30 août 2008

Le Preud'homme, branche des comtes de Fontenoy, établie en Lorraine

Branche des le Preud’homme, comtes de Fontenoy, établie en Lorraine.
  1. Jean LE PREUD’HOMME, Ier du nom, écuyer, seigneur de la Tour de Monthairon, quitta le Cambrésis pour venir s’établir dans le Barrois, où il reçut du duc Antoine de Lorraine, le 5 octobre 1580, une charge de conseiller en la cour des comptes de Bar. Il est dit dans les lettres-patentes que cette charge ne s’accorde qu’à des personnes de condition noble et ii nous a été justifié d’un certificat authentique et patent de messire André-François Jacrens, chevalier, conseiller de la reine de Hongrie et de Bohème, premier roi d’armes des Pays-Bas, par lequel il est avéré et constant que Jean le Preud’homme, ayant quitté le Cambrésis pour venir s’établir dans le Barrois, a pris et adopté pour armes particulières de sa branche, un champ de gueules à trois chevrons d’or, au chef d’azur, à un lévrier passant d’argent : supports, deux lévriers de même. Il avait épousé Barbe de Neuville, avec laquelle il fonda, en 1551, la chapelle de Notre-Dame de Lorette dans l’église de Notre-Dame de Bar. De ce mariage vient, entre autres enfants :

  2. Blaise LE PREUD’HOMME, Ier du nom, écuyer, seigneur de la Tour et de Monthairon, conseiller d’état du duc Antoine de Lorraine, épousa le 7 mai 1538 Nicole-Constant de Moranville, de laquelle il laissa entre autres enfants :

  3. Christophe LE PREUD’HOMME, Ier du nom, chevalier, seigneur de Monthairon, conseiller d’état de Lorraine, lequel épousa Marie Haretel-d’Effrain-d’Origny, de laquelle il eut entre autres enfants :

  4. Blaise LE PREUD’HOMME, IIe du nom, chevalier, seigneur de Vitrimont, Nicey, Mazirot et autres lieux, conseiller d’état de Lorraine, qui épousa, le 21 septembre 1599, Esther de Combles-de-Beauregard, et mourut le 3 octobre 1637. Il laissa :
    1. Christophe, dont l’article viendra ;
    2. François, conseiller d’état de Lorraine, mort sans postérité de Catherine Roder-de-Casenove-Flavancourt ;
    3. Marie, qui épousa Nicolas Rigault, doyen du parlement de Metz ;
    4. Barbe, mariée le 31 mars 1633 à Simon d’Igny, comte de Fontenoy, colonel de cavalerie en Espagne.

  5. Christophe LE PREUD’HOMME, IIe du nom, chevalier, seigneur de Vitrimont et Bouxurulles, conseiller d’état de Lorraine, épousa, le 27 janvier 1631, Élisabeth de Cabouat. De ce mariage vint :

  6. Blaise-Ignace LE PREUD’HOMME, Ier du nom, chevalier, seigneur de la Tour de Monthairon, Nicey, Vitrimont, colonel commandant le régiment de cavalerie du prince Ferdinand de Lorraine ; il épousa Catherine de Châtenoy, dame d’Armanviile, héritière du nom de Chastenois. De ce mariage vinrent :
    1. Christophe-François-Louis, dont l’article viendra ;
    2. Charles le Preud’homme, chevalier de Vitrimont, chambellan du duc Léopold en 1700, et tué au siège de Landau ;
    3. N***, mort en bas âge ;
    4. Pierre-Georges LE PREUD’HOMME, chevalier, comte de Vitrimont, ancien capitaine de cuirassiers au service de l’empereur Léopold, en 1697, se distingua en plusieurs sièges et batailles, tant en Hongrie qu’en Italie. Il se trouva à la fameuse victoire de Zenta, remportée par le prince Eugène de Savoie, et à la conquête de Saraio, capitale de la Bosnie. Il fut fait chambellan du duc Léopold en 1700, et de l’empereur François en 1729. Il avait épousé en 1709, Constance-Françoise des Armoises, dame chanoinesse de Remiremont, fille d’Albert, chevalier, comte des Armoises, marquis d’Aunoy, lieutenant-général de la compagnie des gardes-nobles de S. M. I., et de dame Cleron-d’Haussonville De ce mariage vinrent :
      1. Léopold-Christophe, comte de Vitrimont, chambellan de l’empereur et capitaine commandant de ses gardes-nobles, premier chambellan du prince Charles de Lorraine gouverneur des Pays-Bas ;
      2. Catherine, dite mademoiselle de Vitrimont ;
      3. Barbe-Bernarde, mariée en 1732 à Claude-Marie, comte de Bressey, ancien capitaine des gardes-du-corps de Stanislas, roi de Pologne, mestre-de-camp et chevalier de Saint-Louis ;
      4. Thérèse, fille d’honneur de l’impératrice-reine, puis mariée à Vienne, le 22 février 1751, à Jean d’Escalar Desbuch, marquis de Bézora, chevalier de la Toison d’Or, grand d’Espagne de la première classe, conseiller- d’état et chambellan de l’empereur d’Allemagne ;
      5. Marie-Anne, dite mademoiselle de Chastenois.
    5. Élisabeth, qui fut mariée au baron d’Hennequin, seigneur de Gellenoncourt d’Adomenil, comte de Curel et grand louvetier de Lorraine. Elle n’eut qu’un fils, qui mourut sans postérité.

  7. Christophe-François-Louis LE PREUD’HOMME, comte de Fontenoy, chevalier, lieutenant des gardes-du-corps, chambellan du duc Léopold et ensuite son premier maître d’hôtel, épousa en 1699 dame Louise de Villelume, dame chanoinesse du chapitre de Remiremont, et ensuite doyenne des filles-d’honneur de S. A. R. madame la duchesse de Lorraine. De ce mariage sont issus :
    1. Léopold, dont l’article viendra ;
    2. Blaise-Léopold, chevalier de Malte en 1715, bailli et commandeur de Bellecroix ;
    3. Charles-Louis aussi chevalier de Malte en 1715, commandeur de Valeure ;
    4. Nicolas-François, marquis de Noviant, dit le comte de Chastenoy, fut capitaine de cavalerie au service de France. Il épousa en 1750 Charlotte, fille de Claude-Georges de Barbara de Mazirot, président à mortier au parlement de Metz, et de Marie-Anne de Pontz, baronne de Neuvron, dont il eut deux fils et une fille. L’aîné de ses fils fut officier dans le régiment de Royal-Lorraine, cavalerie, et sa fille a épousé, en 1777, Jean-Jacques de Verdun, l’un des fermies-généraux de S. M.
    5. Antoinette, fille d’honneur de S. A. R. madame la duchesse de Lorraine, épousa en 1721 François de Saint-Belin, marquis de Vaudremont, mestre-de-camp de cavalerie et brigadier des armes du roi ;
    6. Et Élisabeth, chanoinesse de l’abbaye royale de Poulangy.

  8. Léopold LE PREUD’HOMME, chevalier, comte de Fontenoy, capitaines de cavalerie au service de France, ensuite enseigne de gardes du corps du duc de Lorraine en 1730, épousa, au mois de septembre 1734, Louise-Françoise de la Rochefoucauld, fille de Mathieu ; marquis de Bayers, et de Marie-Anne de Turmenies de Nointel. Elle était sœur utérine du duc de Laval-Montmorency, lieutenant-général des armées du roi Très-Chrétien et de l’évêque de Metz. Sa sœur avait épousé le duc de Losvaren-Loos. Du mariage de Léopold le Preud’homme sont issus entre autres enfants :
    1. Guy-André-Louis, dont l’article viendra ;
    2. N***, officier de marine ;
    3. N***, dame chanoinesse à Neuville.

  9. Guy-André-Louis LE PREUD’HOMME, comte de Fontenoy, second exempt des gardes-du-corps du roi de Pologne, duc de Lorraine, colonel de cavalerie au service de France, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, mourut en 1792. Il avait épousé dame Marie-Josèphe-Cornélie-Philippine-Victoire de Villenfagne, née baronne de Volguelsangle, d’une des premières familles du pas de Liège. De ce mariage il eut :
    1. Guy-Mathieu, qui fut, pendant neuf ans, page de chambre de Monsieur, comte de Provence, aujourd’hui S. M. Louis XVIII. Il mourut un an après sa sortie des pages, en 1788, était lieutenant dans les dragons du régiment de Monsieur ;
    2. Érasme, dont l’article viendra ;
    3. Aimée, chanoinesse dans le chapitre noble de Neuville en Bresse ;
    4. Flore, aussi chanoinesse dans le même chapitre.

  10. Érasme LE PREUD’HOMME, comte de Fontenoy, ayant eu la faveur d’être appelé en qualité de page en remplacement de son frère, que Monsieur estimait beaucoup, fut le dernier des pages de la chambre de ce prince au moment de la révolution. Il émigra en 1792, fit les campagnes dans l’armée de Mgr. le prince de Condé ; et servit ensuite dans les corps à cocarde blanche, en Angleterre. De retour en France, il se maria en 1801 à demoiselle Marie-Eugénie de Franqueville, famille originaire de Flandres, fille de M. de Franqueville, ancien capitaine dans les grenadiers de France, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis. A l’arrivée à Nancy, en 1814, de Monsieur, comté d’Artois, lieutenant-général du royaume, le comte de Fontenoy fut un des premiers gentilshommes qui prirent l’uniforme du prince, et qui se dévouèrent au service de l’auguste maison de Bourbon. Il est membre du collage électoral du département de la Meurthe, et maire de Saint-Jean de Bathelemont. Il a de son mariage :
    1. Joseph-Érasme, né en 1805 ;
    2. Amélie ; née en 1804.
Cette branche porte : « De gueules à trois chevrons d’or, au chef d’azur, à un lévrier passant d’argent ; et pour supports deux lévriers de même, et pour cimier un aigle d’or. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 213
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Articles liés :

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour
Dans le cadre d'un relevé exhaustif des actes paroissiaux de 54Champigneulles, je note deux individus apparemment absents de la présente généalogie des LE PRUD'HOMME, Dominique et Antoine Mathieu Roch :
- naissance le 28.12.1737 de Antoine Mathieu Roch, fils de Léopold LE PRUD'HOMME et Marie Louise Françoise de la ROCHEFOUCAUD de BAYERS,
- à l'occasion de la bénédiction d'une chapelle nouvellement érigée au château le 04.04.1716, Léopold et Dominique de FONTENOY, tous deux fils du Comte de FONTENOY sont présents et signent,
- par ailleurs, Léopold et sa soeur Antoinette apparaissent comme parrain et marraine à la même époque,
- il est fait mention en 1756 d'un parrainage par Léopold Gabriel LE PRUD'HOMME
Cordialement
bouchy.michel@neuf.fr

Gilles a dit…

Merci beaucoup Michel pour ce complément...