22 novembre 2008

Famille Plan des Sièyes

Pour répondre à une question d'un lecteur sur cette famille, j'ai retrouvé l'excellent article d'Yvette Isnard sur l'Histoire Dignoise. J'espère que la reproduction ci-dessous d'un petit extrait de cet article ne posera pas de problème...

Extrait de Pages d’Histoire Dignoise par Yvette Isnard
CHRONIQUES DE HAUTE PROVENCE
Bulletin de la Société Scientifique et Littéraire des Alpes de Haute Provence
N° 350 2003 p. 128

PLAN des SIEYES, puis des SIEYES et de VEYNES

La famille Plan est originaire de Mirabeau-les-Digne. Fixée à Digne, elle exerça, un certain temps, le commerce de la draperie.
  • Sébastien Plan, chef de famille (1545-1615), choisit le service du Roi, leva une compagnie et alla guerroyer dans la vallée de Barcelonnette. Le Roi lui concéda alors des lettres de noblesse. Marié à Marguerite Renoux, ils eurent un fils :
  • François Plan, riche bourgeois, marié le 12 février 1662 à Blanchette de Jaubert de Pontevès. Il obtint la charge de Trésorier général de France en Provence. Il fut consul et maire de Digne, ancien « my-triennal » en 1659 et recteur de la « Charité ». C’était le beau-frère d Antoine Amaudric du Chaffaut. Il eut deux fils :
  • Charles de Plan, marié à Anne de Gassendi, le 3 février 1663. Mort sans postérité.
  • Jean de Plan, marié le 19 février 1659 à Madeleine Allaman. Il succéda à son père dans la charge de Trésorier général.
  • Jean-Louis, son fils, né le 25 août 1675, fut anobli par sa charge de Trésorier général de France et acheta la seigneurie des Sièyes, en 1714, à Joseph Clapier et fut nommé chevaliez. Il épousa en 1703 Suzanne d’Hugues de la Motte, fille du seigneur de Beaujeu.
  • Jean Marie, leur fils, conseiller au parlement de Grenoble, épouse Esther de Veynes en 1747, dont il eut :
  • Jean-François, contre-amiral vers 1810.
Au XVIIIe siècle, les Plan possédaient une partie de la maison dite « des Sièyes » à Digne, 19 place de l’Évêché, à l’angle de la place, avec tour et descente par les escaliers, au Pré de Foire (cette maison avait appartenu aux Roux de Gaubert). Ils possédaient aussi une autre partie de maison au Rougaïre, au-dessus du moulin, à côté de la Préfecture : des maisons aux Sièyes et le château des Sièyes qui doit dater du XVIIe siècle et possède un bel escalier à balustres. Ce château qui sert actuellement de gîte d’étape était peut-être un pavillon de chasse. Les Basses et Hautes Sièyes furent érigées en marquisat en 1774.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+