13 octobre 2005

Nobiliaire de Provence : Sade

Annuaire de la noblesse de France - 1864
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N0036592
pages 161 à 165

Armes : de gueules, à l'étoile à huit rais d'or, chargée d'une aigle éployée de sable, becquée et membrée de gueules.

La maison de Sade a réuni les genres de célébrité les plus divers. Son nom a été chanté par Pétrarque, amoureux de Laure, dame de Sade. Au siècle dernier, l'abbé de Sade, vicaire général des archevêques de Toulouse et de Narbonne, se distinguait par sa piété, tandis que son frère aîné, lieutenant général des provinces de Bresse, de Bugoy et de Gex, se faisait connaître dans les lettres par un recueil d'anecdotes et de documents militaires sur la guerre de 1741 à 1746, et que le marquis de Sade, fils de ce dernier, se créait une réputation par son libertinage effréné et par la profonde immoralité de ses écrits.

La maison de Sade était originaire d'Avignon, où une rue portait son nom, où ses armes étaient gravées sur la première arche du pont de Rhône, et où elle florissait dès le XIIe siècle. On la trouve citée dans des chartes de 1171, 1175 et 1177. Sa généalogie remonte, degré par degré à Bertrand de Sade, qui assista à une assemblée tenue à Arles en 1216.

  1. Hugues de Sade, dit le Vieux, son arrière-petit-fils, épousa Laure de Noves, fille d'Audebert de Noves, seigneur provençal. Cette femme, célèbre par sa beauté et par l'amour qu'elle inspira à Pétrarque, qui l'a immortalisée par ses chants, était née le 4 juin 1314. Elle mourut de la peste, en 1348, et fut enterrée dans l'église des cordeliers d'Avignon. Le nobiliaire d'Artefeuil donne à Hugues de Sade une soeur du nom de Laure, dont il fait par erreur l'héroïne de Pétrarque.

  2. Hugues de Sade, IIe du nom, fils du précédent, partisan dévoué de Louis II d'Anjou, comte de Provence, fut député de la ville d'Apt au pape Innocent VI.

  3. Jean de Sade, seigneur d'Aiguières, président au parlement d'Aix, épousa Raymonde de Cays, fille de Pons de Cays, chancelier de Provence.

  4. A la mort de Girard de Sade, seigneur d'Aiguières, la descendance se partagea en deux branches : Etienne, l'aîné de ses fils, forma celle des seigneurs de Saumane, qui suit : Balthazard fut la tige de celle des seigneurs d'Aiguières, rapportée plus loin.

  5. Etienne de Sade, coseigneur de Mazan et de Venasque, premier consul d'Avignon, en 1500, épousa 1° Isabelle de Guiramond; 2° Catherine de Cabassolle.

  6. Pierre de Sade, coseigneur de Mazan, issu du second lit d'Etienne, fut premier consul d'Avignon. Il épousa Baptistine de Forbin, veuve de Raimond de Glandevès, grand sénéchal de Provence, et fut père de Joachim, qui suit :

  7. Joachim de Sade, seigneur en partie de Mazan, de Venasque et de Saint-Didier, capitaine du château de Vaison, fut reçu conseiller au parlement de Provence en 1531. Il avait épousé, en 1521, Clémence de Girard.

  8. Jean de Sade, seigneur de Saumane, succéda à son père dans l'office de capitaine héréditaire du château de Vaison et devint premier président de la chambre des comptes de Provence. Il se maria, en 1551, avec Sibylle de Gérente, fille d'un conseiller au parlement.

  9. Balthazard de Sade, seigneur de Saumane et de Beauregard, coseigneur de Cabanes, s'allia, en 1600, à Diane de Baroncelli, fille de Barthélemy, seigneur de Javon.

  10. Jean-Baptiste de Sade, seigneur de Saumane, colonel de la cavalerie légère au service du pape, capitaine héréditaire du château de Vaison, épousa Diane de Simiane.

  11. Côme de Sade, seigneur de Saumane, épousa, en 1669, Elisabeth Louet de Nogaret.

  12. Gaspard François, marquis de Sade, colonel d'artillerie au service pontifical, député de la ville d'Avignon, au pape Clément en 1700, avait épousé, en 1699, Louise-Aldonce d'Astoaud, fille de Jean d'Astoaud, baron de Murs, et de Marie de Thezan-Venasque, dont il eut : 1° Jean Baptiste François Joseph , qui suit ; 2° Jacques François Paul Alphonse de Sade, né en 1705, vicaire général des archevêques de Toulouse et de Narbonne, auteur d'un livre qui a pour titre Remarques sur les troubadours, et traducteur des oeuvres choisies de Pétrarque.

  13. Jean Baptiste François Joseph de Sade, capitaine héréditaire du château de Vaison, entra au service de France dans le régiment de Condé, eut plusieurs missions diplomatiques, sous le ministère du cardinal Fleury, en Russie et en Allemagne, et devint lieutenant général des provinces de Bresse, Bugey et Gex. Il a composé un recueil d'Anecdotes et documents sur les guerres de 1741 à 1746. Il avait épousé, en 1733, Marie Eléonore de Maillé, fille du comte de Maillé, dont il eut un fils, qui suit :

  14. Donatien Alphonse François, marquis de Sade, né à Paris, en 1740, devint fameux par l'immoralité de sa conduite et de ses écrits. Il entra fort jeune au service, fit la guerre de sept ans et se retira, en 1766, avec le grade de capitaine de cavalerie. Ses excès le firent arrêter une première fois à Paris en 1768, puis il fut de nouveau jeté en prison et condamné à mort a Marseille en 1772, pour un crime commis dans une scène de débauche. Sa peine fut commuée, et on l'enferma à Vincennes, d'où il fut successivement transféré à la Bastille et à Charenton. Rendu à la liberté en 1790, il se jeta dans le parti révolutionnaire et écrivit des livres licencieux. Le premier consul le fit reconduire, en 1803, à Charenton, où il mourut en 1814.


BRANCHE D'AIGUIÈRES EN PROVENCE.

  1. Balthazard de Sade, frère puîné d'Etienne, reçut en apanage la terre d'Aiguières et testa en 1518. Il avait épousé Anne d'Hugolen, dame de Romanie et de la Goy, de la famille de Raimon Hugolen ; l'un des neuf preux de Provence. Il eut de cette union : 1° Joachim, qui suit ; 2° Jean-Pierre, qui servit dans les guerres de religion.

  2. Joachim de Sade, seigneur d'Aiguières, épousa Madeleine Maucelle, dont sont issus 1° Balthazard, qui continua la descendance ; 2° Pierre de Sade, seigneur de Goult, trois fois premier consul d'Arles.

  3. Balthazard de Sade, seigneur d'Aiguières, de Goult, de la Goy, etc., se maria avec Honorade de Grimaldi, des seigneurs d'Antibes.

  4. Jean de Sade, seigneur d'Aiguières, de la Goy, etc., épousa, par contrat du 30 avril 1550, Anne de Damian.

  5. Pierre de Sade, seigneur d'Aiguières, etc., enseigne au régiment des gardes, servit sous le duc d'Epernon. Il commandait dans la ville de Salin lorsque le duc de Savoie vint mettre le siège devant, cette place. De l'union qu'il avait contractée le 12 novembre 1588 avec Louise de Porcellet, il eut un fils, qui suit:

  6. Jean Valentin de Sade, seigneur d'Aiguières, etc., se maria le 9 mars 1617 avec Marie Anne Françoise de Calvière.

  7. Guillaume de Sade commandait une compagnie de chevau-légers, et se distingua, en 1641, au siège de Tarragonne. Il obtint, en 1647, un arrêt du parlement qui interdisait l'exercice du culte réformé à Aiguières sous peine de mille livres d'amende. D'Ysabeau d'Abeille, qu'il avait épousée le 9 mars 1653, étaient issus : 1° Joseph de Sade, qui suivra ; 2° Antoine de Sade, commandeur de Malte ; 3° Jacques de Sade, chevalier dudit ordre, blessé mortellement au siége de Caron où il reçut quatre coups de feu.

  8. Joseph de Sade, seigneur d'Aiguières, marié le 24 février 1676 avec Anne Susanne de Roux d'Arbaud, mourut en 1744. Ses enfants furent : 1° Louis Elzéar de Sade, page, puis mousquetaire de la deuxième compagnie de Sa Majesté en 1712, enseigne des gardes françaises, qui combattit à Denain, reçut à l'ouverture de la tranchée, lors du siège de Douai, une blessure qui l'obligea de quitter le service ; il mourut sans postérité ; 2° Joseph David de Sade, qui continua la filiation.

  9. Joseph David de Sade, page de Sa Majesté, colonel en 1742, brigadier d'infanterie en 1745, commandant de la ville d'Antibes, défendit cette place lorsqu'elle fut bloquée par l'escadre anglaise et par les troupes de la reine de Hongrie et du roi de Sardaigne. Il reçut quelque temps après le grade de maréchal de camp.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+