16 juillet 2008

La famille de Michel

Ce qui suit est une retranscription de la notice de Dominique Robert Briançon que j'ai présenté il y a quelques jours dans cet article.

La famille de Michel, dite dans les contrats en Latins Michaëlis, est une des plus anciennes du Baillage de Digne, puisque Guigues Michaëlis, ou de Michel vivait il y a plus de 300 ans. Il fut père de Claude Michel qui s'alla dans une des plus nobles familles de Provence, ayant épousé dès le 18 Avril 1410, Beatrix de Cornut, fille de Pierre Cornut, Seigneur de Beaumont, de Champorcin & de la Javie. De ce mariage sortit Jacques de Michel, lequel pour s'assurer dans la possession de sa Noblesse obtint des Lettres d'anoblissement données le 10 Janvier 1456 par le Prince Jean Duc de Calabre & de Lorraine, fils aîné de René Roi de Naples & de Sicile, selon le pouvoir qu'il en avait du Roi son père, duquel il était Lieutenant Général, & Commandant en son absence en Provence. Jacques Michel s'était marié le 12 de Novembre 1446 avec Catherine de Baile, fille d'Honoré de Baile, Seigneur en partie de la Javie, & Bertrand Cornut son Oncle lui donna l'an 1456. & à Claude de Michel son père, les seigneuries de Champorcin et de la Javie.

Du mariage de Jaques de Michel, & de Catherine de Baile sortirent quatre fils, savoir, Pierre, Marc, Tomas, & François de Michel, auxquels il partagea ses biens. Il donna la Seigneurie de la Javie à François, & ayant donné la terre de Champorcin à Pierre, Marc, & Tomas de Michel, ses autres enfants, ils en firent le partage le premier de Janvier 1507 & il leur fut expressément prohibé et à leurs descendants d'en faire aucune aliénation hors de leur famille. François ne laissa point de postérité ; Pierre, Marc, &Tomas en ont laissé une nombreuse, qui a été divisée en plusieurs branches, à l'occasion desquelles la terre de Champorcin a été partagée en plusieurs portions. Les descendants de Tomas n'ont plus rien il y a longtemps dans cette terre, & se sont allé établir ailleurs : mais les descendants de Pierre & de Marc la possèdent encore. Ceux-ci, sans compter ceux dont les branches sont tombées en quenouille, subsistent encore en six branches, dont voici les Chefs.

Antoine de Michel, fils d'Antoine & de Louise de Richeome, marié avec Marguerite d’Oraison, est chef de la première branche ; Pierre de Michel, fils de Gaspar, & de Jeanne de Puget, des Seigneurs de Prats, est Chef de la seconde, & Esprit de Michel, fils d'Honoré, & de Jeanne de Fabri, & qui est marié avec Anne de Richeome, est chef de la troisième branche. Tous ceux-là descendent de Pierre de Michel, fils de Jacques. Les chefs des autres trois branches font, premièrement Honoré de Michel, fils de Jean & de Catherine de Richaud, marié avec Catherine de Bologne de Capissuchi, duquel mariage est issu Pierre de Michel Seigneur de Champorcin, Avocat au Parlement, qui s'est établi dans Aix par le moyen de son mariage avec Magdeleine de Grisolles, de laquelle il a un fils appelé Henri, qui fait le onzième degré, à compter depuis Guigues du Michel père de Claude. Le chef de la quatrième branche est François de Michel, fils de Gaspar & de Marguerite de Constans, lequel est marié avec Anne de Richeome; & la sixième branche a pour chef, Gaspar de Michel, fils d Honoré & de Catherine de Richeome, & marié avec Marguerite de Martin. Tous ceux-ci sont issus de Marc, second fils de Jacques & de Catherine de Baile, Et pour ce qui est des descendants de Thomas de Michel, troisième fils de Jacques il y en a une branche qui est établie à Marseille depuis le commencement de ce siècle, & de cette branche est chef Jean-François de Michel Seigneur de Pierrefeu, marié avec Thérèse de Villages, fille de Gaspar de Villages Seigneur de la Salle, et d'Éléonor de Villeneuve, de laquelle il a des enfants qui sont dans le service du Roi dans la Marine.

La famille de Michel porte d'azur à un cor de chasse d'or, lié de même, surmonté à dextre d'une Croix de Lorraine d'or, & à senestre, d'une épée d'argent. Supports, deux génies, l'un tenant une épée haute d'argent & l'autre tenant un cor d'or. Cimier : la Croix de Lorraine d'or, & pour Devise : ces mots. SIGNO, MANU, VOCE, VINCES, qui font allusion à la Croix, à l'épée, & au Cor, qui composent l'écu de ces Armes.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+