11 novembre 2005

Dauphiné : La généalogie de Stendhal 5

Revue Mercure de France - n° 674 - 15 juillet 1926
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N0202006
pages 336 à 354

Tous les actes encadrés proviennent des relevés du CGD
Tandis que la branche de Jean Beyle, le drapier de Lans, s'élevait aux charges de robe et à la noblesse, celle de son jeune frère Benoît, restée à Autrans et ne disposant plus que de maigres biens, retombait peu à peu au rang des paysans. C'est à ce rang que nous la retrouvons aujourd'hui, car, si les Beyle de la branche Stendhal ont disparu, ceux issus de Benoît Beyle sont encore nombreux et ne sont pas près de s'éteindre. Cela dit pour répondre aux légitimes curiosités de quelques stendhaliens qui, dans l'incertitude, ont cru devoir émettre des hypothèses. D'après M. Henri Martineau, tandis qu'une branche bourgeoise descendait de Jean Beyle, une branche ouvrière serait venue de Claude qui, selon lui, aurait été le cadet. Mais on l'a vu, et la raison est péremptoire, Claude n'eut pas d'enfant. C'est de son troisième frère, Benoît, que descend l'abondante postérité paysanne dont il nous reste à parler. Car l'une au moins des familles Belle dont, en notre précédent article, nous signalions l'existence à Autrans, descend en ligne directe de Benoît Beyle, frère du trisaïeul de Stendhal. La différence d'orthographe ne trompera personne, et, d'ailleurs, la filiation s'établit de la manière la plus authentique.

Benoît Beyle, marié le 25 novembre 1670 à Benoîte Merlery,
commune: AUTRANS
25 11 1670
Epoux: BAILLE Benoit
Père époux: Gambridge
Epouse: MILLON Benoite
Père épouse: Barthélémy
mourut le 6 mai 1705, laissant de nombreux enfants dont l'aîné, Benoît II, né le 13 février 1672,
Commune: AUTRANS
18 02 1672
sexe: M
Nom: BAYLE Benoît
Prénom père: Benoît
Mère: MERLERY Benoîte
parrain: REPELLIN GONON Benoît
marraine: BAYLE Marie (de LANS)

Benoît BAYLE et Benoite MERLERY ont eu au moins les trois autres enfants suivants :

Commune: AUTRANS
20 04 1677
sexe: M
nom: BAYLE Antoine
Prénom père: Benoit
Nom mère: MERLERY Benoîte
parrain: MERLERY Antoine (fils à Barthélémy)
marraine: MERLERY Marguerite (fille à Guillaume)

Commune: AUTRANS
25 06 1680
sexe: F
nom: BAYLE Françoise
Prénom père: Benoît
Nom mère: MERLERY Benoîte
parrain: MERLERY Claude (fils à Barthélémy)
marraine: GAILLARD Françoise (fille à Pierre)

Commune: AUTRANS
06 05 1686
sexe: F
nom: BELLE Françoise
Prénom père: Benoit
Nom mère: MERLERY
Prénom mère: Benoite

mort le 12 juin 1748,
Commune: AUTRANS
12 06 1748
Nom: BEYLE Benoit
Age: 74
continua la famille. De son mariage, célébré le 11 octobre 1707, avec Elisabeth Morel Bedot,
Commune: AUTRANS
11 10 1707
Epoux: BELLE Benoit
Père époux: + Benoit
Epouse: MOREL BEDOT Elisabeth
Père épouse: Barthélémy
Mère épouse: REPELLIN GONON Anne
il laissa notamment deux fils, Benoît III et Pierre Ier, dit Beyle du Bouchet parce qu'il alla s'établir dans ce hameau, tandis que son aîné restait à la maison paternelle. Benoît III eut un fils, Benoît IV, dont les enfants moururent en bas âge. C'est de Pierre Ier Beyle du Bouchet que descendent les Beyle ou Belle actuels, dont la branche principale habite encore le même hameau.
Benoit BEYLE et Elisabeth MOREL BEDOT ont eu au moins les neuf enfants suivants :

Commune: AUTRANS
06 07 1708
Sexe: M
Nom : BEYLE Benoît
Prénom père: Benoît
Nom mère: MOREL BEDOT Elisabeth
Parrain: ARNAUD Pierre
Marraine: "MOREL BEDOT Catherine, fille à Bartélémy"

Commune: AUTRANS
12 04 1710
Sexe: M
Nom: BEYLE Pierre
Prénom père: Benoît
Nom mère: MOREL-BEDOT Elisabeth
Parrain: "GAMON Pierre, fils à Claude"
Marraine: "GOUIAT Elisabeth, fille à Claude"

Commune: AUTRANS
15 08 1712
Sexe: F
Nom: BAYLLE Marie
Prénom père: Benoît
Nom mère: MOREL BEDOT Elisabeth
Parrain: GAILLARD Jean (fils à Louis)
Marraine: MERLERI Jeanne (fille à feu Claude)

Commune: AUTRANS
11 07 1714
Sexe: F
Nom: BAYLE Anne
Prénom père: Benoît
Nom mère: MOREL BEDOT Elisabeth
Parrain: GOUY du TRUC François (fils à Piere)
Marraine: FANJAS Anne (de MEAUDRE)

Commune: AUTRANS
22 03 1717
Sexe: M
Nom: BEYLE Louis
Prénom père: Benoît
Nom mère: MOREL-BEDOT Elisabeth
Parrain: PERRET Louis
Marraine: BLANC Louise (Demoiselle)

Commune: AUTRANS
08 05 1719
Sexe: F
Nom: BAYLE Catherine
Prénom père: Benoît
Nom mère: MOREL BEDOT Elisabeth
parrain: BEGOUD Ennemond (Avocat à la cour)
marraine: REPELLIN GOUNON Anne

Commune: AUTRANS
24 01 1726
Sexe: M
Nom: BEYLE Ambroise
Prénom père: Benoît
Nom mère: MOREL-BEDOT Elisabeth
Parrain: GOUY du MOULIN Pierre
Marraine: GAILLARD Suzanne

Commune: AUTRANS
24 01 1726
Sexe: F
Nom: BEYLE Hélène
Prénom père: Benoît
Nom mère: MOREL-BEDOT Elisabeth
Parrain: PERRET François (du Bourg)
Marraine: BUISSON Hélène (épouse du parrain)
observations : Cet enfant est décédé le 29/01/1726.

Commune: AUTRANS
20 09 1728
Sexe: M
Nom: BEYLE François
Prénom père: Benoît
Nom mère: MOREL-BEDOT Elisabeth
parrain: "PERRET François (fils à François, Cabaretier)"
marraine: BEYLE Anne (soeur du baptisé)

Pierre Ier Beyle du Bouchet, baptisé le 12 avril 1710, fut marié deux fois : 1° le 14 novembre 1730, à Françoise Morel Bedot;
Commune: AUTRANS
14 11 1730
nom-epoux: BEYLE Pierre
Prénom père époux: Benoit
Nom mère époux: MOREL BEDOT Elisabeth
nom-epouse: MOREL BEDOT Françoise
Prénom père épouse: + Benoit
Nom mère épouse: + ARNAUD Jeanne

2° le 27 juin 1763, à Marie Buisson.
Commune: AUTRANS
27 06 1763
nom-epoux: BEYLE Pierre
nom-epouse: BUISSON Marie
Observations diverses : "vf Françoise MOREL , vve BLANC PAQUES"
Il mourut le 17 juillet 1775 laissant,
Les sept enfants de Pierre BEYLE et Françoise MOREL BEDOT dans les relevés du CGD :

Commune: AUTRANS
24 03 1737
sexe: F
nom: BEYLE Françoise
Prénom père: Pierre
Nom mère: MOREL BEDOT Françoise
parrain: "MOREL BEDOT Charles, son grand-oncle."

commune: AUTRANS
10 10 1740
sexe: M
nom: BEYLE Benoit
Prénom père: Pierre
Nom mère: MOREL REDOT Françoise

commune: AUTRANS
15 03 1743
sexe: M
nom: BEYLE Jean
Prénom père: Pierre
Nom mère: MOREL BEDOT Françoise
observations : + 20.03.1743.

commune: AUTRANS
26 03 1746
sexe: F
nom: BEYLE Marie
Prénom père: Pierre
Nom mère: MOREL BEDOT Françoise

commune: AUTRANS
02 07 1749
sexe: M
nom: BEYLE Pierre
Prénom père: Pierre
Nom mère: MOREL BEDOT Françoise

commune: AUTRANS
date: 1753
nom: BEYLE
Prénom père: Pierre
Nom mère: MOREL BEDOT Françoise

commune: AUTRANS
07 04 1757
sexe: M
nom: BAYLE Claude
Prénom père: Pierre
Nom mère: MOREL BEDOT Françoise
observations : + 09.4.1757.
entre autres, du premier lit, un fils, Pierre II (1749-1792) qui, de son mariage avec Catherine Buisson,
commune: MEAUDRE
16 01 1776
nom-epoux: BEYLE Pierre
Age époux: 26
Prénom père époux: + Pierre
Nom mère époux: + MOREL BEDOT Françoise
lieu (origine, habitation...): Autrans
nom-epouse: BUISSON Catherine
Prénom père épouse: Pierre
Nom mère épouse: FANJAS Marie
Observations diverses : "marchand hab Seyssins , père épse marchand"
eut six enfants, dont trois garçons, Pierre III, Antoine et Louis.
=======================================
Les enfants de Pierre Beyle et Catherine Buisson
=======================================
commune: AUTRANS
05 11 1776
sexe: F
nom: BEYLE Marie Françoise
Prénom père: Pierre
Nom mère: BUISSON Catherine
parrain: "BUISSON Pierre, son grand-père"
marraine: "FANJAS Marie, sa grand-mère"

commune: AUTRANS
10 10 1778
sexe: M
nom: BEYLE Pierre
Prénom père: Pierre
Nom mère: BUISSON Catherine
parrain: "BUISSON Jean, son oncle"

commune: AUTRANS
04 01 1781
sexe: F
nom: BEYLE Catherine Françoise
Prénom père: Pierre
Nom mère: BUISSON Catherine
marraine: "BUISSON Françoise, sa tante."

commune: AUTRANS
17 10 1783
sexe: M
nom: BEYLE Antoine
Prénom père: Pierre
Nom mère: BUISSON Catherine

commune: AUTRANS
16 03 1786
sexe: M
nom: BEYLE Jean Louis
Prénom père: Pierre
Nom mère: BUISSON Catherine
marraine: "BUISSON Marie, sa tante"

commune: AUTRANS
02 11 1788
sexe: F
nom: BEYLE Catherine
Prénom père: Pierre
Nom mère: BUISSON Catherine
De Pierre III (1778-1810) naquit Jean (1806-1889), époux de Marie Bernard-Guelle. Jean fut le père d'un garçon, Louis, et de six filles, dont deux vivent encore. De Louis (1841-1899) et de sa femme, Marcelline Marie Faure, est né, le 31 mai 1875, M. Jean François Régis Belle qui, de son mariage avec Mlle Marie Adeline Rognin, n'a pas eu moins de quatorze enfants, dont onze vivants.

M. Jean François Régis Belle, cultivateur au Bouchet, est donc le descendant authentique, à la huitième génération, d'Ambroise Beyle, quatrième aïeul de Stendhal. La différence d'orthographe ne surprendra, répétons-le, que les personnes peu familières avec les archives.

L'orthographe des noms propres, on le sait, n'a guère été fixée avant le XIXe siècle. A ce moment-là, on a adopté celle qui était en usage, sans s'inquiéter de savoir si elle n'avait pas été altérée et sans jamais remonter aux origines. Or, on l'a vu, l'orthographe du mot Beyle avait maintes fois varié. Au XVIe siècle et au commencement du XVIIe, dans le district de Grenoble, on écrivait Baille, alors que dans le Valentinois et le Diois se maintenait la forme ancienne, Bayle. Ambroise lui-même et ses fils signent par un a, excepté Benoît qui, une fois par hasard, signe Beyle. Mais la branche de Lans, devenue bourgeoise et robine, ayant adopté cette dernière orthographe, celle-ci se trouva fixée dès le XVIIIe siècle, tandis que dans la branche d'Autrans, restée ou redevenue paysanne, la plus grande variété continuait à régner; Quand Benoît Ier Beyle mourut, le mai 1705, le curé écrivait déjà son nom Belle.

Cependant Benoit II signe encore Baylle, ce qui est une façon, pour un homme peu lettré, de maintenir l'orthographe originale. Son fils cadet, Pierre Beyle du Bouchet, signe également Baylle. Mais l'aîné signe Beille ou, parfois, Beyle. C'est cette dernière forme, mise à la mode par les Beyle de Grenoble, qui prévaut au XVIIIe siècle. Enfin, sous la Révolution, la forme actuelle Belle l'emporte définitivement. Au parcellaire de 1791 le nom du capitaine Beyle est écrit Belle, comme ceux de ses cousins.

De cet examen chronologique, il résulte que l'orthographe primitive du nom qui nous occupe est Bayle, comme on l'a toujours écrit en Provence et en Languedoc. Orthographe la plus conforme à la prononciation du nom commun le nom propre est sorti : baile, valet de ferme et, par extension, fermier. Beyle et Belle ne sont que des variations dauphinoises, du même nom.

Il ne faut donc nullement s'étonner que les Belle actuels d'Autrans soient les descendants authentiques des Beyle du XVIIIe siècle et des Bayle du XVIIe. Au reste, si l'on pouvait avoir des doutes, les papiers que détient encore M. Jean François Régis Belle achèveraient de les lever.

C'est, d'abord, une requête datée de 1770 et adressée au juge de paix de Sassenage par son quatrième aïeul. Cette pièce est signée Pierre Baylle et la signature en est identique à celle de Pierre Ie Beyle du Bouchet, petit-fils de Benoît Ier et arrière-petit-fils d'Ambroise, telle qu'on la retrouve sur les registres paroissiaux (notamment le 5 juin 1764, au mariage de son neveu Benoît IV) et en 1759, sur le terrier du marquis de Sassenage. C'est ensuite le testament de son troisième aïeul, Pierre Beyle. Ce testament passé par devant le notaire de Méaudre, le 21 septembre 1792, montre, que ce Pierre Beyle est bien Pierre II Beyle, fils de Pierre I Beyle du Bouchet, mari de Catherine Buisson et père des six enfants mentionnés aux registres communaux. Il y a concordance parfaite entre ces pièces conservées par le descendant et la série ininterrompue des actes paroissiaux, qui remonte jusqu'à Ambroise Beyle.

A suivre...

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+