31 mars 2009

Chabiel de Morière

CHABIEL DE MORIÈRE, en Poitou, famille originaire d'Espagne.
  1. Rodrigues CHABIEL DE MORIÈRE, écuyer, officier-commandant dans une place de la domination espagnole, prise d'assaut par les Français, ne fut redevable de la vie qu'à la clémence du général, qui ne mit d'autre prix à sa conservation, qu'un engagement de passer au service de France. Il obtint une charge de commissaire provincial d'artillerie, s'y maria, et désirant y faire un établissement solide à ses enfants, il obtint, au mois de mai 1634, des lettres de naturalisation. Il laissa de sa femme, dont on ignore le nom :
    1. Charles, qui suit ;
    2. Henri-Charles, prieur de Laubourdière.

  2. Charles CHABIEL DE MORIÈRE, écuyer, épousa, le 9 juillet 1661, Jeanne Herboreau, dont il eut :
    1. Jean, dont l'article suit ;
    2. Claude, rapporté après son aîné ;
    3. André, mentionné après ses deux frères.

  3. Jean CHABIEL DE MORIÈRE, écuyer, né le 25 octobre 1663, prit le parti de la robe, et laissa de son mariage, contracté le 23 novembre 1699, avec Marguerite Poupeau :

  4. Jean-Mathieu CHABIEL DE MORIÈRE, Ier du nom, écuyer, né en 1700, fut lieutenant dans le régiment de Miroménil. Il quitta le service à la paix qui suivit la guerre de la succession d'Espagne, et qui occasionna une réforme considérable dans les troupes. Il prit le parti de la robe et exerça jusqu'à sa mort, arrivée le 12 mai 1743, une charge de procureur du roi à Poitiers. Il avait épousé, en secondes noces, le 10 septembre 1731 ; Marguerite Charet, fille de Marc-Antoine Charet, écuyer, seigneur de Marsaudrie, dont il avait eu :
    1. Hugues-Louis, capitaine au régiment de Lorraine, tué à la bataille de Vandavachy, près Pondichéry ;
    2. Jean-Mathieu Chabiel, qui suit.

  5. Jean-Mathieu CHABIEL DE MORIÈRE, IIe du nom, écuyer, seigneur du Verger, gendarme de la garde du roi, puis maire et capitaine-général de la ville de Poitiers, mort le 21 janvier 1805. Il avait épousé Thérèse-Claire Creuzé-de-la-Touche, de laquelle il a eu :
    1. Bonaventure, dont l'article viendra ;
    2. Jolande, mariée à François-Philippe le Maye, gentilhomme du Poitou, et chevalier de la légion d'honneur, ancien capitaine au corps royal d'artillerie ;
    3. Jeanne-Alexandrine, mariée à M. de Tudert, gentilhomme du Poitou, ancien officier au régiment de Dauphin, cavalerie.

  6. Bonaventure CHABIEL DE MORIÈRE, écuyer, seigneur du Verger, né le 9 mai 1774, officier au régiment d'Agénois, a émigré en 1791, et fait huit campagnes sous les ordres de Mgr. le prince de Condé, dans le corps des Chasseurs nobles. Il est commandant de la garde nationale de Chatellerault ; il a été député, en cette qualité, pour féliciter, au nom de la ville, S. M. Louis XVIII, sur son heureux avènement au trône, en 1814 ; il a épousé, le 15 octobre 1810, Thérèse-Françoise-Elisabeth d'Aligé de Saint-Cyran, de laquelle il a :

    Edme-Bonaventure, né au château de Saint-Cyran en Berry, le 27 septembre 1811.

    Il y a eu de cette famille une branche sous le nom de Chabiel de la Motte-Bureau, dont sont issus, par les femmes, MM. le comte et le chevalier de Moulins de Rochefort, anciens officiers au corps royal de la marine.

    Il y a encore une autre branche qui existe en Champagne, du chef d'André Chabiel de Morière, troisième fils de Charles Chabiel, mort lieutenant-colonel au régiment de Maisontiers, et sur laquelle nous attendons des détails généalogiques plus étendus.
Armes : d'azur à trois pommes de pin d'or, posées deux et une.

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 509
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+