13 avril 2009

de Marc-Tripoli à Salon

Entre le P. G. etc., et Marc-Antoine et César de Marc-Tripoli, sieur de Châteauneuf, défendeurs, etc.

Lettres patentes de noblesse octroyées par le feu roi Louis à Louis et Guillaume de Marc, frères, et ses descendants et postérité, données au mois de septembre de l'année 1510 (B 24, f° 269.), etc.

Extrait d'acte d'achat de la terre de Châteauneuf les Moustiers, fait par lesdits Louis et Guillaume de Marc, frères, du 29 août 1519.

Extrait d'hommage presté par iceux au roi de ladite terre de Châteauneuf, de l'année 1620.

Lettres patentes du don du consulat de Tripoli en Sirie par le feu roi François, en faveur d'Antoine de Marc, fils dudit Louis, du 10 avril 1540, signées et scellées.

Autres lettres patentes du feu roi Henry, octroyées en faveur dudit Antoine de Marc, en considération des services rendus par lui, de provision de la charge de capitaine dans l'une de ses galères, du 4 novembre 1552, scellées et signées, avec les lettres d'attache du lieutenant général desdites galères, du 5 janvier 1553.

Testament dudit Antoine de Marc, qui se qualifie être fils dudit Louis et mari de demoiselle Honorade de Marseille, des comtes de Vintimille, par lequel institue son héritier Claude Marc, son fils, de l'année 1566, signé Bernard

Extrait d'Arrêt de la cour de parlement de ce pays, rendu entre Palamède de Marc et les hoirs de Claude Marc, fils dudit Antoine, du 22 juin 1581, signé Estienne.

Testament dudit Claude de Marc, père des défendeurs, et fils dudit Antoine, par lequel l'administration de ses enfants est donnée à demoiselle Honnorade de Roux, sa femme, et institue iceux héritiers par égales parts, du 19 avril 1613, signé Astry.

Mariage entre ledit Marc-Antoine de Marc, l'un des défendeurs, avec demoiselle Françoise de Panisse, du 9 mai 1641, signé Bernard.

Fait à Aix, le 12 mars 1667.

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 11.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

3 commentaires:

Ausan a dit…

Armoiries quelque peu fantaisistes : il n'y a qu'une seule étoile au-dessus des trois pointes de carreaux taillées en diamant. Et non pas une étoile au-dessus de chaque carreau. De plus, l'étoile est à six rais (rien à voir avec une étoile de David).
Le diable se niche dans les détails...

Cordialement

Gilles Dubois a dit…

Effectivement, il semble que vous ayez raison mais c'est la seule version du blason de cette famille sur heraldiquegenweb et, personnellement, l'ordinateur sur lequel je dessinais des blasons est en panne. Par contre, le dessin de Jean Gallian sur http://jean.gallian.free.fr/comm2/m/mark.html semble correct.

Gilles Dubois a dit…

http://jean.gallian.free.fr/comm2/m/mark.html

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+