20 décembre 2008

La famille de Bremoy

BREMOY (DE), famille originaire de Normandie, qui acquit sa noblesse dans la carrière des armes. Sous les règnes d'Henri IV, et de Louis XIII, les sieurs de BREMOY s'étaient déjà distingués dans les armées. Louis XIV, témoin des hauts faits d'armes et de la valeur de François DE BREMOY, sous-brigadier, des chevau-légers, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, voulut, par une grâce toute particulière désigner lui-même, et fixer les armoiries qui devaient servir de signe de noblesse à la famille BREMOY. Les lettres de noblesse délivrées à François DE BREMOY sont des plus honorables ; elles datent du mois de novembre 1677, et ont été enregistrées en la chambre des comptes de la province de Normandie, le 4 août 1716, et aux aides et finances le même jour. Il est à remarquer que depuis la création de l'ordre de Saint-Louis, MM. DE BREMOY, de père en fils, ont été successivement décorés de la croix de cet ordre, et que presque tous les militaires de cette maison ont reçu d'honorables blessures au service de leurs rois. La filiation de cette famille remonte à :
  1. Gédéon DE BREMOY, seigneur de la Fontaine, qui épousa Catherine Biard, dont il eut :

  2. François DE BREMOY, né le 19 novembre 1641, sous-brigadier des chevau-légers, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis. Ce fut lui qui reçut de Louis XIV les lettres de noblesse dont nous avons parlé précédemment. Il épousa Marguerite Oury, et eut de ce mariage :
    1. Charles, dont l'article suit ;
    2. Jacques-Gédéon ;
    3. Françoise, qui épousa le seigneur de la Berrye.

  3. Charles DE BREMOY, seigneur de la Morissière, né le 15 octobre 1668, lieutenant de vaisseau de la marine royale, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, épousa Louise de Sevaux, dont il eut :

  4. François-Charles DE BREMOY, né à Brest en 1719, capitaine des vaisseaux du roi, brigadier de ses armées, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, laissa de son mariage avec Anne-Françoise de Cremeur
    1. Charles-Michel-Marie, dont l'article viendra ;
    2. Ferdinand-Joseph-Gabriel de Bremoy, lieutenant des vaisseaux du roi, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, né à Morlaix le 1er mars 1767. Il émigra en 1791, et fit la campagne de 1792, en qualité de sous-aide major du corps royal des officiers de la marine formé en régiment : il a fait les campagnes suivantes dans les armées autrichiennes et anglaises où il a été blessé. Il a épousé Renée de Courson ;
    3. Marianne de Bremoy, née à Morlaix le 16 mars 1769, qui épousa le sieur de Remonit.

  5. Charles-Michel-Marie DE BREMOY, lieutenant des vaisseaux du roi, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, né à Morlaix le 9 décembre 1763, émigra en 1791, pour soutenir la cause de son souverain légitime. Il a épousé Hyacinthe le Gentil, dont il a :
    1. Frédéric-Charles-Marie de Bremoy, né à Lannion le 10 mars 1792 ;
    2. Marie-Josèphe-Éliane de Bremoy, née à Lannion le 15 avril 1791 ; morte en bas âge.
Armes : « d'azur, à six branches de lauriers entrelaces, formant trois couronnes d'or, une épée d'or en pal, la pointe en haut. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 320
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Frédéric,c'était le père de mon Grand'père, André de Bremoy, le grand'père de ma mère, Marguerite de Bremoy; finalement, ça n'est pas bien vieux...je n'ai QUE printemps !

Gilles a dit…

Il me semble qu'il manque un nombre entre QUE et printemps ;-)

philippe a dit…

je souhaiterais vivement que le commentateur/ la commentatrice anonyme entre encontact avec moi, car nous sommes cousins (lointains certes, mais tout de même) si vos grands-parents sont Marie-Hélène-Hermine LAURENS de WARU, ° Soissons v.1873, + Paris 1909 ; x Senlis 16.I.1895 André-Henri-Marie, comte de BREMOY ;° Lille 4.I.1865 ; dont :
a) Marguerite de BREMOY, ° Noyon ;

Philippe D'haugeranville (nom du profil Facebook)
ou le mail philippedavrange@gmail.com