11 juin 2008

La famille d'Houppeville de Neuvillette

HOUPPEVILLE DE NEUVILLETTE (D’), famille originaire de Normandie, qui possède depuis plus de cent ans les fiefs nobles de Neuvillette et de Semilly ; elle a donné à la magistrature un substitut du procureur-général, depuis lieutenant de police à Rouen ; deux maîtres des comptes, un conseiller au parlement de Rouen, lequel, pendant plusieurs années, a géré la charge de député de sa compagnie auprès de Louis XV, pour les intérêts de la province ; un capitaine d’infanterie du régiment de Normandie, chevalier de l’ordre royal et militaire de S.-Louis. Elle est représentée aujourd’hui par :

M. le chevalier de Neuvillette, qui a pris alliance dans la maison de Glandevés.

Armes : « D’argent, au chevron de gueules, accompagné en chef de deux merlettes de sable, et d’une bille aussi de sable, appuyé sur une terrasse de sinople ; support : deux loups accolés. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 102
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Cette famille a été aussi étudiée dans le tome II du Nobiliaire Universel de France

HOUPPEVILLE DE NEUVILLETTE (D'), famille originaire de Normandie, qui possède depuis plus de cent ans les fiefs nobles de Neuvillette et de Sémilly. Elle a donné à la magistrature un substitut du procureur-général, depuis lieutenant de police Rouen, deux maîtres des comptes, un conseiller au parlement de Rouen, lequel pendant plusieurs années a géré la charge de député de sa compagnie auprès de Louis XV pour les intérêts de la province ; un capitaine d'infanterie du régiment de Normandie. Elle est représentée aujourd'hui par :

Augustin-Nicolas d'Houppeville de Neuvillette, chevalier, fils de feu d'Houppeville de Neuvillette, conseiller, au parlement de Rouen, et de feue Marie-Julie de Séré, fille dé M. de Séré, lieutenant aux gardes françaises et chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis. Il a épousé 1. Claudine-Françoise de Thomé de Rantilly, fille de feu René de Thomé, ancien capitaine au régiment des gardes françaises, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, mestre de camp des armées du roi et de Marie Henriette le Clerc de Grandmaison ; 2. demoiselle Marguerite Maxime de Glandevez, fille de feu Antoine-Jean-Louis Marie, chevalier, seigneur de Glandevez de Niozelles, et de feue Claire-Félicité Mestre d'Aigalades. De ce second mariage sont issus :
  1. Elzéard-Augustin, né le 4 octobre 1803 ;
  2. Joseph-Marie d'Houppeville de Neuvillette, né en août 1809.
Armes : « D'argent au chevron de gueules, accompagné en chef de deux merlettes de sable et d'une ville de même, appuyée sur une terrasse de sinople ; Supports, deux loups accolés. ».

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 173
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+