14 juin 2005

Louis Capissuchi de Bologne (1615-1628.)

LA FRANCE PONTIFICALE (GALLIA CHRISTIANA)
HISTOIRE CHRONOLOGIQUE ET BIOGRAPHIQUE DES ARCHEVÊQUES ET EVEQUES DE TOUS LES DIOCÈSES DE FRANCE
PAR M. H. FISQUET
MÉTROPOLE D'AIX
DIGNE
1ère PARTIE
Contenant DIGNE ET RIEZ.

BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N204180
pages 108 à 109

Frère d'Antoine de Bologne, Louis était pourvu d'une charge d'aumônier du roi et prieur commendataire de Sainte-Catherine du Val des écoliers, à Paris, lorsque l'influence et le crédit dont jouissait à la cour son autre frère Etienne, le firent désigner comme coadjuteur avec future succession, du siége de Digne. Quand la mort d'Antoine arriva, il se trouvait en Guyenne où il avait accompagné Louis XIII qui était allé au devant d'Anne d'Autriche son épouse, venant d'Espagne.

Pendant le voyage, Louis de Bologne fut atteint d'une paralysie demeurée incurable, et qui l'empêcha de recevoir la consécration épiscopale. Ses nerfs se contractèrent, le mal lui enleva l'usage de la moitié du corps et sa langue ne pouvait que balbutier quelques phrases à peu près inintelligibles.

On le transporta à Digne, dans la pensée que les eaux thermales de cette ville lui feraient éprouver quelque soulagement, mais les bains furent complètement inutiles. Louis de Bologne était du reste dans une situation d'esprit qui rendait sa guérison difficile. Il se livrait assez fréquemment à des accès de colère et d'impatience qui ne faisaient qu'empirer son état.

Louis de Bologne se fit alors ramener à Nogent, chez son frère Jules, gouverneur de cette ville, et tout le temps de sa vie, confia à ce dernier, l'administration du temporel de son évêché et de ses biens personnels. On lui laissa le titre d'évêque de Digne, mais on lui donna pour coadjuteur, son neveu Raphaël de Bologne. Sa mort arriva à Nogent, dans les premiers jours de février 1628.

Ses armoiries étaient : d'azur, à la bande d'or.

2 commentaires:

Marie Bardet a dit…

Cela ressemble bien à une attaque cérébrale... Ce qui serait bien et qui nous aiderez à bien suivre le déroulement de ces familles c'est un petit croquis genealogique à coté ou en dessous : les frères et soeurs , les parents et grand parents par ex. histoire de bien remettre chacun à sa place. Ce que j'aimerai savoir (qq chose m'a échappé sans doute) : pourquoi votre intérêt pour ces familles ?
Bonne journée
Marie Bardet

Gilles a dit…

Les personnages dont je parle dans mon blog sont tous des ancêtres ou des cousins. Pour que cela soit plus clair, je vais mettre des liens sur les noms de personnes qui pointeront vers mon arbre geneanet.