11 mai 2008

La famille Bonet de Sarlat

BONET, famille noble, d’extraction ancienne, établie depuis plusieurs siècles dans la ville de Sarlat en Périgord, où les cadets prennent le nom de La Chapoulie ; ceux de ce nom ont servi sans interruption le roi et l’état en différentes occasions, entre autres :
  1. Raymond DE BONET, écuyer, seigneur de La Geneste et de Laygue, consul et avocat du roi au siège présidial de Sarlat, qui, lors de la prise de cette ville, en 1652, fit secrètement assurer le roi de la bonne volonté et du désir qu’avaient tous les habitants de verser jusqu’à la dernière goutte de leur sang pour chasser les ennemis de leur ville, qui n’aurait pas été prise s’ils avaient été secourus. La réponse fut favorable, et on lui fit savoir que les ordres avaient été donnés au duc de Candale pour envoyer des troupes en état de seconder le zèle des habitants. Raymond de Bonet, assuré du jour et de l’heure que le secours devait arriver, se chargea de la porte par où M. Marin, lieutenant-général des armées du roi, devait entrer à la tête de sa troupe, et commanda lui-même celle qui devait forcer le corps-de-garde, qu’il emporta l’épée à la main, au grand contentement de ses concitoyens. MM. de Coste et de S.-Clar, conseillers et consuls de ladite ville, se portèrent aussi au quartier de l’évêché, et ne montrèrent pas moins d’ardeur et de zèle dans ce poste qui leur fut assigné, que Raymond de Bonet en fit voir dans celui qui lui avait été confié : C’est par le soin et la vigilance de ces trois magistrats que la ville de Sarlat fut délivrée, après avoir resté trois mois sous l’obéissance du prince de Condé. Cette heureuse époque, arrivée le 24 mars 1653, fut consacrée par un voeu solennel en l’honneur de S. Joseph, dans l’église des Récollets, et se renouvelle tous les ans à pareil jour. Raymond de Bonet testa en 1693 ; il avait épousé Louise de Besse, de laquelle il laissa, entre autres enfants :
    1. Joseph-Raymond de Bonet, chevalier et seigneur de Largue, conseiller du roi, receveur des tailles à Figeac, mort sans postérité en 1788.
    2. N*** de Bonet, écuyer, prêtre docteur en théologie, et archidiacre du chapitre abbatial de Figeac en Quercy.
    3. Jean-Baptiste, dont l’article suit :

  2. Jean-Baptiste de BONET, chevalier, seigneur de La Chapoulie et de La Vayserie, garde du roi, avait épousé Marie de Maraval, de laquelle il laissa :

  3. Joseph-Jérôme de BONET, chevalier, seigneur de La Chapoulie et de La Vayserie, reçu, le 4 mai 1762, gendarme de la garde du roi, mort en 1787 ; il avait épousé Marie-Françoise Loudieu de La Calprade, morte en 1813. De ce mariage sont nés :
    1. David-Joseph, dont l’article suit :
    2. Jean-Baptiste, seigneur de Laygue, né en 1781, vivant à Sarlat.

  4. David-Joseph DE BONET, chevalier, seigneur de La Chapoulie et de La Vayserie, né en 1780, député par la ville de Sarlat près de S. M. Louis XVIII, à l’occasion de son retour au trône en 1814.
Il y a une autre branche qui réside au Carlou, dont ils sont seigneurs, près de Belves en Périgord, qui a aussi rendu de grands, services au roi et à l’état.

Cette famille a été maintenue dans sa noblesse par M. Bazin de Bezons, intendant de Bordeaux, le 28 juin 1697 ; lors de la recherche par édit de septembre 1696. On trouve la généalogie de cette famille dans le dictionnaire de La Chesnaye-des-Bois, qui fait mention des titres originaux.

Armes : « Portent de gueule à un lion d’or, et un chef cousu d’azur, chargé de trois étoiles d’argent. »

Voyez armorial de France, 1699, tome II, page 716, art. 122.

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 44
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+