15 juin 2007

Bouygues de Boschatel et de la Martinie

Source : Chaix d'Est-Ange, Gustave (1863-1923), Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f294.item
La famille Bouygues appartient à l'ancienne bourgeoisie de la Haute Auvergne et du Quercy.

La souche s'est partagée en plusieurs branches.

L'une de ces branches se distingue en joignant à son nom celui de son domaine de la Martinie, dans le Cantal.

Le chef d'une autre branche, M. Guillaume-Maurice Bouygues, né en 1807 à Aurillac, conservateur des hypothèques de cette ville, marié à Mlle de Conquans de Lacan et décédé en 1869, et son fils alors mineur, Joseph Bouygues, né en 1852, furent autorisés le 29 mars 1867, par décret de Napoléon III, à joindre à leur nom celui de la famille de Boschatel, alors éteinte, dont ils descendaient en ligne féminine.

La famille Bouygues a fourni un député du Lot à la Convention et au Conseil des Cinq-Cents (Jean-Pierre Bouygues, né à Saint-Céré en 1756, décédé en 1835 dans la même ville).

Principales alliances: de Conquans de Lacan, de Rivals-Mazères 1899, de Campmas de Saint-Remy, du Pont de Ligonnés 1832, etc.

La famille de Boschatel, dont une branche de la famille de Bouygues a relevé le nom, portait pour armes : de sable à un chevron d'or. Elle était anciennement connue à Aurillac et tirait sa noblesse de la charge de secrétaire du Roi dont un de ses membres fut revêtu en 1773.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+