07 août 2005

de Bernard de Volvent, famille noble très ancienne du Dauphiné.

Bernard de VolventNoble Raymond DE BERNARD, originaire de Belle-Affaire, diocèse d'Embrun en Dauphiné, est qualifié noble par lettres patentes de Marie, reine de Sicile et de Jérusalem, comtesse de Provence, données à Avignon, le 18 novembre 1331 : il y est aussi qualifié de conseiller du roi son maître des comptes, juge mage des appellations de Provence et garde des sceaux de ladite reine.

Il eut pour fils Fassi et Louis, qu'il fit ses cohéritiers. Fassi forma une branche, et c'est celle du sieur de Saint Barthélemi ; et Louis qui suit, en fit une autre que nous allons rapporter :

Noble Louis DE BERNARD, seigneur de Saint-Germain, contracta mariage, le 20 mai 1421, pardevant Petrus Marlini, notaire de Nions, avec demoiselle Marie de Véronne, fille de noble Claude de Véronne, et de demoiselle Andromède Bancelle, dudit lieu de Nions, testa le 3 juillet 1451, pardevant Joannes Joliani, notaire de Nions, légua Antoinette, sa fille, femme de noble Claude Joubert de Tolignan ; légua encore une autre fille, et un fils appelé Gaspard, et institua pour son héritier Jacques de Bernard son autre fils.

Noble Jacques DE BERNARD, contracta mariage avec demoiselle noble Marguerite d'Alanson, pardevant Petrus Armandi, notaire, le 28 novembre 1466 ; il testa pardevant Carolus Marlini, notaire à Nions, le 1er Juin 1488, légua Jeanne, Honorade et Marguerite de Bernard, ses filles, et institua pour ses héritiers, nobles Aimard et Jean de Bernard, ses fils.

Noble Jean DE BERNARD, contracta mariage avec noble demoiselle Claire Eschassin, pardevant Joannes Lambertini, notaire de la ville de Buis, le 1er juin 1505 , dans lequel mariage ladite demoiselle reçut en dot de noble Pierre Eschassin, son père, les biens qu'il possédait au Poét Sigirlat..... Ledit Jean de Bernard, testa le 29 juillet 1530, pardevant maître Girey, notaire de Saint-Sauveur, légua Louis Pierre Esprit et Benoît ses fils, Claudine Colette et Eléonore ses filles et institua pour son héritier, noble Etienne de Bernard, son fils, qui suit :

Noble Etienne DE BERNARD, contracta mariage, le 4 mai 1536, pardevant maître Dupuis, notaire de Darcet, avec noble demoiselle Isabeau d'Heserbes, fille de noble Hector d'Heserbes. Il testa, le 10 mars 1576, pardevant maître Aric, notaire à Sainte-Jaille, et par cet acte il légua Pierre et Jean de Bernard, ses fils, et institua pour héritier universel Charles, qui suit :

Noble Charles DE BERNARD, contracta mariage, le 24 octobre 1602, avec demoiselle Justine de Bruyère, pardevant Allier, notaire à Sainte-Jaille, fit son testament le 23 août 1618, pardevant maître Lambertin, notaire, légua René son fils, Audriette Esprite et Mabelle, ses filles, nomma pour exécuteur testamentaire messire Jacques de Bruyère, chanoine de Die, oncle de ses enfants, et institua pour son héritier Robert de Bernard, son fils, qui suit :

Noble Robert DE BERNARD, contracta mariage, le 21 avril 1630 ; pardevant Dinier, notaire à Payols, avec demoiselle Claude de Coni, fille de noble Stenis de Coni, fut commandant pour le roi aux Iles de Pourqueroles, en 1631 , et servit ensuite avec noble Henri de Bernard, son fils, dans la compagnie des chevau-légers de la Reine mère, sous le maréchal de Turenne, en 1656. Il fit son testament, le 20 novembre 1660, pardevant Lagier, notaire, légua Louis et Gaspard ses fils, Lucrèce et Justine ses filles, et institua pour son héritière dame Claudine de Coni, sa femme, à la charge de rendre l'hérédité à Henri, son fils, qui suit :

Noble Henri DE BERNARD, contracta mariage, le 27 novembre 1695, pardevant maître Théophile Colombier, notaire de Payols, avec demoiselle Madeleine Boisserin d'Egarsin. Il fit son testament pardevant maître Jean Bresse, notaire de Chalanson, le par lequel il institua, pour son héritier, noble François-Joseph de Bernard, son fils unique, seigneur de Volvent, dont l'article viendra.

Le même Henri de Bernard était compris avec Robert son père, dans les lettres de grâce à eux accordées parle roi, en 1658, au sujet d'une affaire malheureuse, dans laquelle les dits Robert et Henri de Bernard, père et fils, tuèrent de leurs propres mains, à leur corps défendant, deux hommes armés qui, réunis à beaucoup d'autres, étaient venus les attaquer à force ouverte. Ce fut après cette aventure qu'ils entrèrent dans les chevau-légers, sous le maréchal de Turenne, et d'où ils ne sortirent qu'en 1658, après avoir reçu leurs lettres de grâce qui furent entérinées au parlement de Dauphiné. Henri de Bernard fut compris au rôle de l'arrière-ban, en 1675, 1689, 1692, 1694 ; il servi en personne dans la campagne de cette dernière année En 1692, les troupes du duc de Savoie, et les Allemands ses alliés et autres troupes, sont entras en Dauphin, où ils pénétrèrent jusqu'à Gap et la Baume, Desarnaud. Henri de Bernard fit marcher les habitants catholiques de Saint-Nazaire, Merlet, Gumiane, Bouvière, Roche-Fourchat et Volvent, au nombre de cent cinquante, hommes, se mit à leur tête, et alla s'opposer au passage du col de Bauver, sous les ordres de Monsieur le marquis de Boissière, commandant des troupes de la province, et fit si bien qu'aidé de quelques autres troupes, il sauva tout le Diois. En 1699 , le même Henri de Bernard obtint un jugement de monseigneur l'intendant de la province de Dauphin, Bouchu, portant vérification de ses titres de noblesse, par lequel il fut maintenu au rang titres et priviléges de la noblesse. Il mourut, en 1717, dans sa terre de Volvent qu'il avait achetée, en 1699, de Monsieur le comte de Grolé.

Noble François-Joseph DE BERNARD, seigneur de Volvent, né en 1702, contracta mariage avec demoiselle Catherine Guemard, le 25 mai 1720. De ce mariage sont nés ;

  1. Henri Daniel, en 1722 le 3 janvier, mort sans postérité le 20 septembre 1762 ;
  2. Jean-François de Bernard, seigneur de Volvent qui suit, né le 1er juillet 1730 ;
  3. Joseph-Marie de Bernard, chevalier de Volvent, né le 26 juillet 1738, encore vivant, dont l'article viendra ;
  4. Catherine Madeleine de Bernard, née le 4 juin 1725, encore vivante ;
  5. Marie-Madeleine, née en 1727, décédée.

Il testa, en 1783, pardevant Girri, notaire à Saint-Nazaire, légua noble Joseph Marie, chevalier de Volvent, son fils, demoiselles Catherine Madeleine et Marie-Madeleine ses deux filles, et institua pour son héritier universel noble Jean-François de Bernard, son fils aîné, qui suit :

Noble Jean-François de Bernard, seigneur de Volvent né le 1er juillet 1730, héritier des biens et de la terre de Volvent, entra au service dans le régiment des gardes de Lorraine, en qualité d'officier en 1758, se retira en 1763, après la mort de son frère Henri Daniel ; et contracta mariage, pardevant maître Rainaud, notaire à Saint-Nazaire, le 25 avril 1775, avec demoiselle Françoise-Emilie d'Endré Blanc, fille de noble Pierre Victor d'Endré Blanc. De ce mariage sont nés :

  1. François Madeleine Eugène Victor de Bernard, le 20 septembre 1778, qui entra, en 1787, à l'école militaire de Tournon, au nombre des gentilshommes que Sa Majesté faisait élever dans le Ecoles royales et militaires, après avoir établi ses preuves de noblesse de conformité aux ordonnances du roi ; il décéda sans postérité le 11 juin 1791 ;
  2. Emilie Joséphine Madeleine de Bernard de Volvent, née le 18 février 1777

Noble Jean François de Bernard, est décédé le 11 juin 1808 ; il n'a laissé d'enfants et d'héritiers que sa fille unique Emilie Joséphine Madeleine, dont il est parlé ci-dessus, qui a épousé le 16 juillet 1796, noble Jacques Alexandre François Garnier de Labareyre.

Noble Joseph Marie de Bernard, chevalier de Volvent, né le 26 juillet 1738, entra enseigne au régiment des gardes de Lorraine, le 2 mai 1757, fit les campagnes de 1757, 1758, 1759, fut capitaine le 31 mars 1774, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis le 14 juillet 1781, et se retira avec pension le 3 février 1788. Il est célibataire, et n'a d'autre héritier et successeur que dame de Garnier de Labareyre, sa nièce.

Armes : De gueules à la bande d'argent chargée de trois mouchetures d'hermines, au chef d'or chargé de trois roses de gueules.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+