28 novembre 2008

Brandin de Saint-Laurens

BRANDIN DE SAINT-LAURENS, famille originaire de Normandie, et qui remonte au quinzième siècle, ainsi qu’il est constaté par un acte passe par les tabellions de Senzeville, le 23 décembre 1439, portant création de rente au trésor de Notre-Dame de Préaux, pour un service solennel.
  1. Olivier BRANDIN vivait en 1439 à Préaux ; il laissa de Barbe, son épouse :
    1. Jean, dont l’article viendra
    2. Gilles, marié à Marguerite Deshayes, dont il eut Marguerin, mort sans enfants, et Pierre, qui eut deux fils, Pierre et Godefroy, morts sans postérité.

  2. Jean BRANDIN épousa, en 1595 Marguerite de Vivefay, aujourd’hui Vivefoy, fille de messire de Vivefay, écuyer, seigneur des Mottes. Il eut de ce mariage :
    1. Marguerin, dont l’article viendra ;
    2. Pierre, mort sans postérité.

  3. Marguerin BRANDIN DE SAINT-LAURENS, ainsi qu’il est qualifié dans un titre, en date du 7 septembre 1638 épousa, en 1625, Geneviève de la Rivière, fille du messire de la Rivière, chevalier, seigneur du Thuit-Hebert. De ce mariage vinrent :
    1. Antoine, dont l’article suit ;
    2. Pierre, écuyer, seigneur de Boisfossé, conseiller en la cour de aides de Normandie, lequel épousa, en 1668, demoiselle Suard ;
    3. François, mort sans enfants.

  4. Antoine BRANDIN DE SAINT-LAURENS, conseiller en la cour-des aides de Normandie, épousa en 1668, demoiselle Mesle, dont il eut :
    1. Pierre, dont l’article viendra ;
    2. Jacques-Antoine, seigneur de Boisfossé, mort sans enfants ;
    3. Charles, mort sans enfants.

  5. Pierre BRANDIN DE SAINT-LAURENS, écuyer, cadet dans les cent gentilshommes de Cambray, en1692, puis capitaine au régiment de Chartres, infanterie, et officier dans la grande fauconnerie du roi, épousa, en 1717, demoiselle Feru. Il eut de ce mariage :
    1. Guillaume, dont l’article viendra ;
    2. Gaspard, capitaine dans le bataillon de milice de le Mercier ;
    3. Pierre, volontaire au régiment de Colonel général de cavalerie, tué à la bataille de Dettingen ;
    4. Nicolas, écuyer, volontaire au régiment de la Marche, mort à Straubing des suites de ses blessures, le 25 décembre 1742 ;
    5. Pierre-Louis, écuyer, sieur de Saint-Laurens, brigadier des gardes du corps, mort au château du Saint-Pair, le 1er juin 1754 ;
    6. Marie-Jeanne, qui épousa messire Dupin du Chastel, dont elle eut une fille.

  6. Guillaume BRANDIN, sieur de Saint-Laurens, conseiller en la cour du parlement de Normandie, né en 1722 épousa, 1.° demoiselle du Peray ; 2.° demoiselle Guesdon, fille de M. Guesdon, avocat au même parlement. Il eut du premier lit :
    1. Marie-Jeanne, morte fille ;
    2. Marguerite, qui épousa le sieur de Manneville, écuyer, maître ordinaire en la cour des comptes de Normandie, dont elle eut, 1. ° Annecy, mariée a M. de Torcy, conseiller au parlement de Dijon ; 2.° Joséphine, mariée à M. Daniel de Grangues ; 3.° Caroline,

    Du second lit sont issus :

    1. Guillaume-Louis Calixte, dont l’article viendra ;
    2. Thérèse-Esther, mariée à M. Lemercier Desfontaines, écuyer, secrétaire de l’assemblée de la noblesse en 1789, mort sans enfants.

  7. Guillaume-Louis-Calixte BRANDIN DE SAINT-LAURENS, garde du corps du roi, capitaine de cavalerie, lieutenant d’une compagnie de hussards nobles, à l’armée de Mr. le prince de Condé, a épousé le 25 juin 1791, demoiselle Madeleine-Antoinette Basire, fille de messire Joseph Basire ; capitaine de cavalerie et chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis. Il eut de ce mariage :
    1. Gustave, né le 20 mars 1792, garde du corps de S. M. Louis XVIII ;
    2. Eugène-André-Albert, né le 10 août 1799.
Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 283
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+