02 août 2005

Nobiliaire de Provence, 2ème article : F à P

FARGES ou FARGIS. -- Cette famille prouve sa filiation depuis Étienne de Fargis, décédé en 1439. Elle a possédé les seigneuries de Matlignon, de Méouls, et a donné des conseillers an parlement et des officiers, dont un capitaine des galères du roi. Armes : de gueules, au lion d'argent.

FAUDRAN. -- Seigneurs de Laval et de Taillades, originaires de Lambesc, dont Artefeuil commence la filiation à Nicolas de Faudran, vivant en 1350. Alliances : Boutaric, Forbin, Laugier, Lauris, Reymond, etc. Armes : d'azur, à une pointe d'or.

FAULQUES DE JONQUIÈRES. -- Voyez l'Annuaire de 1846, page 207.

FERRE ou FERRY. -- Établie en Provence depuis Benoît de Ferre, venu d'Italie à la suite du roi René, en 1442, cette famille a été maintenue plusieurs fois. Alliances : Esparron, Farges, Simiane, etc.
Armes : de gueules, à trois annelets d'or.

FERRIER. -- Jean Ferrier fut anobli par le roi René en 1475. Sa descendance a possédé les seigneuries de Saint-Julien et d'Auribeau, et a donné des chevaliers de Malte et des officiers distingués. Alliances Clapiers, Gantès, Grasse, Rémusat, Sabran, Villeneuve, etc. Armes : d'or, à cinq écussons de gueules, posés 2, 2 et 1.

FIGUIERES. -- Famille originaire de Manosque et issue d'Honoré de Figuières, auditeur en la cour des comptes d'Aix, en 1658. Elle a donné trois conseillers à la même cour. Armes : d'or, au chêne arraché de sinople; au chef d'azur, chargé de trois étoiles d'argent.

FORT. -- Famille ancienne de Barcelonnette, maintenue dans sa noblesse en 1740. Armes : d'azur, au lion d'or tenant de la dextre une massue.

FORTIA. -- Voyez, pour la notice et les armes, page 138.

FORTIS. -- Jean, fils de Bertrand Fortis, juge de la cour temporelle du pape, vint d'Avignon à Aix et épousa, en 1549, Jeanne de Séguiran, qui lui apporta la seigneurie de Claps. Sa descendance a donné deux consuls d'Aix et un conseiller au parlement. Armes : d'azur, au lion d'or, rampant contre une palme de même.

FRANC. -- De ce nom étaient les seigneurs de Meillane, en Provence, issus d'Arnaud Franc, médecin du roi Louis XIV. François, son fils, fut conseiller au parlement en 1687. Alliances : Adaoust, Foresta, Forbin, etc. Armes : d'azur, à 2 tours d'or, maçonnées de sable et ouvertes d'or; au chef d'or, chargé d'une croix recroisettée de gueules.

FRESSE-MONVAL. -- Originaire de Valensole, Balthasar de Fresse fut reçu conseiller d'État en la cour des comptes d'Aix en 1692. Alliances : Blacas, Bougerel, Giraud, Villeneuve. Armes : de gueules, à la fasce d'argent, accompagnée de trois étoiles d'or, rangées en chef, et de trois croissants d'argent en pointe, posés en 2 et 1.

FULQUE. -- Les marquis d'Oraison, du nom de Fulque, sont issus d'Esprit Fulque, secrétaire du roi en 1713. Matthieu, son fils, obtint des lettres de confirmation pour le marquisat d'Oraison. Leurs rejetons ont donné des conseillers à la cour des comptes d'Aix et des officiers supérieurs, dont un général de division, actuellement au service. Armes : de gueules, au faucon essorant sur une colonne d'argent; au chef cousu d'azur, chargé de trois étoiles d'or.

GAI ou GAY. -- Venue d'Italie avec le roi René, cette famille a possédé en Provence les terres de Villevieille, de Carros, de la Bastide et celle de Taradel, dont elle a pris le nom. Elle a été confirmée dans sa noblesse en 1667, et subsiste encore aujourd'hui. Armes : d'azur, à la tour ronde d'argent.

GAILLARD. -- Il y avait deux familles de ce nom : I. Celle des seigneurs de Bellafaire et de Gigors, qui avaient pour armes d'azur, à 3 fasces d'or; au chef cousu de gueules, chargé de 3 roses d'argent. II. Celle des seigneurs de Ventabren, qui a donné des magistrats au parlement d'Aix, des officiers de marque et un évêque d'Apt, de 1673 à 1735. Armes : d'argent, semé de trèfles de sinople ; à deux taux de gueules en chef, surmontant deux perroquets de sinople.

GAJOT. -- Les seigneurs de Montfleuri et de Lambesc, maintenus en 1669, étaient issus de Martin Gajot, vivant en 1529. Armes : d'argent, au citronnier de sinople, fruité d'or; au chef d'azur, chargé de trois étoiles d'or.

GALAUP. -- De ce nom étaient les seigneurs de Chasteuil, originaires du Languedoc, qui ont donné des avocats et procureurs généraux au parlement et la cour des comptes d'Aix. Armes : d'azur, coupé par un pan de mur à trois créneaux d'argent, maçonné de sable et surmonté de trois étoiles d'or.

GALICE D'AUMONT. -- Ils tirent leur noblesse de cinq générations de conseillers au parlement et en la tour des comptes d'Aix, depuis Nicolas de Galice, reçu en 1572. Armes : de gueules, au coq d'argent, barbé, crêté, becqué et membré d'or; au chef cousu d'azur, chargé de trois étoiles d'or.

GALLIFFET. --Voyez l'Annuaire de 1855, page 117.

GARNIER. -- Il y a eu plusieurs familles de ce nom, dont la principale, celle des seigneurs de Montfuron, a donné des magistrats au parlement d'Aix et des officiers de terre et de mer. Armes : d'argent, à trois chevrons de gueules; au chef cousu d'or.

GASSENDI. -- Voyez page 140.

GAUFREDI ou GAUFRIDY. -- De ce nom étaient les barons de Trets. Jean-François de Gaufridi, savant historien et conseiller au parlement d'Aix, publia sa généalogie et se fit descendre des anciens vicomtes de Marseille. Mais ce travail n'a pas eu de crédit. Armes : tranché d'argent et de gueules.

GÉRENTE. -- Cette famille, fort ancienne, originaire de Sisteron, a donné des officiers de tous grades et d'un grand mérite, dont un lieutenant général en Provence. Alliances : Alamanon, Agoult, Bermond, Glandevès, Guiramand, Merles, Pontevès, Sade, etc. ; Armes : d'or, au sautoir de gueules.

GILLES ou GILLY. -- La filiation de cette famille, maintenue en 1699, remonte à Vincent de Gilles, vivant en 1483; elle a donné des officiers et s'est alliée aux Damian, Tressemanes, Vincent, etc..
Armes : d'azur, au cerf rampant d'or, colleté de sable.

GILLES. -- Anobli en 1662, Laurent de Gilles fut père d'autre Laurent, qui se distingua dans les guerres de Hollande et de Flandre. Leur descendance s'est éteinte.
Armes : d'azur, à une fleur de lis d'or.

GIRAUD. -- Famille issue d'Henri de Giraud, consul d'Arles, anobli en 1586 pour services rendus pendant la Ligue. Elle a donné des officiers de terre et de mer, des chevaliers de Saint-Louis. Alliances : Aiguières, Brunet, Meyran, Porcelet, etc. Armes : d'argent, à trois bandes d'azur, celle du milieu chargée de trois têtes de loup d'or.

GRAS DE PRÉVILLE. -- Originaire d'Orange, où Jean Gras était premier consul en 1421 et Jacques en 1428, cette famille a donné des chevaliers de Malte, des officiers généraux de terre et de mer. Armes : tiercé en bande; au 1er d'or ; au 2e d'argent, à trois aiglettes essorantes de sable, becquées, membrées et couronnées d'or, la tête contournée; au 3e de gueules.

GRASSE. -- La souche de ce nom est ancienne; elle était originaire d'Antibes et avait donné plusieurs gouverneurs de cette ville. Annibal de Grasse fut un des chefs du parti du roi Henri IV en 1590. Honoré de Grasse, issu de la branche de Vallette, fut maréchal des camps et armées du roi Louis XIII. Barcillon de Mauvans l'a dit éteinte et étrangère aux Grasse de Montauroux. Alliances : Barras, Brancas, Fortia, Oraison, Villeneuve-Trans, etc.
Armes : d'or, à trois chevrons de gueules.

GRATIAN. -- Il y avait deux familles de ce nom en Provence. La principale, celle des seigneurs de Seillans, a pour auteur Guillaume de Gratian, vivant en 1472. Jacques de Gratian fut maintenu dans sa noblesse en 1667, et son petit-fils était capitaine de vaisseau et chevalier de Saint-Louis. Alliances : Esparron, Flotte, Meoux, Villeneuve. Armes : d'argent, à cinq tourteaux de sable posés en sautoir.

GRILLE. -- Famille issue d'Estienne Grille, noble Génois, dont les enfants vinrent s'établir à Arles, vers l'an 1460. La terre d'Estoublon fut érigée pour elle en marquisat, au mois d'avril 1664. Un de ses rejetons a été admis aux honneurs de la cour en 1787. Elle a donné un lieutenant général et plusieurs officiers généraux. Eugène, marquis de Grille, était député avant la révolution de 1848. Alliances : Forbin, Gudagne, Meyran, Riquetti de Mirabeau, etc. Armes : de gueules, à la bande d'argent chargée d'un grillon de sable.

GUERIN. -- François Guérin, originaire de Brignolles, reçu conseiller au parlement d'Aix en 1580, est la tige, de cette famille, qui a donné deux présidents de la cour des comptes et des chevaliers de Malte. Armes : de gueules, à la colombe essorante d'argent, becquée et membrée d'or.

GUIRAMAND. -- Originaire d'Aix, ou, selon quelques-uns, de la vallée de Barcelonnette, cette famille a donné un premier consul d'Aix en 1429. Alliances : Astouaud, Forbin, Isnard, Sadolet. Armes : écartelé, aux 1 et 4 d'or, à l'épervier de sable, longé de gueules et grilleté d'argent; aux 2 et 3 de gueules, à trois pals d'or, à la cotice brochante de sable.

HAUTEFORT. -- François d'Hautefort vint de Caen s'établir à Marseille vers l'an 1600. Il se distingua contre les pirates d'Alger, et ses rejetons ont donné beaucoup d'officiers de terre et de mer. Leur blason est le même que celui des d'Hautefort, du Périgord. (Annuaire de 1859, page 183.) Armes : d'or, à trois forces de sable.

HERMITE. -- Auteur, Jacques Hermite, secrétaire du roi, dont le petit-fils, Jacques Cyprien, fut conseiller à la cour des comptes d'Aix, en 1739. Armes : d'azur, au pélican dans son aire, avec sa piété d'argent.

HONORAT -- Famille éteinte, issue de Gaspard Honorat, receveur général en Provence. Marc Antoine, son fils, épousa, en 1586, Anne de Bompar, et leur descendance releva le nom de Bompar et donna plusieurs magistrats au parlement d'Aix. Armes : d'azur, au croissant d'argent, surmonté d'une étoile d'or.

HOSTAGER. -- Connu depuis Pierre Hostager, châtelain de Vitrolles, dont paraissent issus Séris d'Hostager, anobli en 1559, et Pierre d'Hostager, seigneur de la Grande Bastide, dont Henri IV chargea l'écu d'une fleur de lis en reconnaissance de ses services. Alliances : Arcussia, Cambis, Isnard, Liobard, Vento, etc. Armes : gironné d'or et d'azur, à la croix, denchée de l'un en l'autre et chargée d'un écu : de gueules, à la fleur de lis d'or.

HOZIER et HUGUES. -- Voyez l'Annuaire de 1852, page 277, et de 1852, page 156.

ICARD. -- Famille qui a formé deux branches. 1. Celle des seigneurs de Pérignan, anoblis en 1605; 2. celle des seigneurs de Périsse, en 1623. Alliances : Meyran, Sade, etc. Armes : d'azur, au lion d'or, tenant une lance du même.

INGUIMBERT. -- Établis à Aix depuis 1475, les barons de Thèze et les seigneurs de la Brillane, du nom d'Inguimbert, ont donné des consuls d'Aix, des magistrats au parlement de Provence, des chevaliers de Malte et de Saint-Louis. Ils portent aujourd'hui le titre de comte. Armes : d'azur, à quatre colonnes rangées d'or; au chef de gueules, chargé de deux étoiles d'or

ISOARD. -- La souche de cette famille, originaire du Dauphiné, s'est divisée en plusieurs branches, qui ont possédé les seigneuries de Thorame, de Beauvezet, de Fontienne, de Chenerilles, et dont une a été maintenue le 11 juillet 1667. Celle des marquis de Vauvenargues, établie à Aix, a donné un cardinal, archevêque d'Auch, duc et pair de France. Armes : d'argent (alias: d'or), à la fasce de gueules, accompagnée de trois loups naissants de sable, armés et lampassés de gueules.

JASSAUD. -- Hugues Jassaudi, qui suivit Louis III à Naples et fut tué à Aquila en 1429, est, selon Artefeuil, l'auteur de cette famille, dont était Jacques de Jassaud , capitaine de TouIon en 1497. Alliances : Albert, Clapiers, Fabri, Oraison, etc. Armes : d'azur, au croissant d'argent; au chef de gueules chargé de trois étoiles d'or.

JOANNIS. -- Il existait en Provence deux familles de ce nom; l'une fixée à Aix et à Apt, dont était Joseph de Joannis, avocat général en la cour des comptes en 1686 ; l'autre, celle des seigneurs de Chateauneuf et de la Brillane, qui a donné des jurisconsultes, des conseillers au parlement d'Aix, des officiers de terre et de mer, des chevaliers de Malte et de Saint-Louis. La conformité d'armoiries des deux familles peut leur faire supposer une communauté d'origine. Armes : d'or, au lion de sable, armé et lampassé d'argent; au chef d'azur, chargé de trois étoiles d'or.

LAIDET. -- Cette maison, encore existante, a été reconnue par les généalogistes comme cadette des anciens vicomtes de Marseille, substituée à la maison de Laidet, qui avait donné un chevalier croisé. Elle a produit des capitaines de 50 et de 100 hommes d'armes, un commandant des arbalétriers de Provence, sous Charles VIII. Elle était représentée de nos jours par Fortuné de Laidet, lieutenant général, questeur de la chambre des députés avant la révolution de 1848. Alliances : Agoult Pontevès, Barras, des Baux, Blacas, Castellane, Forcalquier, Grolée de Bressieu, Montpellier, Porcelet, etc. La plus riche de ses branches se fondit dans la maison de Castellane, à laquelle elle laissa tous ses biens. Armes : de gueules, à la tour ouverte et pavillonnée d'or, maçonnée de sable.

LASCARIS. -- Voyez plus haut, page 149

LATIL. -- Maintenus en 1668, les seigneurs d'Entraigues et de Villosc, du nom de Latil, ont prouvé leur ascendance depuis Louis de Latil, dont le fils André testa en 1552. Alliances Albisse, Bardel, Gaillard Bellafaire, Roye , Thomassin, Villeneuve, etc. De nos jours l'abbé de Latil, né en 1761, fut nommé pair de France en 1822, archevêque de Reims en 1824, cardinal en 1826; il est décédé en 1839. Armes : d'azur, à six losanges d'or.

LAUGIER. -- Pour la notice, voyez l'Annuaire de 1846, page 209. Armes : d'argent, au lion de gueules.

LAURENS. -- Connus à Draguignan depuis le XIVe siècle, les marquis de Brue et de Saint-Martin et les seigneurs de Peyrolles, deux branches de la maison de Laurens, ont donné des conseillers au parlement d'Aix et des présidents à mortier. Armes : d'or, au laurier de sinople; au chef d'azur, chargé de trois étoiles d'or.

LÉAUTAUD ou LÉOTAUD. -- Famille encore existante et originaire de Tarascon, qui a formé au XVIe siècle trois branches, dont une a relevé le nom de Domnine par alliance. Elles ont donné des officiers distingués, des chevaliers de Saint-Louis, et, de nos jours, un maréchal de camp. Alliances : Aimini, Autonelle, Biord, Gras, Icard, Quiqueran, Vincent, etc. Armes : d'azur, à un anneau d'or, cramponné de quatre croix recroisettées ou patriarcales du même.

LIBERTAT. -- Pierre Bayon ayant fait rentrer Marseille sous l'obéissance du roi en 1596, Henri IV l'anoblit avec ses frères, et la ville lui éleva une statue avec l'inscription Pierre de Libertat, nom que sa postérité continua de porter jusqu'à son extinction au siècle dernier. Armes : coupé, au 1er d'azur, à une tour d'argent accompagnée en flancs et en chef de trois fleurs de lis d'or; au 2e de gueules, au lion passant d'or.

LISLE ou LYLE. -- Seigneurs de Taulane et de Callian, en, Provence, originaires d'Ecosse selon Artefeuil, les rejetons de cette famille ont donné des capitaines, un commandant de vaisseau et des chevaliers de Saint-Louis. Armes : d'azur, à deux palmes d'or, adossées en pal et surmontées d'une étoile du même.

LOMBARD. -- Les marquis de Montauroux sont issus de Sauveur Lombard, seigneur de Cuebris, lieutenant général pour le roi en Provence, en 1568. Alliances : Albertas, Castellane, Forbin, Foresta, Grasse, Tressemanes, etc. Les seigneurs de Taradeau, qui ont pour auteur François Lombard, avaient le même blason et peut-être une origine commune avec eux. Armes : d'or, à trois sempervives de sinople.

LOQUES. -- Originaires de Nice, les seigneurs de Puymichel descendent de Jean-Louis Loques, qui épousa, en 1526, Gasparde d'Arbaud. Armes : d'or, à l'ours arrêté de gueules, sommé d'une étoile du même.

MAINIER ou MAYNIER. -- Il y avait trois familles de ce nom, originaires de Manosque, ayant mêmes armoiries et venues d'un même tronc, dit Barcillon. La principale, celle des barons d'Oppède, a produit Guillaume Maynier, grand jurisconsulte du XVe siècle, et s'est fondue dans les Forbin. Celle des seigneurs de Saint-Lambert et de Rochefort a donné plusieurs présidents au parlement d'Aix, dont un a publié l'Histoire de la noblesse de Provence. Armes : d'azur, à deux chevrons d'argent, l'un failli à dexte et l'autre à senestre.

MALESPINE. -- Maintenue en 1667, elle est originaire d'Aix, dont Alexandre de Malespine était consul en 1583. Charles de Malespine, seigneur de Montjustin, l'avait été en 1536 et y avait reçu l'empereur Charles-Quint. Armes : d'azur, au chevron d'or, chargé de deux épines de gueules et accompagné de trois roses tigées et feuillées d'or.

MALIVERNI. -- Bernard succéda à Claude Maliverni, son père, dans la charge de secrétaire du roi en 1597. D'eux sont issus des conseillers et deux présidents à mortier au parlement d'Aix. Armes : d'azur, au chevron d'argent, accompagné en pointe d'un lion d'or; au chef de gueules, chargé d'un soleil accosté de deux étoiles d'or.

MARIN -- Quatre familles de ce nom existaient en Provence. Deux avaient les mêmes armes et sans doute une souche commune. L'une s'est éteinte par la mort de Pierre de Marin, qui, de Jeanne de Gantelme, ne laissa que des filles. L'autre est celle de Carranrais, encore existante. Illustrations : un archevêque d'Avignon, un chef d'escadre (sous Louis XVI), et plusieurs officiers de marine. Alliances : Boissier, Carranrais, Guirand la Brillane, Payen d'Augery, Rafélis, etc. Armes : d'argent, à trois bandes ondées de sable.

MAZENOD. -- Voyez l'Annuaire de 1857, page 336.

MEYRAN. -- La terre de La Goy a été érigée en marquisat en novembre 1702, pour Jean de Meyran, premier consul d'Aix, issu d'une famille qui subsiste encore et qui est issu d'Étienne Meyran, anobli en juillet 1582. Les marquis de La Goy ont donné à nos armées plusieurs officiers supérieurs. Armes : contrepalé d'argent et d'azur, à la fasce d'or brochante sur le tout.

MÉRINDOL. -- Maison fort ancienne, dont Barcillon fait le plus brillant éloge et cite plusieurs rejetons comme ayant figuré parmi les gentilshommes de Provence dès le XIIIe siècle. Anne de Mérindol épousa Jean de Pupio et en eut Thomas de Pupio, archevêque d'Aix en 1398. Armes : d'azur, à une hirondelle d'argent, volant en bande.

MONCLAR -- Voyez l'article Artaud de Montauban, Annuaire de 1862, page 383 et 384. Nous y reviendrons à l'article Ripert, dans la suite de ce Nobiliaire.

MONTGRAND. -- Originaire du Vivarais, cette maison, d'ancienne noblesse et encore existante, a donné des officiers distingués de terre et de mer, entre autres Jean-Baptiste de Montgrand, seigneur de Napoule, colonel d'infanterie et chevalier, de Saint-Louis. Alliances : Audiffret, Bionneau, Grille, Vignier, etc. Armes : d'azur, au rocher d'or, à la nuée d'argent, brochant en chef.

MONTOLIEU. -- Famille fort ancienne, dont était Guillaume de Montolieu, qui fut garant pour le vicomte de Marseille, et testa en 1293. Une branche existait à Arles et a donné Bertrand de Montolieu, député de cette ville en 1292. Elle avait des armes différentes de l'autre et portait de gueule, à trois tours d'argent. La descendance de Guillaume a donné des officiers de terre et de mer, dont un capitaine de galère. Armes : fascé d'or et de sable.

OLIVARI ou OLIVIER. -- Antoine Olivari, reçu conseiller au parlement d'Aix en 1567, fut père de Jean-Pierre Olivari ou Olivier, qui exerça les mêmes fonctions. Ils descendaient de Guillaume Olivari, notaire à Aix, et ont eu entre autres rejetons plusieurs magistrats et officiers distingués. Armes : d'azur, à trois colombes d'argent volant en bande; la première tenant au bec un rameau d'olivier de sinople.

ORAISON. -- Une première famille de ce nom se serait éteinte en 1450, selon Barcillon, dans la personne de Pierre d'Oraison, seigneur de Venterol. La baronnie d'Oraison fut érigée en marquisat par lettres de Henri III de 1588, pour François de Laigue, grand sénéchal de Provence, qui en avait hérité du chef de sa mère. Elle a passé depuis à la famille Fulque. Armes : de gueules, à trois fasces ondées d'or.

ORNEZAN. -- Pierre d'Ornezan fut maintenu dans sa noblesse en 1667 ; il descendait de Bertrand d'Ornezan, seigneur de Montaigu, originaire de Gascogne, que l'abbé Robert de Briançon dit être issu des barons de Saint Blancard. Sa postérité s'est éteinte au siècle dernier. Armes : d'azur, à un lévrier rampant d'argent.

ORTIGUES. -- Famille ancienne, originaire d'Apt, connue depuis plus de trois siècles. Jean d'Ortigues fut évêque d'Apt en 1467. Jean, son neveu, fut député de la viguerie de cette ville aux états généraux de la Provence en 1487. Elle a donné des officiers de terre et de mer, des chevaliers de Saint-Louis, et se trouve encore représentée de nos jours. Armes : d'azur, à cinq besans d'or, posés en sautoir, et cantonnés de quatre étoiles d'argent.

PORCELET ou PORCELLETS. -- Maison d'ancienne chevalerie, dont était Bertrand des Porcellets, gentilhomme provençal qui fit partie de la première croisade et signa le testament de Raymond de Saint-Gilles, comte de Toulouse, fait en Syrie en 1105. Guillaume des Porcellets, chambellan de Charles d'Anjou, roi de Naples, fut le seul Français qui échappa aux vêpres siciliennes. Elle a donné des généraux, des gouverneurs de place, et beaucoup d'officiers et de chevaliers de Malte. Elle était encore représentée au siècle dernier par la branche des marquis de Maillane. Armes : d'or, au porcelet de sable.

6 commentaires:

YM a dit…

pouvez-vous préciser comment s'éteint la famille d'Ornezan?

Gilles a dit…

Désolé, j'ai cherché un peu partout mais je n'ai rien trouvé. Par contre, j'ai profité de l'occasion pour ajouter quelques blasons dont celui de la famille Ornezan.

Jean-Pierre LOGEAIS a dit…

Bonjour,
L'abbé Elzéar d'ORTIGUE (ou d'ORTIGUES), né vers 1656, a été curé de la paroisse du Tablier (Vendée) pendant plus de 40 ans. Il est décédé curé de Rosnay, paroisse voisine, le 15.12.1730. Quid de son ascendance ?
D'avance merci pour tout renseignement.

Gilles a dit…

Je n'ai rien trouvé sur l'abbé Elzéar amis si l'on parle des Ortigues d'Apt, je voudrais juste rappeler les différentes orthographes : d'Ortigues, Hortigues, Hortie, Lortigues, etc.

Jacky a dit…

Bertrand d'Ornezan, marquis de Saint-Blancard en Astarac et Marquis des Iles d'or (amiral sous François Ier)a eu un fils qui lui a succédé : Bernard. La fille de celui-ci, seule héritière a épousé en 1559 Armand de Gontaut-Biron. Leur fils Charles est le décapité de la Bastille en 1602... Ils ont eu une longue et prestigieuse descendance.

Gilles a dit…

Merci Jacky pour ce complément. J'ai trouvé confirmation de ces données sur le site Racines et Histoire dans la notice Gontaut-Biron (page 8). J'ai vu aussi qu'il y avait une notice sur la famille d'Ornezan dans l'annuaire de la noblesse que je vais peut-être reprendre... Merci encore.