03 mai 2008

La maison Guiot de Saint-Rémi

GUIOT DE SAINT-REMI, maison noble, originaire de Lorraine, où elle est encore établie de nos jours.
  1. René GUIOT, avocat en la cour souveraine de Lorraine et de Barrois, obtint de S. A. R. Léopold, duc de Lorraine, des lettres de noblesse, le 1er mai 1714, en récompense des services militaires de ses pères. Claude Guiot, son aïeul, étant un des plus riches notables de Nanci, avait sacrifié ses biens pour servir à ses frais le duc Charles IV dans toutes ses guerres, en qualité d’archer de ses gardes. Par suite de cet attachement pour ce prince, il avait consommé toute sa fortune, tant pour le paiement de ses rançons, ayant été plusieurs fois fait prisonnier, que pour subvenir aux dépenses d’un service gratuit. Claude et Nicolas François Guiot, l’un père de René et l’autre son oncle, avaient suivi avec le même dévouement le duc Nicolas François, l’un en qualité de garde du corps, et l’autre en qualité d’écuyer. René Guiot avait épousé Jeanne Doridant. De ce mariage vint, entre autres enfans :

  2. Nicolas François GUIOT, premier du nom, écuyer, seigneur de S.-Rémi, conseiller des ducs de Lorraine, avait épousé N... Jeanmaire, de laquelle il eut, entre autres enfants :

  3. Nicolas François GUIOT, second du nom, écuyer, seigneur de S.-Rémi, mort le 6 janvier 1806, avait épousé Marie-Charlotte de Saulcourt, de laquelle il laissa :
    1. Philippe-Nicolas-François Guiot de S.-Rémi, lieutenant au régiment de dragons de S. A. R. monseigneur le comte d’Artois, émigré à l’armée des princes en 1791, mort le 11 mai 1811, sans postérité.
    2. Emmanuel Jean-Charles, dont l’article suit :
    3. René-Philippe-de-Néry Guiot de S.-Rémi, a émigré en 1791, et servi dans l’armée de monseigneur le prince de Condé jusqu’en 1801 ; a épousé Joséphine Antoinette Rollin. De ce mariage viennent :
      1. Hippolyte, né en septembre 1804.
      2. Eugène, né en octobre 1807.
      3. René, né en avril 1811.

  4. Emmanuel Jean-Charles GUIOT, seigneur de Saint Remi, écuyer, chevalier de l’ordre royal et militaire de S.-Louis, a émigré en 1791, et servi dans l’armée de monseigneur le prince de Condé jusqu’en 1801. Il a été, ainsi que son frère, un des premiers gentilshommes de la Lorraine qui se réunirent à monsieur, frère du roi, lors de son arrivée à Nancy en 1814. Il a épousé Marie-Sophie de La Cour, morte le 11 mai 1812. De ce mariage vient : Nicolas-Victor, né le 3 septembre 1803.
Armes : « D’azur, à une ruche d’or, semé d’abeilles d’argent, de même au chef cousu de gueule, chargé d’une couronne d’or. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 33
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+