26 mai 2008

La famille de Montmorency-Morres. 7ème partie

Branche de CASTEL-MORRES, lords de Mountmorres et Frankfort, pairs d’Irlande, et baronnets d’Upperwood ou Uppercourt, etc.
  1. HERVÉ MORRES, seigneur de Castle-Morres, premier du nom, écuyer, fils de sir Reymond de Knockagh, deuxième du nom, dont il est question page 88, avait d’abord pris le parti de Cromwell, et commandait sous lui un escadron de cavalerie. Il a contribué à la restauration du roi Charles II, et, dans le parlement du roi Jacques, en 1689, il fut représentant pour le bourg de Knocktopher. Il mourut au château de Castle-Morres, âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, en 1724. Il avait épousé 1.° Laetitia Walshe, fille du sir de La Montaigne, veuve de Tobin, seigneur de Campsinagh ; 2.° Catherine Butler, de la maison d’Ormonde, morte en couches, avec son enfant ; 3.° Françoise Butler, troisième fille de Pierre, fils aîné d’Edouard Butler, vicomte de Galmoye. Du premier mariage vinrent :
    1. James, ecclésiastique, mort en France.
    2. Richard, né en 1686, mort, sans alliance, vers l’an 1776, à l’âge de 90 ans, officier-supérieur au service de France.
    3. Hervé, morts au service de France, sans postérité.
    4. Reymond, morts au service de France, sans postérité.
    5. Laetitia, épouse de N. d’Evreux, écuyer.

      Enfants du troisième lit :

    6. François, dont l’article suit :
    7. Marguerite, femme de Morgan Kavenagh, écuyer, de la maison de Borris, dont elle eut Hervé, et Charles comte Kavenagh. Ce dernier fut général de cavalerie au service d’Autriche, sous l’impératrice- reine Marie-Thérèse. Il avait épousé dame Marie Esmonde, fille du chevalier d’Esmonde, colonel au service d’Autriche, dont il a procréa une fille unique, mariée au général comte Kavenagh, son parent.

  2. François, seigneur de CASTLE-MORRES, épousa, en 1706, Catherine, fille et héritière de sir William Evans, baronnet, seigneur de Kilcreen, et de Jeanne, fille de Richard Coote. Ce dernier était fils du comte de Montrath et de Jeanne Pénélope Hill, fille, de Trevor, vicomte de Hillsborough, ancêtre du marquis de Downshire. Sir William Evans descendait en ligne directe d’Ednowain-Ben-Dew, seigneur de Tegaingle, chef de la treizième tribu du pays septentrional de Galles, ou des anciens Bretons, et de Evan de Llancurgain, en Flintshire. François de Castle-Morres mourut en 174? ; ses enfants furent :
    1. Hervé, vicomte de Montmorres, son successeur, dont l’article suit :
    2. Sir William-Evans, qui a fondé la branche des baronnets de Upperwood, que nous rapporterons plus bas.
    3. Reymond, qui a fonda la branche des lords de Frankfort, laquelle nous mentionnerons plus bas.

  3. Hervé, vicomte de MONTMORRES, deuxième du nom, fut créé baron de Montmorres, le 27 avril 1756, et vicomte, en juin 1763. Il épousa, en premières noces, le 3 novembre 1742, lady Laetitia Ponsonby, quatrième fille de Brabazon, comte de Besborough, morte le février 1754, laquelle était sœur de lady Sarah Ponsonby, comtesse de Drogheda, mère de Charles, marquis de Drogheda, etc. et en secondes noces, dame Marie, fille de Guillaume Wall, seigneur de Coulnamuck et de Marie Ponsonby, troisième fille de Guillaume, vicomte de Dungannon, sœur du comte de Besborough.

    Enfants du premier lit :

    1. Hervé-Reymond, son successeur, qui suit :
    2. Laetitia Morres. Elle avait épousé, en premières noces, Arthur-Trevor Hille, fils aîné d’Arthur, vicomte de Dungannon, frère d’Anne-Trevor-Hill, comtesse de Mornington, mère du marquis de Wellesley, et du duc de Wellington, qui vient de s’attirer l’admiration de toute l’Europe, par ses belles campagnes d’Espagne et du midi de la France. Laetitia Morres eut de son mariage : Arthur, vicomte de Dungannon, né le 2 octobre 1763, qui a succédé à son grand-père dans le vicomté, le 30 janvier et qui a épousé, le 30 juin 1795, lady Charlotte Fitz-Roy, fille du lord Southampton, et petite-fille du duc de Grafton. Lady Laetitia Morres a épousé, en secondes noces, le très-noble Randal-Guillaume Mac-Donell, marquis d’Antrim, mort en 1791, qu’elle fit père 1 .° d’Anne-Catherine, comtesse d’Antrim ; elle avait épousé, le 26 avril 1799, sir Henry-Vane Tempest, de Winyard, baronnet ; et 2.° de lady Charlotte Mac-Donell, née en 1779 ; laquelle épousa mylord Marc Kerr, deuxième fils de Guillaume-Jean, marquis de Lothian. Ma dame la marquise mourut en décembre 1801.
    3. Sarah Morres, qui épousa Joseph Pratt, seigneur de Cabragh-Castle, dont elle eut des enfants.

      Enfants du second lit :

    4. François-Hervé, vicomte régnant, dont il sera question :
    5. Guillaume-Marie Morres, noyé près de Dublin en 1809 ; d’Anne Clarke, sa femme, il eut une fille qui est en bas âge.

  4. Hervé-REYMOND, vicomte de Montmorres, mot d’un coup de pistolet, à Londres, le 17 août 1797, sans alliance. Le vicomte est auteur d’une Histoire des Parlements d’Irlande, et autres ouvrages littéraires. Il eut pour successeur son frère du second lit, dont l’article suit :

  5. François-Hervé, vicomte de Montmorres, né en 1756, épousa, le 24 avril 1794, Anne, fille de Joseph Reade, de Castle-Hayle, écuyer, dont il a :
    1. Hervé, né le 20 août 1796.
    2. Anne, née le 13 novembre 1801i, morte en 1808.
    3. Marie, née le 8 août 1803.
    4. Julienne, née en 1810.
Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 70
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+