13 mai 2006

La maison d'Audiffret (VI)

5e BRANCHE
DONT LES MARQUIS DE GRÉOUX ÉTABLIS À MARSEILLE.

  1. GUILLAUME D'AUDIFFRET, chevalier, cinquième fils de Pierre d'Audiffret, premier du nom, gouverneur de Lérida, et d'Antoinette de Barallier, mentionnés page 201, s'établit à Marseille, et épousa Madeleine de Tourrel ; il fit son testament, en 1558, en faveur de Guillaume, Jacques et Pierre, ses fils, qu'il substitua l'un à l'autre, et institua pour sa légataire Madeleine de Tourrel, alias Turrel, sa femme, et fut père de:
    1. Guillaume;
    2. Jacques, tous deux désignés héritiers dans le testament de leur père; il paraît qu'ils moururent sans alliance;
    3. Pierre, dont l'article suit.
     
  2. Pierre D'AUDIFFRET, chevalier, qui épousa, 26 octobre 1569, Isoarde de Félix de la Reynarde, dont il eut:
    1. Jacques, qui entra au service, et mourut sans alliance;
    2. Louis, dont l'article suit;
    3. et 4. Marguerite et Suzanne.
     
  3. Louis D'AUDIFFRET, consul de Marseille, en 1634, et marié, le 28 février 1612, avec Anne de Cornier, de la ville de Marseille; de ce mariage vinrent:
    1. Etienne, dont l'article suivra;
    2. François, chanoine de Saint-Victor, à Marseille;
    3. Jean Baptiste, aussi chanoine de Saint Victor;
    4. Louis, qui a fondé le premier rameau de cette cinquième branche, rapporté page 234;
    5. Catherine, mariée, le 24 juin 1648, avec Louis d'Aymer de Pierre-Rue;
    6. Jeanne., qui. épousa, le 23 février 1656 Guillaume de Seguiran.
     
  4. ÉTIENNE D'AUDIFFRET, chevalier, fit ses preuves d'ancienne noblesse, par devant les commissaires départis par le roi, lors de la recherche de 1668, et en obtint un jugement de maintenue le 29 novembre de la même année. Il fonda, conjointement avec son frère Louis, à l'observance de Saint-François, de Marseille, le 17 avril 1657, une chapelle, sous réserve de présentation par leurs descendants; il fit son testament le 16 mars 1680, et avait épousé 1. le 17 mai 1648, Anne de Beissan; 2. le 13 juin 1653, Françoise d'Antoine, fille de Jérôme d'Antoine, conseiller au parlement d'Aix, et laissa de ce dernier mariage:
    1. Jérôme, dont l'article suit;
    2. Honoré, marquis de Gréoux, chef du deuxième rameau de cette cinquième branche, qui sera rapporté page 235.
    3. Louis, mousquetaire en 1681, enseigne, puis lieutenant au régiment des gardes françaises, le 28 septembre 1683; il servit au siège de Courtray, la même année à l'armée qui couvrit le siège de Luxembourg en 1684; passa sous lieutenant de la Compagnie Colonelle, le 14 février 1686; se trouva à l'attaque de Valcourt, en 1690; fut fait sous-aide major le 28 janvier 1690; combattit à Fleurus au mois de juillet; servit au siège de Mons en 1691, à celui de Namur et à la bataille de Steinkerque en 1692, à la bataille de Neerwinde au mois de juillet 1693, passa à une lieutenance le 2 septembre, et servit au siège de Charleroy au mois de novembre; il était à la marche de Vignamont, au Pont d'Espierre, en 1694; au siège de Bruxelles en 1695, en Flandre en 1696 et 1697, et ayant été fait aide major le 25 février 1698, il servit en cette qualité au camp de Compiègne au mois d'août; en Flandre en 1701, au combat de Nimègue en 1702, à celui d'Eckeren en 1703; en Flandre en 1704; obtint, le 22 mars 1705, une commission pour tenir rang de colonel; se trouva à la bataille de Ramillies en 1706, et passa à une compagnie le 18 juillet 1707; il la commanda à la bataille de Malplaquet en 1709, aux sièges de Douai, du Quesnoy et de Bouchain en 1712, à ceux de Landau et de Fribourg en 1713; brigadier des armées du roi, par brevet du 1er février 1729, et fut fait gouverneur du château d'If, par provision du 10 juin 1729, en quittant sa compagnie, qui fut donnée à M. de Chaumont. Il mourut dans son gouvernement le 5 mai 1744, âgé de 82 ans. Par acte du 16 mars 1695, il donna à Jérôme, son frère, quittance de son legs au testament de son père, du 16 mars 1680;
    4. Théodorique, mariée à M. de Bausset.
     
  5. JÉRÔME D'AUDIFFRET, chevalier, né le 14 mai 1654; il fit l'acquisition de la baronnie de Gréoux, qui fut érigée en marquisat, par lettres patentes du mois de septembre 1702; il avait été pourvu, le 26 avril 1686, de l'office de conseiller du roi, lieutenant général civil et criminel de la marine et de l'amirauté des mers du Levant au siège de Marseille; il épousa, le 21 juillet 1678 Marguerite de Foresta, dont:
    1. François Étienne, mort jeune;
    2. Jean-Paul, dont l'article suit.
     
  6. JEAN-PAUL D'AUDIFFRET, chevalier, baron de Gréoux, né le 11 février 1683, fut reçu page du roi dans la grande écurie; le 10 décembre 1698, d'après ses preuves de noblesse, faites par devant le seigneur d'Hozier, juge d'armes de France. Il mourut sans postérité, en décembre 1699.

A suivre : 1er rameau de la 5e branche.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+