01 avril 2007

Otton 4 de Vintimille

Source : Arbre généalogique de la maison d’Honoré Lascaris fini par sa petite-fille Anne mariée au Grand-Bâtard de Savoie, et passé de là par Renée, sa petite-fille, dans la maison d’Urfé, conservé aux Archives de Turin. Document communiqué par Jean-Pierre Lombard que je remercie infiniment.
Otton 4. G6. Otton IV, comte de Vintimille (1156-1193). Il est cité en 1146. En juillet 1156, Otton IV de Vintimille, fils d’Obert II et d’Iacilia Guidi, et son fils Henri, fixent cinq sous d’amende pour parjure, homicide, adultère et trahison. Le 30 août 1157, Guy II et Otton IV signent une convention avec la Commune de Gênes. Le 15 octobre 1162, une sentence arbitrale du légat impérial Gebhard, représentant de Frédéric Barberousse, sur la transaction à Triora entre la Communauté de Tende et celle de La Brigue sur les limites de leurs territoires, en présence des frères Guy II et Otton IV de Vintimille. L’acte est entériné le 5 janvier 1163. En avril 1165, un accord est signé entre Otton IV de Vintimille et les hommes de Perinaldo sur la justice. Le 24 février 1177, Otton IV échange des biens d’Albenga contre des terres du quartier des Cuses à Garavan. Le 6 mars 1177, à Vintimille, devant le notaire Gelonio et l’évêque Etienne, une transaction est signée entre Otton IV et les moines de Lérins, où il est fait mention de la donation de 954. En 1179, Gênes soumet Albenga. En 1181, Gênes obtient la moitié de Sainte-Marguerite des moines de Lérins. Le 8 décembre 1182, Obert feu Alphonse de Carpasio vend au comte Otton feu Obert la moitié de ses biens dans le val d’Oneglia, dont les dîmes de Lucinasco, pour 20 livres (ASTurin). En 1184, Gênes soumet Porto Maurizio et Diano. En 1184, Otton IV refuse de « jurer les compagnies » à la Commune de Gênes et à confirmer les libertés accordées à son frère et retire la donation de Guy II (Guido Guerra) à la commune de Gênes de ce qu’il possède à Vintimille, Gorbio, Penna, Braus, Castillon, Sospel, Breil, Lamenour, Saorge, La Brigue et Tende. Les gens de Vintimille le chassent, s’emparent de ses châteaux de Sainte-Agnès, Braus et Dolceacqua où son fils est assiégé (1184). Il fuit à Roquebrune avec sa femme (la relation est conservée aux Archives de Turin). Le 8 septembre 1185, une convention est signée, devant le chancelier de Gênes Guglielmo Calliga, entre Otton IV de Vintimille et Gandolfo Erardo, consul de Gênes, qui confirme de la donation de son frère Guy II et scelle un accord sur Zerbolo (Agerbol), Gorbio, Puypin, Roquebrune et Dolceacqua, prêtant serment à Frédéric de Hohenstaufen (ASTurin). Otton IV relate des dommages causés à ses châteaux par les gens de Vintimille. Son neveu Conrad IV, frère d’Obert III Gualdo, ne peut se réfugier à Dolceacqua, Puypin, Roquebrune, Gorbio ou Agerbol. En 1191, Gênes reçoit Monaco en fief impérial. En 1192, Otton IV s’allie secrètement avec Gênes, appuyé par ses fils Henri et Guillaume, cédant la moitié de leurs droits de « foederum » sur le district de Vintimille, La Pennette, Codolis, Lamenour, Castillon et Perinaldo. En 1193, il prête hommage à Gênes. Il décède avant le 25 novembre 1200. Certains généalogistes lui donnent sans preuve pour épouse Guillaumette de Castellane, fille de Boniface IV, ou de Roux de Castellane et Orable. Parenté : son père Obert 2, ses frères Raymond 1, Philippe 1, Guy 2 et sa sœur Inconnue 1, ses enfants Raymond 2, Faustine 1, Henri 1 et Guillaume 3.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+