29 juin 2009

Famille d'Agoult

AGOULTD'AGOULT. — Angles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 116.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et nobles Jean et Rolland d'Agoult, frères, srs d'Angles et coseigneurs de St Laurent, etc.
Testament de noble et magnifique Fouquet d'Agoult, seigneur de Rognes, Vergons, St Auban et Angles, et coseigneur de Meouilles et de Moriès, par lequel il a fait divers légats à ses enfants, les ayant substitués de l'un à l'autre et, entre autres François d'Agoult, l'un d'iceux, du 16 août 1526, signé Maliverny, notaire.

Mariage de noble François d'Agoult avec demoiselle Françoise de Castellane, fille de noble Honoré de Castellane, seigneur de Montmeyan, du dernier novembre 1578, signé Simon.

Testament dudit noble François d'Agoult, où apert qu'il était seigneur d'Angles, coseigneur de St Juers et de St Laurent, chevalier de l'ordre du roi, faisant héritier par icelui Baltazar d'Agoult, un de ses enfants, père des défendeurs, du 5 avril 1592, signé Albert, notaire.

Mariage de noble Baltazar d'Agoult avec demoiselle Aune d'Aguillier, fille de noble Scipion d'Aguillier, sr de Lespeau, du 25 avril 1594, signé Comte, notaire.

Extrait de testament solennel dudit noble Baltazar d'Agoult, par lequel il fait légat d'une pension viagère audit Rolland d'Agoult et institue son héritier universel ledit noble Jean d'Agoult, du 24 juin 1629.

Mariage dudit noble Jean d'Agoult avec demoiselle Melchione de Marin, fille de noble Paul de Marin, sr de St Michel, du 3 mars 1633, signé Jacques, notaire.

Lettre missive, écrite par le roi Charles à noble François d'Agoult, contenant ordre au sieur de Tende de lui donner le collier de l'ordre du roi, du 15 décembre 1569, signé Charles.

Extrait d'acte de vente des fruits de la terre et seigneurie de St Juers, faite par ledit François d'Agoult en faveur de Valentin de Grille de Robiac, du 6 septembre 1572, signé Dubois et Chapelle, notaires.

Cahier des criées annuelles faites audit lieu d'Angles, à la requête de noble Arnaud et François d'Agoult, seigneurs dudit lieu, des années 1523, 24, 25, 26, 1542 et 1548, signé Gautery, notaire.
Fait à Aix, le 15 septembre 1667.

28 juin 2009

Famille de Perier

DE PERIER. — Aix et Moustiers

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 115.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Phederic de Perier, d'Aix, sr de Fontcuberte, résidant à Moustiers, etc.
Extrait d'Arrêt de réception de M. Balthazar de Perier en l'office de conseiller du roi en la cour de parlement de ce pays, du 12 mars 1586, signé Franc.

Testament dudit sieur Balthazar de Perier, conseiller au parlement, par lequel il fait légat au sieur Julien de Perier, son fils et institue héritière demoiselle Lucrèce de Coriolis, sa femme, du 6 janvier 1598, signé Hugolen.

Extrait d'arrêt de réception de M. Jullien de Perier en l'office de conseiller du roi au parlement de ce pays de Provence, du 16 mars 1599, signé Franc.

Extrait de mariage passé entre M. Jullien de Perier, conseiller du roi en la cour de parlement, fils de M. Balthazar de Perier, vivant conseiller du roi audit parlement, et demoiselle Françoise de Demandolx, fille de noble Jean, seigneur de la Palu, du 11 décembre 1590, signé André, notaire.

Testament solennel de feu M. Jullien de Perier, vivant seigneur de Clumens, conseiller du roi en ladite cour de parlement, par lequel il fait légat à noble Phederic de Perier, son fils, des biens y mentionnés, et institue M. François de Perier, son fils, sr de Clumans et d'Auvans, conseiller du roi en ladite cour de parlement de ce pays de Provence, du 28 juillet 1637, signé Alpheran, notaire.

Extrait de mariage passé entre noble Phederic de Perier seigneur de Chasteauneuf, fils de M. Jullien de Perier, vivant conseiller du roi en ladite cour de parlement, avec demoiselle Claire de l'Evesque de St Etienne, dame de Fontcouverte, du 12 mars 1658, signé Beausin, notaire.

Arrêt de réception de l'office de conseiller du roi en ladite cour de parlement de ce pays de Provence de M. François de Perier, seigneur et baron de Clumans, Flayosc, Fos Amphoux et autres places, du 16 décembre 1636, signé Franc.
Fait à Aix, le 15 septembre 1667.

Famille de Ferrier

DE FERRIER. — Arles et Istres

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 114.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Antoine de Ferrier, de la ville d'Arles, habitant à Istres, etc.

Extrait de mariage entre me Antoine Ferrier, avocat en la cour, et demoiselle Magdaleine Loys, du 16 septembre 1571, reçu par me de Rodes, notaire d'Arles.

Lettres originelles de noblesse obtenues par le roi Henry à Antoine de Ferrier.

Requête présentée à la cour des Comptes, pour faire enregistrer lesdites lettres de noblesse, au nom dudit Antoine de Ferrier.

Extrait d'arrêt de ladite cour portant vérification desdites lettres patentes, en date icelles du mois d'août 1596 et 26 juin 1598 avec l'acquit de six écus, concédé par me Calquier, trésorier du palais, pour la finance desdites lettres, du 27 dudit mois et an.

Original de lettre missive écrite par le roi Henri quatre audit Antoine de Ferrier, du 7 septembre 1596, signé Henry, avec la juridiction au dos à nôtre cher et bien aimé . . . de Ferrier, avec le cachet de Sa Majesté.

Extrait de mariage de me Charles de Ferrier, avocat en la cour, fils dudit me Antoine, et demoiselle Julie de Foissard, du 6 octobre 1613, reçu par me Colla, notaire d'Istres.

Autre extrait de mariage entre Antoine de Ferrier, écuyer, fils dudit Charles, et demoiselle Pierre de Piquet, reçu par me André, notaire d'Arles.


Fait à Aix, le 15 septembre 1667.

26 juin 2009

Richaud de Servoules

RICHAUD DE RICHAUD — Sisteron

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 113.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Gaspard de Richaud, sr de Servolles, de la ville de Sisteron, etc.

Deux Extraits de partage faits entre François et Gaspard de Richaud des biens de feu noble Louis de Richaud, leur père, lesdits deux frères qualifiés nobles, des 26 août 1530 et 17 novembre 1534, avec décharge passée entre ledit François de Richaud et les autres y dénommés, du 21 août 1533.

Quittance concédée par ledit noble Gaspard de Richaud audit noble François, son frère, des sommes y contenues, du 4 février 1535.

Mariage dudit noble François de Richaud, avec demoiselle Jeanne de Castellane de Claret, du dernier juin 1545, Auchard, notaire.

Autre mariage d'entre noble Antoine de Richaud, fils dudit noble François, écuyer, et de ladite demoiselle de Castellane, avec demoiselle Catherine Laugier, du 10 août 1576

Acte d'achept dans lequel ledit Antoine est qualifié noble et écuyer, du 18 novembre 1592.

Testament de messire Estienne Richaud, chanoine, par lequel, entre autres choses, lègue audit noble Antoine, sr de Servoules, son frère, la somme y contenue et institue son héritière ladite demoiselle de Castellane, sa mère, du 17 novembre 1591.

Mariage d'entre Pierre-Paul de Richaud, écuyer, sieur dudit Servoules, fils dudit Antoine et de ladite demoiselle de Laugier, avec demoiselle Diane de Glandevès, du 6 janvier 1608.

Autre mariage d'entre noble Lambert de Richaud, sieur de Beaudinar et en partie de Thoard, fils dudit noble Pierre-Paul et de ladite demoiselle de Glandevès, avec demoiselle Marguerite de Barras, du 19 avril 1660.

Autre mariage passé entre Gaspard de Richaud, sr dudit Servoules, avec demoiselle Suzanne de Barras, du 18 février 1623.

Trois divers jugements, portant déchargement des droits de francs fiefs en faveur dudit sieur de Beaudinar, du 15 novembre 1659.

Hommage presté par Antoine de Richaud, sr de Servoules, pour ladite terre de Servoules, le 24 janvier 1597, signé Roux, auditeur archivaire.


Fait à Aix, le 13 septembre 1667.

DE RICHAUD — Thoard

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 114.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Lambert de Richaud, sr de Servoules, et autre Lambert de Richaud, sr de Beaudinar, frères, du lieu de Thoard.

Jugement rendu ce jourd'huy, à rapport du conseiller rapporteur du présent, entre ledit de Belleguize et noble Gaspar de Richaud, sr dudit Servoules, et en partie de Thoard, fils de feu noble Antoine et demoiselle Catherine de Laugier, père et mère desdites défendeurs, par lequel il déclare avoir été marié, en premières noces, avec demoiselle Diane de Glandevès, du dernier novembre 1649.
Fait à Aix, le 13 septembre 1667.

Les Richaud de Servoules dans l'État de la Provence dans sa noblesse par Dominique Robert de Briançon

Les bases de Jean-Louis Garret

Ce matin, je voudrais dire quelques mots sur un site connu mais peut-être méconnu parce qu'au premier coup d'œil, on se rend pas forcément compte de tout ce qu'il peut contenir. Ce site, c'est le site de Jean-Louis Garret : http://www.jeanlouis-garret.fr/

Sur ce site, on trouve tout d'abord la base Actes en vrac : http://www.jeanlouis-garret.fr/actes/index.php. Cette base contient près de 4 millions d'actes relevés par différents généalogistes avec le logiciel Nimègue et publiés avec ExpoActes. Cette base concerne plusieurs régions : NPDC, PACA, etc. La base est accompagnée d'un forum interactif basé sur phpBB : http://actes-en-vrac.forumactif.net/forum.htm dans laquelle on trouve des rubriques très intéressantes du genre Actes trouvés à l'étranger, Personnages célèbres, Morts pour le France, etc.

A côté de cette première base, on trouve une deuxième base alimentée par les utilisateurs du site qui, elle aussi, concerne différentes régions et contient à ce jour pas loin 700.000 actes. Son adresse : http://jeanlouis-garret.fr/actes1/index.php

Carte postale Saulx-le-DucEnsuite, les amateurs de cartes postales anciennes trouveront leur bonheur avec le forum Cartes en Vrac : http://cartes-en-vrac.forumactif.net/index.htm

Et enfin, le wiki des utilisateurs de Nimègue fait avec Google Sites et dont je reparlerais peut-être dans un prochain article. L'adresse : http://sites.google.com/site/utilisateursnimegue/Home

Je vous laisse découvrir le reste par vous-même...

25 juin 2009

Famille Geofroi dans l'état de la Provence

Voici ci-dessous l'article concernant la famille Geofroi dans l'état de la Provence de Robert Dominique de Briançon.

Cette famille dite dans les Contrats Latins Gaufridi, comme l'autre ci-devant, est pourtant différente en Armes, & en origine. Celle-ci porte d'azur à une fasce d'argent, chargée d'un croissant de gueules, & accompagnées de trois étoiles d'or, deux en chef, & une en pointe. Et elle prouve sa descendance depuis Noble Louis Geofroi habitant du lieu d'Oize au Diocèse de Digne, lequel avec Raimond Geofroi son frère aîné, acquit divers biens l'an 1358. il vivait encore l'an 1394 & fut père d'Antoine Geofroi, lequel de Rixende de Bras sa femme, des Seigneurs de Saint Julien d'Asse, eut George, Louis, Pierre, & Barthelemi de Geofroi : Ces quatre frères firent l'acquisition de la Seigneurie de la Tour-Lauze proche la ville de Digne le premier de Septembre 1458. George, Seigneur de la Tour eut deux enfants, Jaques & Étienne de Geofroi Seigneurs de la Tour, qui ont fait les deux branches, qui furent maintenues dans leur Noblesse par Arrêt des Commissaires députez par le Roi le 14 de Mars de l'an 1667 en la personne de François de Geofroi Seigneur de la Tour, Procureur du Roi au Siège de Sisteron, marié avec Thérèse de Vinson, & qui est le Chef de la branche issue de Jaques de Geofroi Seigneur d'Aiglun & des Sieyes ; Et en la personne d'Antoine de Geofroi Conseiller au Siège de Digne, & de Pierre de Geofroi, son fils, Seigneurs en partie de la Tour-Lauze, issus de la branche d'Étienne Geofroi, autre fils de George Geofroi.

Autres articles sur les Geoffroy de la Tour-Lauze :

Extraits du mariage de Blaize Rémuzat et Roze Grass

Dans le cadre des dernières recherches sur les Rémusat de Bordeaux, il me restait à trouver, avant 1808, probablement à Bordeaux, le mariage de Pierre Rémuzat, passementier, et Marie Pujol, parents de Bernard-Martin, Jean, Marie-Marguerite, Marie-Julienne et Marguerite-Sophie.

Dans les tables décennales de Bordeaux, on trouve en 1800 un mariage Rémuzat x Grasse. J'ai cru qu'il pouvait y avoir une erreur dans la table en confondant le nom de la ville d'origine de l'époux, Grasse (06) avec le nom de l'épouse. Grâce à la gentillesse et l'efficacité des bénévoles (encore merci Annie) du GEG (Gironde Entraide Généalogique) : http://www.forumgeg33.com/, j'ai maintenant en ma possession l'acte de mariage de Blaize Rémuzat et Roze Grass du 12 septembre 1800 à Bordeaux dont voici le résumé :

Date : 12/09/1800
Lieu : Bordeaux
Époux : Blaize REMUZAT, passementier, âgé de de 23 ans et 5 mois, natif de Grizolles (Haute-Garonne), fils de Jean-Pierre et Marie MAJOREL.
Épouse : Roze GRASS, 23 ans et 11 mois, native de Bordeaux, fille de Bertrand GRASS, menuisier, et de feue Marguerite DUPUY.

Cet acte n'a donc rien à voir avec le mariage REMUZAT x PUJOL recherché mais je me demande si le fait que Blaize REMUZAT soit, comme Pierre, passementier, est une simple coïncidence ou le signe d'une piste du côté de Grizolles (ou Grisolles).

Évidemment, si des lecteurs ont des informations sur les Rémuzat de Grisolles, je suis preneur.

A suivre...

24 juin 2009

Mise en ligne des archives d'Ille-et-Vilaine

Les archives d'Ille-et-Vilaine ont commencé à mettre en ligne leurs registres numérisés.

Accès direct : http://212.234.70.219/thot_internet.

Accès en passant par le page d'accueil (plus pérenne) : http://archives.ille-et-vilaine.fr/

Pour en savoir plus, voir l'excellente présentation du blog geneanet.

22 juin 2009

Famille de Monier

DE MONIER. — Pignans

Armes : de gueules à un chevron d'or, accompagné de trois têtes d'aigles arrachées d'argent.
Version SVG.

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 109.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Alexandre et Auguste de Monier, sieurs l'un de Pierregrosse et l'autre de Sausses, résidants à Pignans, etc.
Mariage de noble Barnabé de Monier, fils de noble Pons, avec demoiselle Pauline de Gauffridy, du 16 janvier 1509.

Hommage presté au roi, ez mains du lieutenant du comte de Tende, gouverneur de cette province, par nobles Antoine et Barnabé de Monier, de Pignans, coseigneurs de Chateauvieux, du 20 novembre 1532, dument enregistré aux archives de Sa Majesté, signé Borrily.

Testament de noble Barnabé de Monier, sr de Chateauvieux, par lequel il institue un de ses héritiers Jean-François, son fils, du 22 avril 1640, reçu par me Feraudy, notaire de Pignans.

Contrat d'acquisition faite par noble Barnabé de Monier, coseigneur de Chateauvieux, du 23 avril 1533, reçu par ledit me Feraudy, notaire.

Autre acquisition faite par ledit noble Barnabé de Monier, coseigneur de Chateauvieux, du 5 décembre 1534, reçu par ledit me Feraudy, notaire.

Testament de demoiselle Isabeau Thomas, de Ste Marguerite, veuve en deuxième noces de Barnabé de Monier, en son vivant seigneur de Sausses, par lequel elle institue son héritier Jean-François Monier, seigneur de Sausses, son fils, du 18 avril 1564, signé Garnier, notaire.

Mariage de noble Jean-François de Monier, fils de noble Barnabé, conseigneur de Chateauvieux, avec noble et honnête fille Marguerite Cambe, du 23 mars 1553, signé Bertonis, notaire d'Hyères.

Investiture passée à la chambre par ledit Jean-François Monier de la terre et seigneurie de Sausses, juridiction haute et basse, et autres droits, dans laquelle il est qualifié écuyer, du 9 mars 1553.

Contrat d'acquisition faite par ledit noble Jean-François de Monier de la seigneurie et juridiction de Sausses et autres droits y énoncés, du 27 janvier 1554, signé Feraudy notaire.

Transaction passée entre noble Auguste de Monier, coseigneur de Sausses, et les autres coseigneurs dudit lieu, pour raison des droits seigneuriaux, du 20 février 1664, reçu par me Lantelme, notaire d'Aix.

Lettres de grâce en faveur de Jean-François de Monier, écuyer sieur de Sausses, dont l'adresse est au lieutenant d'Hyères, du mois de septembre 1569, signées, par le roi comte de Provence à … du conseiller Denis, avec le visa sur le repli et, en bas, Contentor, signé Denis, dument scellé du grand sceau, avec des lacs de soie rouge et verte, et, au dos, est le registrata.

Arrêt du parlement portant entérinement desdites lettres de grâce, obtenue par ledit Jean-François de Monier, seigneur de Sausses, qualifié écuyer, du 11 juillet 1570.

Investiture donnée par la chambre à Jean-François de Monier, écuyer, d'une acquisition par lui faite d'une pension de 200 florins, du 20 septembre 1574.

Commission donnée par le sr de Vins à Monsieur de Sausses pour lever cent arquebusiers, du 10 juin 1586.

Mariage d'Alexandre de Monier, seigneur de Sausses, fils de Jean-François, en son vivant, sr dudit lieu, avec demoiselle Melchione de Forbin, fille de Palamède de Forbin, seigneur de la Barben, du 8 octobre 1585, signé Esmenard, notaire.

Commission du duc de Mayenne à Alexandre de Monier, sr de Sausses, de faire lever une compagnie de chevaux légers de cinquante hommes, du 7 octobre 1590.

Lettre missive du sr de la Valette au sieur de Sausses pour se rendre aux états convoqués à Brignoles, en l'année 1593.

Certificat de M. de Bellegarde, grand écuyer de France, comme Alexandre de Monier, sieur de Sausses, est écuyer de l'écurie de Sa Majesté et couché sur l'état, du 20 mai 1606.

Testament de demoiselle Melchione de Forbin, dame de Sausses, par lequel e]le institue Pierre Monier, son enfant, et fait de légats à Palamède et Gaspard, ses autres enfants, du 29 octobre 1614, signé Anglès, notaire d'Aix.

Mariage de noble Palamède de Monier, fils de noble Alexandre, sieur de Sausses, avec demoiselle Sibille de Albis, du 8 juillet 1613, signé Besson, notaire de Tournon.

Baptistère d'Alexandre de Monier, fils de M. Palamède, sr de Sausses, du 7 novembre 1616.

Brevet de monsieur de Guise des charges de gentilhomme de sa maison et lieutenant de ses gardes, en faveur d'Alexandre de Monier, sr de Sausses, du 1er octobre 1654, dument scellé et signé.

Mariage de noble Gaspard de Monier, fils d'Alexandre, sr de Sausses, avec demoiselle Anne de Thomas de Ste Marguerite, du 25 juillet 1621, signé Couchon, notaire de Toulon.

Mariage de noble Auguste de Monier, sr de Sausses, fils de noble Gaspard, avec demoiselle Aimare de Villeneuves, du 15 février 1654, signé Magnan, notaire de Pignans.

Arrêt de décharge des francs fiefs en faveur de noble Auguste de Monier, sr de Sausses, du 23 février 1656.

Preuves de chevalier de noble Magdalon de Monier, fils de noble Gaspard, et de demoiselle Anne de Thomas, de l'année 1649.
Fait à Aix, le 12 septembre 1667.

MONIER. — Pignans

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 117.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Pierre de Monier, sr du Castellet, résidant à Pignans, etc.
Mariage de noble Barnabé de Monier, fils de noble Pons, avec demoiselle Polonie de Gauffridy, du 16 janvier 1509.

Hommage presté au roi entre les mains de M. le comte de Tende, gouverneur de ceste province, par nobles Antoine et Barnabé de Monier, de Pignans, coseigneurs de Chasteauvieux, de la place et cinquième partie de la seigneurie dudit lieu, du 21 novembre 1532, dument enregistré aux archives de Sa Majesté, signé Borrilly.

Testament de noble Antoine de Monier, coseigneur de Chasteauvieux, fils de Louis, par lequel il institue nobles me Gaspard Monier, lieutenant aux submissions d'Hyères, et Pierre, ses enfants, du 20 juillet 1559, signé Figaniere, notaire.

Codicille dudit M. Antoine de Monier, coseigneur de Chasteauvieux, contenant la même institution, du 20 janvier 1562, signé Berard, notaire de Pignans.

Mariage de M. Gaspard Monier, lieutenant, fils de noble Antoine, coseigneur de Chasteauvieux, avec demoiselle Isabeau Bompar, du 21 novembre 1547.

Autre mariage dudit M. me Gaspard de Monier, fils de noble Antoine, sr du Castelet, et lieutenant aux submissions au siège d'Hyères, avec demoiselle Claude de Castellane, du 9 octobre 1560, signé Grissolle, notaire.

Mariage de M. me Pierre Monier, avocat en la cour, fils de M. me Gaspard, sieur du Castellet, de Chasteauvieux, lieutenant et conseiller du roi, avec demoiselle Diane de Perez, du 11 nov. 1589, signé Moiroux, notaire d'Avignon.

Testament de M. me Gaspar Monier, sr du Castelet et de Chasteauvieux, par lequel il institue messieurs Pierre et Louis, ses enfants, du 23 septembre 1591, reçu par me Castillon, notaire et collationné aussi par me Croset, notaire de Brignole.

Mariage de M. me Jean de Monier, sr du Castellet, avocat en la cour, fils de M. me Pierre, aussi avocat en la cour, et de la demoiselle Diane de Perez, avec demoiselle Marquise de Mercadier, du 5 décembre 1616, signé Maroni, notaire du Val.

Mariage de M. me Pierre de Monier, sr du Castellet, avocat en la cour, fils de M. me Jean et de la demoiselle de Mercadier, avec demoiselle Magdeleine de Gombert, du 21 février 1650, signé Magnan, notaire de Pignans.

Testament de noble Gaspard Gombert, par lequel il institue son frère, et substitue à icelui Françoise et Magdeleine, ses filles, du 3 mai 1637, signé Rosselly, notaire.

Transaction passée entre noble Jean-Baptiste de Castellane et noble Gaspard de Monier, sr du Castellet, beaux frères, du 5 mars 1574, reçu par me Ardisson, notaire de la Garde.

Abrégé de trente trois contrats auxquels Antoine, Pierre, Barnabé et Gaspard de Monier, sieurs du Castellet, sont qualifiés nobles et seigneurs dudit lieu, depuis l'année 1637, jusques en 1662, signé Borme et Ollivier, notaires.

Trois Extraits d'actes, l'un d'une investiture passée en l'année 1549 et les autres deux de prestés, auxquels Antoine de Monier n'est point qualifié noble, des 29 et 30 décembre 1541, signé Borme, notaire et dans le susdit acte d'investiture, il est qualifié Antoine Monier, fils de François.
Fait à Aix, le 16 septembre 1667.

Famille de Grille d'Arles

DE GRILLE. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 108.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Jacques de Grille, sr de Robiac et d'Estoublon, viguier et capitaine pour le roi de la ville d'Arles, autre Jacques de Grille Robiac et Gaspard de Grille, cadet, frères, fils de Pierre de Grille, aussi écuyers de la ville d'Arles, etc.

Partage fait entre nobles Pierre, Louis et Vincent de Grille, frères, des biens délaissés par noble Simon de Grille, leur père, du 1er janvier 1518.

Transaction passée entre ledit Pierre de Grille, dans laquelle il est qualifié écuyer, du 13 octobre 1620.

Testament dudit noble Pierre de Grille, du 11 août 1558, par lequel il institue ses héritiers Gabriel et Nicolas de Grille, ses enfants, l'un qualifié écuyer, et l'autre, général de Montpellier, et fait légat à Valentin, son autre fils, qualifié noble, pour lors chambrier non profès de Montmajor.

Mariage dudit noble Valentin de Grille avec demoiselle Magdaleine de la Tour, du 7 juillet 1573.

Autre Contrat de mariage, en secondes noces, dudit Valentin, conjointement avec Jacques, son fils, avec demoiselle Catherine Roux et Pierre de Meyran, mère et fille, dans lequel lesdits de Grille sont aussi qualifiés nobles, du 17 décembre 1581.

Mariage d'entre noble Pierre de Grille, fils dudit Jacques, avec demoiselle Marie de Villages, du 9 novembre 1625.

Mariage d'entre noble Jacques de Grille Roubiac, fils dudit feu noble Pierre, capitaine de l'une des galères du duc de Richelieu, avec demoiselle Honorée d'Aiguieres de Méjanes, du 14 septembre 1554.

Catalogue ou généalogie de la noblesse ou descendance de la famille desdits défendeurs.

Copie de lettres de provision de ladite charge de viguier en faveur dudit noble Valentin, du 3 novembre 1576.

Procuration faite par ledit noble Valentin à rasigner ladite charge de viguier en faveur de noble Jacques, son fils, du dernier décembre 1583.

Lettres de provision du même office en faveur de noble Charles de Grille, sr d'Estoublon ; arrêt de vérification du parlement, verbal et mise en possession.

Preuves faites en la réception de chevalier en la religion de l'ordre St Jean de Jérusalem de la personne du sr de St Andiol, où mention est faite de la noblesse et preuves de chevalier du même ordre d'Honoré de Grille, fils de Pierre, du 14 mai 1546.

Lettres de provision de l'une des galères pour être commandées par ledit sr de Grille.

Mariage d'entre noble Charles de Grille, fils de feu noble Jacques et de ladite demoiselle de Meyran, avec la dame de Forbin de Solliers.

Autre mariage d'autre noble Jacques de Grille, fils dudit noble Charles, l'un des défendeurs, du 9 janvier 1651.

Lettres patentes de Sa Majesté d'une compagnie de 100 hommes d'armes, en faveur de cette famille de Grille, pour récompense des bons services par elle rendus, du 25 février 1625, scellées et signées.

Autres lettres patentes d'une compagnie de cavalerie octroyée par Sad. Majesté en faveur dudit noble Jacques de Grille, du 3 juillet audit an 1625.

Attestation délivrée par le prince de Condé en faveur du sr d'Estoublon qu'il déclare par icelle être près de sa personne, pour le service de Sad. Majesté, du 30 décembre 1627.

Brevet du roi par lequel ladite charge de viguier perpétuel aurait été accordée perpétuellement audit sieur d'Estoublon, du 27 mars 1628.

Commission donnée audit sieur de Grille d'aller trouver le roi pour affaires concernant les affaires de Sa Majesté, du 28 juin audit an 1628.

Arrêt de vérification de réception de ladite charge de viguier de la personne dudit noble Jacques de Grille, du 28 novembre 1653.

Lettres de Sa Majesté portant attribution de l'office de conseiller en ladite charge de viguier en faveur dudit sieur de Grille, défendeur, du 2 mai 1665.

Testament solennel de feu Pierre de Grille, par lequel apert plusieurs légats faits, institue la demoiselle de Villages, sa femme, son héritière.


Fait à Aix, le 10 décembre 1667.

21 juin 2009

Famille de Pontis de Digne et Urtis

DE PONTIS. — Digne

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 106.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Louis de Pontis, sr dudit lieu, les Dourbes, Ubaye et Entraigues, gouverneur pour le roi en la ville et viguerie de Seyne, etc.

Transaction passée entre noble demoiselle Sparrone et nobles Boniface, Pierre, Audibert et Raimond de Pontis, fils de noble Guillaume, seigneur dudit lieu, du 26 avril 1326.

Transaction passée entre la communauté de Pontis et celle d'Ubaye, en présence de nobles Boniface et Pierre de Pontis, seigneurs desdites lieux, du 2 juillet 1352, reçu par me Turelly, notaire.

Testament de noble et puissant seigneur Boniface de Pontis, par lequel il institue son héritier noble Arnaud, son fils, fait légat à Guillaume, son autre fils, du dernier janvier 1373.

Testament de noble Arnaud de Pontis, seigneur dudit lieu, par lequel il institue noble Boniface et substitue Louis, son autre fils, du 4 octobre 1398.

Procuration faite par demoiselle Anglesie de Pontis, tutrice et aïeule de nobles Guillaume, Louis et Catherine de Pontis, fils et cohéritiers de noble Boniface, à noble Arnaud, leur frère et second du nom, de prester hommage au gouverneur de ceste province, du 17 août 1429, reçu par me Pierre Bariolle, notaire de la ville de Seyne.

Hommage presté par les habitants de Pontis à noble et puissant Guillaume de Pontis, seigneur in solidum dudit lieu, du 12 mars 1478.

Hommage presté au roi, ez mains de son grand sénéchal, par noble Agout de Pontis de la seigneurie et place dudit lieu, du 16 juin 1488.

Testament d'Agoult de Pontis, seigneur dudit lieu, qualifié noble et généreux, fils de noble Guillaume, par lequel il institue noble Hierosme, son fils, et substitue noble Jean, son autre fils, légataire, du 1er août 1522, signé Hermite, notaire.

Testament de noble Honorade de Pontis, dame dudit lieu, femme dudit noble Agoult, par lequel elle institue ses héritiers, par égales parts, nobles Jean et Hierosme de Pontis, ses enfants, du 21 janvier 1522, signé Rome, notaire.

Mariage de noble et puissant seigneur Hierosme de Pontis, sieur dudit lieu, avec demoiselle Catherine d'Orsière, du 25 octobre 1627, signé le Blanc, notaire.

Mariage de Barthelemy de Pontis, fils de Hierosme, écuyer, sr dudit lieu, avec demoiselle Honorade de Baschi, du 17 septembre 1573, signé Lombard, notaire.

Testament dudit noble Barthélémy de Pontis, écuyer, sr dudit lieu et coseigneur d'Ubaye, par lequel il institue Hierosme et fait légat à François et Louis, ses enfants, du 7 août 1585, reçu par me Claude Michel, notaire de la Javie.

Preuves et enquêtes sur la noblesse d'Alexandre de Pontis, fils de noble Barthélémy, avec sa réception de chevalier de l'ordre St Jean de Jérusalem, et ses lettres de provision du 4 septembre 1606 et 16 août 1607.

Mariage de noble François de Pontis, seigneur dudit lieu et coseigneur d'Ubaye, avec demoiselle Magdaleine de Martin de Champoléon, du 21 septembre 1606, signé le Blanc, notaire.

Lettres patentes du roi Henry portant commission au capitaine de Pontis d'une compagnie de cent hommes à pied dans le régiment de Bresse, du 11 mai 1610, signé Henry et, plus bas, par le roi, de Neufville.

Lettres d'État portant sursois de trois mois de tous procès civils en faveur de François et Alexandre de Pontis, écuyers, seigneurs dudit lieu, pour iceux être employés au service du roi, pour capitaines au régiment de Bresse, du 30 mai 1625, signé Louis et, plus bas, par le roi, Beaucler.

Ordre de monsieur le duc de Lesdiguières touchant levation de soldats, où apert que ledit sr de Pontis était capitaine au régiment du comte de Sommerive, du 17 décembre 1635.

Commission du roi au capitaine Pontis pour lever une compagnie de 100 hommes à pied, pour iceux commander dans le régiment du baron de Ceyreste, du 17 mai 1635, signé Louis.

Certificat du baron d'Aubais que le sr des Dourbes est lieutenant de la compagnie des chevaux légers du sr baron de Quaillar, son fils, dans son régiment, du 18 avril 1639, avec une attestation, au bas, du lieutenant de Digne comme le sr des Dourbes est fils unique de messire François de Pontis.

Requête présentée à monseigneur le comte d'Allais par ledit François de Pontis pour être déchargé de la convocation du ban et arrière ban, attendu le service que son fils rend à Sa Majesté en Picardie, avec le congé, au bas, donné par le sr gouverneur, des 18 avril et 13 juin 1639.

Lettres d'État portant sursois de six mois de tous les procès civils en faveur de Guillaume de Pontis, lieutenant de la compagnie des chevaux légers du sr de Queylar, au régiment d'Aubais, du octobre 24 1639, signé Louis, avec le Certificat de M. le marquis de Praslin, lieutenant général de la cavalerie de France comme le sr Guillaume de Pontis, sr des Dourbes, est lieutenant de la susdit compagnie, du 24 janvier 1640.

Mariage de noble Guillaume de Pontis, sr dudit lieu et des Dourbes, fils de Mre François, avec demoiselle Olympe de Poligny, du 18 août 1643.

Testament dudit Mre Guillaume de Pontis, par lequel il institue son héritière dame Olympe de Poligny, sa femme, tant qu'elle demeurera veuve sous son nom et fait de légats à nobles Louis et François ses enfants, lesquels il substitue, du 7 septembre 1655, signé Tumin, notaire.

Lettres de provision de la charge de gouverneur, capitaine et châtelain de la ville et grande tour et viguerie de Seyne, en faveur de noble Louis de Pontis, fils de noble Guillaume, en son vivant, pourvu du même gouvernement, du 27 juin 1664, signées Louis et, sur le repli, par le roi comte de Provence, Phelipeaux, dument scellées et enregistrées tant au parlement que chambre des comptes, suivant l'Arrêt du 13 et 15 juin 1665.


Fait à Aix, le 7 septembre 1667.

DE PONTIS. — Urtis

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 112.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble François de Pontis, sr de Curban, etc.

Mariage d'entre Guillaume de Pontis, sr d'Urtis et de Gars, avec demoiselle Philippe de Flotte, de l'année 1404.

Testament dudit sieur Guillaume de Pontis, par lequel il institue ses héritiers nobles Jean et Raimond, ses enfants, et, en cas de prédécés, lui substitue Boniface et Louis, ses autres enfants, du 14 août 1410.

Reconnaissance passée par les y dénommés en faveur dudit sieur Guillaume en qualité de seigneur dudit Urtis, du 1er novembre 1427.

Lettres patentes du roi René portant confirmation en faveur de noble Raimond de Pontis, fils dudit Guillaume, de la donation qu'il avait faite à Louis, son frère, des droits et juridiction de Bras, du 3 février 1447.

Extrait d'acte de déclaration faite entre ledit Claude de Pontis et la demoiselle sa mère, par laquelle se despart en faveur de sond. fils de l'administration et jouissance de l'héritage de Jean de Pontis, son père, du 29 octobre 1532.

Quittance concédée par ledit noble Claude de Pontis de la dot et droits de demoiselle Louise de Barras, son épouse, du 28 janvier 1552.

Testament dudit sieur Claude de Pontis, du 19 septembre 1569, par lequel aurait institué son héritier noble Charles de Pontis, son fils, et lui substitue nobles Bernardin, Noel, Joseph et Isaac de Pontis, enfants de Charles, du 19 décembre 1569.

Mariage d'entre ledit noble Claude de Pontis avec demoiselle Louise de Vachières, du 24 janvier 1552.

Sentence rendue par le lieutenant de Forcalquier, du 15 septembre 1571, portant adjudication en faveur desdites nobles Noel et Isaac de Pontis et de leurs autres frères, de leurs droits sur l'héritage dudit noble Claude de Pontis, leur père.

Mariage d'entre le sr Isac de Pontis, du 7 avril 1629.

Testament dudit noble Isac de Pontis, par lequel institue son héritier noble François de Pontis, sieur d'Urtis et de Curban, du 9 janvier 1648.

Copie d'exploit de séquestration faite contre ledit sieur de Pontis, pour raison des droits de francs fiefs, avec la déclaration de despartement, du 26 mai 1656.

Testament de noble Arnaud de Pontis, par lequel institue son héritier noble Boniface de Pontis, son fils, et, en cas de décès sans enfants, lui substitue Guillaume de Pontis, son frère, du 4 octobre 1398.

Sentence dudit lieutenant de Forcalquier, de l'année 1640.

Quittance de l'année 1651, par laquelle les hoirs de noble Philippe de Pontis, fille de Jean, ont reçu payement des droits de légitime du chef dudit Jean, leur père.

Certificat tiré des archives, du démembrement des biens nobles possédés par ledit Claude de Pontis, fait par ledit Jean, son frère, comme son procureur, et de noble Marguerite de Brianson, sa mère, de l'année 1537.

Extrait de démembrement des terres d'Urtis et de St Pons, possédées par les ancêtres desdites défendeurs, du dernier octobre 1541.

Lettres de commission d'une compagnie de gens de guerre à pied octroyées par le roi en faveur de noble Isac de Pontis, père dudit défendeur, de l'année 1610.

Lettre missive écrite par le sieur de Lesdiguières, connétable, audit sieur Isac, de l'année 1693, touchant les services par lui rendus à Sa Majesté.


Fait à Aix, le 13 septembre 1667.

de Viguier de la ville d'Arles

VIGUIER. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 104.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et François et Louis de Viguier, de la ville d'Arles, etc.

Mariage de noble Antoine de Viguier, de la ville de Salon, avec demoiselle Magdaleine de Joannis, du 25 septembre 1528, signé Aubert, notaire.

Donation faite par ladite demoiselle de Joannis à Louis de Viguier, son fils, d'un mas et son affar, du 17 septembre 1574.

Mariage dudit Louis de Viguier avec demoiselle Mételine d'Arlatan, dans lequel est qualifié noble, fils dudit Antoine, du 24 dudit mois de septembre audit an, signé Nicolai.

Extrait de lettres patentes de feu Henry troisième, portant confirmation de la réduction qui avait été faite de la censive du mas donné audit Louis par ladite demoiselle de Joannis sa mère, par François premier et Henry second, dans lesquelles ledit Louis est qualifié écuyer, du 22 octobre 1582.

Arrêt de vérification desdites lettres patentes de la cour des comptes dudit pays, du 19 novembre 1544.

Second mariage dudit Louis de Viguier avec demoiselle Louise d'Aimini, du 8 octobre 1597, signé Drac et Guidy.

Arrêt rendu par ladite cour des Comptes sur le différant de la censive dudit mas entre ledit Louis de Viguier et le procureur général du roi, du 1er juillet 1607, signé Bouisson.

Certificat des greffiers de la communauté de la ville d'Arles que ledit Louis de Viguier a été élu par trois diverses fois en la charge de consul, ez années y contenues.

Mariage dudit François-Louis de Viguier, fils dudit Louis et de ladite demoiselle d'Aiminy, dans lequel est aussi qualifié écuyer, du 9 janvier 1636, avec demoiselle Antoinette Dedons, signé André et Guidy.

Reconnaissance passée par ledit défendeur au prince de Monaco, comme seigneur des Baux pour raison dudit mas à lui donné par sa mère, dans laquelle ladite qualité d'écuyer lui est attribuée, du 16 août 1652.

Acte de désamparation du mas ci-dessus énoncé faite en faveur de ladite Magdaleine de Joannis, en augment de sa dot et droits, par ses père et mère, du 10 décembre 1645.

Lettres patentes de la reine Catherine de Médicis de l'élection de la charge de son valet de chambre de la personne dudit feu Antoine de Viguier, pour les bons services à elle rendus, dans lesquelles ladite qualité d'écuyer lui est aussi attribuée, du 28 avril 1556, signées et scellées.

Procuration faite par ladite demoiselle de Joannis, veuve dudit feu Antoine de Viguier aux procureurs y nommés de consentir à l'insinuation de la Donation par elle faite dudit mas audit Louis de Viguier, son fils, dans laquelle apert le père et le fils être qualifiés nobles et écuyers, du 22 septembre 1574.

Procuration faite par ledit Louis de Viguier, écuyer, à Pierre de Viguier, aussi écuyer, son frère, du 29 janvier 1582.

Reconnaissance passée par ledit de Viguier à Sa Majesté par devant à ce députés pour raison dudit mas, du dernier juillet 1606

Testament dudit noble Antoine de Viguier, fils de noble Louis de Viguier, du 20 mai 1570, signé Astier, notaire.

Autre testament de noble Antoine de Viguier, par lequel apert avoir délaissé trois enfants, Guillaume, Louis et Jean, du 11 avril 1466.

Testament de noble Hugues de Magnan, chanoine en l'église collégiale St Laurens de la ville de Salon, frère de ladite Catherine de Magnan, et elle femme de noble Louis de Viguier, du 17 décembre 1499.

Mariage dudit feu Antoine de Viguier avec demoiselle d'Ayguisier, du pénultième mai 1453.

Testament de ladite dame d'Aiguiser, du 22 février 1501, qualifiée noble.

Reconnaissance passée par Jourdan de Viguier en faveur de Guillaume de Baux, seigneur d'Eguilles des biens et droits y mentionnés, du 15 avril 1330.

Partage fait entre noble Antoine de Viguier, second aïeul du défendeur, et Melchion, son frère, enfants de Louis de Viguier, du 7 février 1554.


Fait à Aix, le 7 septembre 1667.

20 juin 2009

Ascendance de Marie Magdeleine BRIAN dans le Vaucluse

Hier, j'ai trouvé environ 40 nouveaux ancêtres dans le Vaucluse grâce aux fantastiques travaux de recherches de Robert Rey dans cette région. Ces ancêtres se situent essentiellement à Goult, Gordes et Bonnieux.


En rédigeant cet article, j'ai également découvert que le site à Bonnieux proposait le dépouillement de tables et actes d'état-civil ou de registres paroissiaux de Bonnieux.

Chronique de l'ascendance de Marie Magdeleine BRIAN

Première génération

  1. Marie Magdeleine BRIAN est née en 1778. Elle est décédée le 14 juin 1810 à Goult, Vaucluse, France.

    Marie a épousé Jean Antoine IRISSON, cultivateur, fils de Jean Baptiste IRISSON et Catherine JOUVE, le 8 juillet 1799 à Gordes, Vaucluse, France. Jean est né le 9 décembre 1770 à Goult, Vaucluse, France.
Deuxième génération
  1. Esprit-Joseph BRIAN est né le 12 février 1729 à Goult, Vaucluse, France. Il a épousé Marie-Anne ROUSSET ou ROUSSEAU avant 1763.

  2. Marie-Anne ROUSSET ou ROUSSEAU.
Troisième génération
  1. Joseph BRIAN est né le 12 décembre 1697 à Bonnieux, Vaucluse, France. Il est décédé le 17 septembre 1763 à Goult, Vaucluse, France. Joseph a épousé Thérèse GRÉGOIRE le 13 septembre 1723 à Goult, Vaucluse, France.

  2. Thérèse GRÉGOIRE est née le 28 février 1702 à Goult, Vaucluse, France. Elle est décédée le 9 janvier 1736 à Goult, Vaucluse, France.
Quatrième génération
  1. Esprit BRIAN est né le 13 mars 1651 à Bonnieux, Vaucluse, France. Il a épousé Michelle VIENS en 1691 à Bonnieux, Vaucluse, France.

  2. Michelle VIENS est née avant 1675. Elle est décédée le 2 juillet 1736 à Bonnieux, Vaucluse, France.

  3. Jean GRÉGOIRE est né le 14 avril 1669 à Bonnieux, Vaucluse, France. Il est décédé le 27 octobre 1726 à Goult, Vaucluse, France. Jean a épousé Sylvie ARDID le 3 mai 1701 à Goult, Vaucluse, France. Jean a été employé du... au Tisseur à draps, Cardeur à laine.

  4. Sylvie ARDID est née le 4 avril 1662 à Goult, Vaucluse, France. Elle est décédée le 6 janvier 1728 à Goult, Vaucluse, France.
Cinquième génération
  1. Michel BRIAN est né avant 1611 à Bonnieux, Vaucluse, France. Il est décédé le 1 janvier 1670 à Bonnieux, Vaucluse, France. Michel a épousé Jeanne MALACHIER le 8 juin 1629 à Bonnieux, Vaucluse, France.

  2. Jeanne MALACHIER est née avant 1613 à Ménerbes, Vaucluse, France. Elle est décédée le 25 février 1689 à Bonnieux, Vaucluse, France.





  3. Philippe GRÉGOIRE est né le 27 janvier 1618 à Goult, Vaucluse, France. Il est décédé le 30 juin 1692 à Bonnieux, Vaucluse, France. Philippe a épousé Marguerite JAUFFRET le 12 février 1646 à Bonnieux, Vaucluse, France.

  4. Marguerite JAUFFRET est née le 1 janvier 1626 à Bonnieux, Vaucluse, France. Elle est décédée le 27 février 1700 à Bonnieux, Vaucluse, France.

  5. Guilhem ARDID est né le 23 janvier 1633 à Gordes, Vaucluse, France. Il a épousé Elisabeth BONOT le 2 juin 1652 à Goult, Vaucluse, France.

  6. Elisabeth BONOT est née le 30 mai 1632 à Goult, Vaucluse, France. Elle est décédée le 31 mai 1698 à Goult, Vaucluse, France.
Sixième génération
  1. Esprit BRIAN a épousé Claude GAILLARD.

  2. Claude GAILLARD.

  3. Dominique MALACHIER a épousé Claude MATHIEU.

  4. Claude MATHIEU.









  5. Pierre GRÉGOIRE a épousé Honorate MAUREL le 22 février 1610 à Bonnieux, Vaucluse, France.

  6. Honorate MAUREL.

  7. Jean-Antoine JAUFFRET a épousé Marguerite ROYER le 8 juillet 1619 à Bonnieux, Vaucluse, France.

  8. Marguerite ROYER est née avant 1603. Elle est décédée le 27 octobre 1654 à Bonnieux, Vaucluse, France.

  9. Claude ARDID est né le 17 mars 1600 à Goult, Vaucluse, France. Il est décédé après 1652. Claude a épousé Jeanne NOUVET le 22 juillet 1630 à Saint-Pantaléon, Vaucluse, France.

  10. Jeanne NOUVET est décédée le 27 juin 1636 à Gordes, Vaucluse, France.

  11. Barthélémy BONOT est né le 16 novembre 1602 à Goult, Vaucluse, France. Il est décédé le 4 novembre 1634 à Goult, Vaucluse, France. Barthélémy a épousé Louise ROURE le 19 février 1624 à Goult, Vaucluse, France.

  12. Louise ROURE est née avant 1595 à Goult, Vaucluse, France. Elle est décédée le 17 avril 1652 à Goult, Vaucluse, France.
Septième génération
  1. Roland GRÉGOIRE est décédé le 3 mai 1594 à Goult, Vaucluse, France. Il a épousé Philippe GUITTON.

  2. Philippe GUITTON.

  3. Guillaume MAUREL a épousé Marthe MARTIN.

  4. Marthe MARTIN.

  5. Michel JAUFFRET a épousé Anne ROUX.

  6. Anne ROUX.

  7. Urbain ROYER a épousé Andunia FABRE.

  8. Andunia FABRE.

  9. Etienne ARDID a épousé Jeanne Galletène DAUMAS.

  10. Jeanne Galletène DAUMAS est décédée le 5 janvier 1628 à Gordes, Vaucluse, France.





  11. Giraud BONOT est décédé le 13 juillet 1629 à Goult, Vaucluse, France. Il a épousé Catherine MOLINAS.

  12. Catherine MOLINAS est décédée le 5 octobre 1619 à Goult, Vaucluse, France.

  13. Toussaint DE ROURE est décédé le 8 juin 1629 à Goult, Vaucluse, France. Il a épousé Jeanne BOURGUE OU BON.

  14. Jeanne BOURGUE OU BON est décédée le 6 février 1597 à Goult, Vaucluse, France.
Huitième génération
  1. Jacques GRÉGOIRE.

Sallamon de Marseille

SALLAMON. — Marseille.

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 102.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G., etc., et noble Blaize de Sallamon, écuyer de la ville de Marseille, etc.

Extrait de contrat de mariage entre noble Gérard de Sallamon, capitaine de guerre, fils d'Arnaud et noble Françoise Gras, de la ville de Marseille, du 16 juillet 1541.

Roolle des gentilshommes des galères de monseigneur le comte de Tende, dans lequel ledit noble Gaspard de Sallamon y est mis le premier.

Extrait de déclaration publique par laquelle il apert que capitaine Georges Sallamon, lieutenant et ayant charge des galères du roi, qui étaient sous la conduite du seigneur comte de Tende, du 8 septembre 1539, signé Sicolle, notaire.

Congé donné par le comte de Tende à capitaine Gérard Sallamon, capitaine des galères, pour aller où bon lui semblerait, du 3 mars 1541, signé Claude de Tende.

Commission donnée par ledit comte de Tende audit Sallamon, pour aller fortifier la ville d'Antibes et lever des gens de guerre, suivant l'ordre du roi, du 17 septembre 1548, signé de Tende, et, plus bas, Tuzel.

Roolle des villes et lieux qui étaient contribuables à la fortification d'Antibes, suivant les ordres donnés par ledit Gérard de Sallamon, en date des 17, 20 et 21 septembre 1548, signé Sallamon, et, plus bas, Rectoris.

Commission laxée par ledit Sallamon contre les consuls et communauté de Caignes, qui n'avaient pas satisfait à leur contribution de victuaille de la forteresse d'Antibes, signé Sallamon, et, plus bas, Rectoris, du 6 octobre 1548.

Autre commission laxée par ledit Sallamon contre la communauté de la Napoule, pour n'avoir satisfait à la victuaille de la forteresse d'Antibes, du 10 octobre audit an, signé Sallamon et, plus bas Albanelly.

Autre commission laxée par ledit Sallamon pour faire faire des gabions et autres choses nécessaires pour la forteresse d'Antibes, en date du 15 octobre audit an, signé Sallamon et, plus bas, Albanelly.

Commission laxée par le comte de Tende audit Gérard de Sallamon, de la lieutenance en ladite comté de Tende et places d'icelle, du 3 mars 1552, signé de Tende, et, plus bas, Tuzel.

Extrait de procuration faite par ledit comte de Tende audit de Sallamon, pour aller commander en toutes les villes et lieux de la comté de Tende et gouverner les rentes et revenus, du 10 janvier et 10 décembre 1553, signées de Tende.

Brevet du roi portant commission en faveur dudit capitaine Gérard Sallamon de la capitainerie du château de Trevans, du 11 septembre 1559, signé Bourdin.

Extrait de testament de noble Gérard de Sallamon, par lequel il a institué héritier me Germain Sallamon, avocat en la cour, son fils, du 16 mars 1559, signé Rambert, notaire.

Extrait de mariage passé entre Germain de Sallamon, fils dudit noble Gérard, avec demoiselle Hélène de Beauffort, du 8 février 1575, signé de Campourcin, notaire.

Extrait des élections consulaires de la ville de Marseille, par lequel il apert que noble Germain de Sallamon a été trois fois en la charge d'assesseur de ladite ville, du 28 octobre 1603, signé le Bon.

Extrait de testament de feu noble Germain de Sallamon, par lequel il institue héritier Pierre de Sallamon, écuyer, son fils, du 14 novembre 1607, signé Ribe.

Extrait de mariage passé entre ledit noble Pierre de Sallamon et demoiselle Marquise de Beissan, du 11 novembre 1606, signé Jaubert.

Autre Extrait d'élection consulaire de la ville de Marseille, par laquelle il apert que noble Pierre de Sallamon fut élu premier consul de ladite ville, du 28 octobre 1625, signé Charpigny.

Certificat du testament de feu noble Pierre de Sallamon, par lequel il apert qu'il a pris la qualité de noble dans icelui, du 7 décembre 1645, signé Bezaudun.

Extrait de mariage passé entre noble Blaize de Sallamon, fils de noble Pierre, et demoiselle Anne d'Espinassy, du 26 novembre 1645, notaire Verginy.


Fait à Aix, le 6 septembre 1667.

de Durand d'Aix

DE DURAND. — Aix

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 99.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et nobles François de Durand, sr de Monplaisant, Marc-Antoine de Durand, écuyer, et Marc-Antoine de Durand, sr de Bonrecueil, aussi écuyer de cette ville d'Aix, etc.

Lettres de provision de la charge et office de conseiller du roi et archivaire en la cour royale, chambre des Comptes de cette Province, octroyées par la reine Jeanne en faveur de noble Louis Duranti, en l'année 1359.

Requête et décret de commission rendu par la cour des Comptes, aides et finances au premier juge royal pour faire verbal de la généalogie et noblesse de la maison de Duranty, avec le verbal du commissaire à ce député, signé Billon, en présence du substitut du procureur général du roi, des 15 et 18 juillet 1643, où apert que noble Laurent de Duranty est descendu dudit Louis.

Extraits des noms et surnoms des syndics et consuls de cette ville d'Aix, depuis l'année 1410, jusques en l'année 1568, signé Moulin, officier en la chancellerie du parlement de ce pays, par lequel il appert de ceux de la maison de Duranty qui ont été premiers syndics et consuls ou assesseurs de ladite ville, depuis ledit temps et par lequel verbal est justifié aussi que ledit noble Laurent Duranty était père dudit Jacques Duranty.

Mariage dudit Jacques avec noble Catherine de Pigono, du 7 septembre 1434, reçu par me Alban Félici.

Extrait justifié par ledit Extrait des syndics et consuls d'Aix, que ledit Jacques Duranty avait été premier syndic d'Aix, l'an 1466.

Testament de noble Catherine d'Andurin, veuve de feu noble Pierre de Tournefort, fille de Hugues d'Andurin, docteur ez droits et présidant à ladite grand cour royale et chambre des comptes de ce pays, par lequel ladite tutrice institue ses héritiers noble Catherine de Pigono, sa cousine germaine, veuve dudit feu noble Jacques Duranty et noble Jean Duranty, leur fils, par égales parts et portions, ledit testament du 3 novembre 1473, notaire Jean Borrily, d'Aix.

Extrait fait par me de Citrane, notaire et greffier de cette ville d'Aix, par lequel il est justifié que ledit noble Jean de Duranty fut premier consul d'Aix en l'année 1507 et, par l'autre extrait, signé par ledit Moulin, il est justifié qu'il fut encore premier consul en l'année 1501.

Mariage dudit noble Jean Duranty avec noble Guillaume de Castellane, du 27 avril 1475, reçu par me Bertrand Borrilli, notaire.

Extrait de cléricature de noble Antoine Duranty, de l'année 1510, signé Gréasque, par lequel il justifie qu'il était fils de noble Jean Duranty de légitime mariage.

Quittance des droits de l'université de ladite ville, faite en faveur dudit Antoine en date du dernier avril 1513, signé de Marolles, notaire, où il apert qu'il était fils dudit Jean et, par ledit extrait tiré par ledit me Moulin, il apert que ledit noble Antoine de Duranty fut assesseur en l'année 1359.

Mariage de noble M. me Jean de Duranty avec demoiselle Marguerite de Lopis, du 19 août 1555, signé Galery, notaire de Carpentras, par lequel il apert qu'il était fils dudit noble Antoine Duranty et de noble demoiselle Françoise d'Olières, et par ledit extrait fait par ledit me Moulin, il apert que ledit Jean fut assesseur en l'année 1562 et en l'année 1568.

Arrêt de réception dudit noble Jean de Duranty en l'office de conseiller en ladite cour, en l'année 1569 et le 15 février.

Testament dudit sieur conseiller, du 15 octobre 1593, par lequel il prélégua au sr Jean-Baptiste de Duranty, son fils, son office de conseiller en ladite cour et sa bibliothèque en faveur de ses études et l'institua son héritier pour une troisième de ses biens, signé Gazel, notaire,

Arrêt de réception audit office dudit Jean-Baptiste, du 11 mars 1595, ayant, du depuis, été doyen en ladite cour.

Testament dudit sr Jean-Baptiste, conseiller, en 1622, par lequel il institua son fils, le sr Hierosme de Duranty, son héritier universel, qui a succédé à sond. office, a été reçu en icelui, le 9 mars 1627 et, par son codicille, du 8 juillet 1624, il légua, entre autres choses, au sr Joseph de Durand, son fils, la terre de Bonrecueil, signé Fregier, notaire.

Testament dudit Joseph de Durand, sr de Bonrecueil, chevalier de l'ordre du roi, du 28 avril 1638, par lequel il institua son héritier noble Marc-Antoine de Duranty, son fils, signé Gibert, notaire de Lambesc.

Lettre du roi du 21 janvier 1631, portant commission au seigneur duc de Guise, pour lors gouverneur de ceste province, de recevoir ledit sieur Joseph de Duranty, chevalier de son ordre.

Réception ensuite faite le 15 mars 1631, signée Guise, et, plus bas, Gay.

Requête présentée au parlement dudit pays, en l'année 1560, par noble Antoine Duranty, l'un des cadets de ladite maison, frère du sieur Jean Duranty, conseiller en la cour des comptes, aides et finances, pour être procédé à la preuve de sa noblesse et, par l'information ensuite faite, il lui fut permis de porter l'épée sans abus, attendu sa qualité, suivant les conclusions du procureur général du roi au parlement, de l'année 1561.

Fait à Aix, le 3 septembre 1667.

18 juin 2009

Le coq héraldique

Cet oiseau est toujours représenté de profil, la tête levée, la queue retroussée dont les plumes retombent circulaires. Il est chantant lorsqu'il a le bec ouvert, hardi lorsqu'il lève la patte dextre.

Il peut être becqué, crêté, barbé et membré d'un autre émail que celui de son corps. Lorsqu'il fait la roue comme un paon, ce qui est de la dernière rareté en armoiries, on l'appelle coq en amour.

Source de la définition : Dictionnaire historique et héraldique de la noblesse française sur Internet Archives.

Source du dessin : Free Heraldry Clipart

de Chiavari Cabassolle

DE CHIAVARI CABASSOLLE. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 97.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Robert, Claude, Henri et autre Claude de Chavary Cabassolle, de la ville d'Arles, etc.

Lettres patentes de noblesse, données à St Denys en France, au mois de novembre 1514, en faveur de Jacques de Chavary, habitant audit Arles, ses enfants, mâles et femelles, nés et à naitre, ensemble sa postérité, pour jouir comme les autres nobles de ce pays de Provence, de tous honneurs, franchises, libertés, privilèges, droits, prééminences et prérogatives et aussi de prendre et recevoir toutes et quantes fois qu'il lui plaira l'état et ordre de chevalier, avec l'adresse au lieutenant, cour de parlement et des comptes, signées, par le roi comte de Provence, Bourdin, avec le visa au dos, et, plus bas, Contentor par Guiot, dument scellées du grand sceau, en cire verte, avec des lacs de soie rouge.

Lettres de surannalité signées par le roi, comte de Provence, collation du conseil, Guiot, dument scellées du petit sceau en cire jaune.

Arrêt de vérification desdites lettres et enregistrement d'icelles avec l'attache du sieur gouverneur et quittance de la finance, du 15 février suivant 1515.

Mariage de noble Robert de Chavary, écuyer, fils du susdit Jacques, anobli, et de la demoiselle Françoise de Seva, avec la demoiselle Louise de Meyran, fille de noble Louis, seigneur d'Ubaye, du 19 mai 1567, reçue par me Nicolai, notaire, et signé par Trouche, aussi notaire dudit Arles.

Mariage d'entre Robert de Chavary, qualifié écuyer, fils du premier Robert, et de la demoiselle de Meyran, avec demoiselle Magdaleine de Constantin, du 18 septembre 1623, signé Veran, notaire.

Mariage d'autre Robert de Chavary, qualifié noble, fils de noble Robert second et de la demoiselle de Constantin, avec demoiselle Françoise de Gleyze, du 23 janvier 1648, signé Escoffier, notaire.

Mariage de noble Robert de Chavary, fils d'autre noble Robert premier et de la demoiselle de Meyran, avec demoiselle Miracle de Brunellis, fille de noble Scipion, sieur de la Chaux, du 21 janvier 1631, signé Goudareau, notaire.

Mariage de noble Claude de Chavary, assigné, fils du susdit noble Robert et de la dame Miracle de la Chaux, avec demoiselle Françoise de Sade, du 16 octobre 1662, signé Desvignes, notaire.

Testament de noble Jacques de Chavary, écuyer, premier anobli, par lequel il institue ses héritiers nobles Jean et Nicolas, ses enfants, et fait légat à Robert, Estienne et Boniface, ses autres enfants, du 1er janvier 1551, signé Dedons, notaire.

Testament de la demoiselle Françoise de Seva, femme de noble Jacques, par lequel, sous les légats y mentionnés, faits à Estienne, Robert et Boniface, ses enfants, elle institue Jean et Nicolas, ses autres enfants, dudit jour 1er janvier 1551.

Mariage de noble Jean de Chavary, gentilhomme, avec noble demoiselle Lucresse de Vintimille, du 10 octobre 1560, signé Astier, notaire.

Testament dudit noble Jean, fils de noble Jacques et de la demoiselle de Seva, par lequel il institue son héritier Nicolas, son fils, et substitue noble Antoine, son frère, du 15 janvier 1566, signé Ludovici, notaire.

Mariage d'Estienne de Chavary, fils de noble Jean, avec demoiselle Jeanne de Cavaillon, du 16 juillet 1600.

Testament dudit Estienne de Chavary Cabassolle, écuyer, fils de Jean, aussi qualifié écuyer, par lequel, le légat fait à Nicolas, et institue Claude, son autre fils, pareillement écuyer, du 29 novembre 1623, signé Arfeuille, notaire.

Mariage de Claude de Chavary, assigné, qualifié écuyer, fils d'Estienne, aussi écuyer, avec demoiselle Pierre de Giraud, du 7 janvier 1626, signé Blanc.

Testament de noble Jean de Chavary, écuyer, fils de noble Jacques, par lequel il institue Nicolas, son fils, du 15 janvier 1566, signé Debezieux, notaire.

Mariage de noble Nicolas de Chavary, sr de Montredon, avec demoiselle Catherine de Merles, d'Avignon, du 11 février 1604, signé Arfeuille, notaire.

Mariage de noble Louis de Chavary, sieur de Montredon, fils de noble Nicolas, avec demoiselle Françoise de Latil d'Entraigues, du 7 juin 1643, signé Fabre, notaire.

Extrait du baptistaire d'Henry de Chavary Montredon, assigné, fils de noble Louis, sieur dudit Montredon et de ladite de Latil, du 5 avril 1649.

Fait à Aix, le 3 septembre 1667.

Famille de Constantin d'Arles

DE CONSTANTIN. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 96.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et nobles Jean et François de Constantin, sieurs de Boisverdun, père et fils, de la ville d'Arles, etc.

Lettres patentes de noblesse données par le feu roi Louis XIII en faveur dudit Jean Constantin, de la ville d'Arles, avec l'arrêt de vérification et l'enregistration d'icelles, faite rière les archives de Sa Majesté, en suite de l'arrêt de la chambre des Comptes de ce pays de Provence, du mois de décembre 1616, et l'arrêt de vérification, du 3 mars 1627, signées Louis et, sur le reply, par le roi, comte de Provence, Phelipeaux, scellées du grand sceau en cire verte et l'Arrêt, signé de Beaufort.

Extrait de mariage passé entre me François de Constantin, docteur ez droits, avocat en la cour, fils de Jean, avec demoiselle Anne de Chasteauneuf, du 23 juillet 1608.

Autre Extrait de Contrat de mariage entre Jean de Constantin, écuyer de la ville d'Arles, fils de François et de demoiselle Anne de Chasteauneuf, avec demoiselle Anne de Girot, du 12 octobre 1632, signé Veran, notaire.

Autre Extrait de mariage passé entre noble François de Constantin, sieur de Boisverdun, citoyen de la ville d'Arles, fils de noble Jean et de dame Anne de Girot, avec demoiselle Marthe Arnaud, du 12 avril 1665, signé Brunet, dument insinué au siège d'Arles.

Lettres patentes de Sa Majesté portant commission au sieur François de Constantin de faire la levée d'une compagnie d'infanterie dans le régiment de Bonne, du ii juin 1637, dument scellées et signées Louis et, plus bas, Sublot.

Trois commissions en langue italienne, par lesquelles il apert que noble François de Constantin a été employé au service de Sa Majesté ez années 1643 et 1644, pour capitaine aux armées d'Italie.

Lettres patentes de Sa Majesté portant commission au capitaine Constantin de faire levée d'une compagnie au régiment du sieur de Ferrieres, du 8 septembre 1644, signé Louis et, par le roi, la reine régente présente, le Tellier, dument scellées.

Autres lettres patentes de Sa Majesté audit sr de Constantin de faire levée d'une compagnie dans le régiment de la marine, du 15 février 1646, signé Louis et, plus bas, par le roi, la reine régente sa mère présente, le Tellier.

Brevet de Sa Majesté en faveur du sr Constantin, capitaine au régiment de la marine, par lequel il apert que S. M. l'a retenu, ordonné et rétabli en la charge d'aide de camp en ses armées, du 5 mai 1650, signé Louis et, plus bas, le Tellier.

Extrait de lettres patentes de Sa Majesté portant don, en faveur du sieur Constantin, maréchal de bataille, de la somme de deux mil livres de pension pour chacun an, sur l'épargne, signé Guiran, du 4 avril 1652.

Brevet de Sa Majesté en faveur du sr de Constantin de la charge de sergent de bataille en ses armées avec la lettre de cachet de Sad. Majesté, en date des 26 mars et 6 juillet 1662, signé Louis et, plus bas, le Tellier.

Lettres de cachet de Sa Majesté en faveur du sr Constantin pour le service de sa charge de sergent de bataille dans ses armées de Lorraine, commandées par monsieur le maréchal de la Ferté, portant d'employer le sieur de Constantin en la charge de sergent de bataille, du 5 juillet 1653, signé Louis et, plus bas, le Tellier.

Lettres patentes de Sa Majesté portant commission au sr de Constantin de la charge de lieutenant-colonel d'un régiment d'infanterie italien et de capitaine de la seconde compagnie d'icelui, du 18 octobre 1654, signé Louis et, plus bas, par le roi, le Tellier et dument scellées.


Fait à Aix, le 27 mars 1667.

17 juin 2009

Famille Garnier de Marseille

GARNIER. — Marseille

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 94.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre P. G. etc., et nobles Jacques et Hercule de Garnier, père et fils, sieurs de Jullians, nobles Melchion et Espérit de Garnier, aussi sieurs de Jullians, etc.

Extrait de privilèges et exemptions de tailles pour un demi feu des biens situés au terroir de Toulon, et demi feu des biens situés au terroir de Signe, concédé par le roi René à nobles Honoré et Pierre de Garnier, fils de noble Louis, du 16 juin 1476, dument registré rière les archives de Sa Majesté.

Consulte faite par M. Raymond, avocat, à la poursuite de la communauté de Signe, pour savoir si ledit sieur de Garnier, en conséquence dudit privilège, était exempt de contribuer à la réparation des ponts, chemins et églises, dans laquelle lesdits de Garnier sont qualifiés nobles.

Deux quittances du trésorier du pays faites en faveur de la communauté de Signe, dans lesquelles leur est déduit un demi feu pour les biens des sieurs de Garnier, dument avérées ensuite de l'ordonnance de M. le lieutenant général en date lesdits quittances de l'année 1522, et l'advération de l'année 1658, signé Trabuc, commis.

Extrait de Donation faite par noble Estienne de Clapiers en faveur de noble Pierre et Honoré de Garnier, ses neveux, de l'année 1497, signé par Extrait Allègre.

Extrait du testament de noble Pierre de Garnier, fils de noble Louis, par lequel il institue héritier son fils Gaspard, de l'an 1505, signé Boissony.

Confirmation du privilège obtenu par les auteurs desdits demandeurs en l'année 1476 du roi René, par le comte de Tende, du 2 juillet 1520, signé Ollivier, dument légalisé.

Autre confirmation dudit privilège fait par Palamède de Forbin, gouverneur en cette province, en faveur de nobles Pierre et Honoré de Garnier du 30 mars 1482 ; et encore fut ledit privilège confirmé par Aymar de Poitiers, aussi gouverneur en cette province, le 24 janvier 1485.

Deux Extraits d'actes d'achept faits par noble Gaspar Garnier, en date des 22 janvier 1533, notaire Raymondi et 14 septembre 1546, signé Verguigny.

Extrait de testament de noble Gaspar de Garnier par lequel il institue ses héritiers nobles Hercules et Jean Garnier, frères, ses filezains, fils légitimes et naturels de Melchion Garnier, son fils, du 26 novembre 1569, signé Verguigny, notaire.

Extrait de mariage passé entre noble Melchion de Garnier, fils de noble Gaspard et de demoiselle Honorade de Valbelle, avec demoiselle Magdeleine Ceppede, fille de noble François, du 19 juin 1550.

Extrait d'allivrement de biens que noble Melchion de Garnier possédait au lieu du Bausset.

Extrait d'acte d'achept fait par noble Melchion de Garnier, du 10 avril 1557, signé Longis.

Extrait de mariage passé entre nobles Hercules et Jean Garnier frères, fils à feu noble Melchion et demoiselle Magdeleine Cepede, et nobles demoiselles Hippolyte et Cornélie Candolle, sœurs, dames de Jullians, filles de feu noble Pierre Candolle, écuyer de la ville de Marseille, du 12 décembre 1583, signé Gueyrardy.

Parcelle de biens délaissés par nobles Hercule et Jean Garnier, frères, situés dans les lieux de Signe et du Bausset et de leur terroir, qui fut partagée entre les frères, du 5 octobre 1599 ; signé Danis, notaire.

Extrait de mariage passé entre M Jacques de Garnier, sieur de Julhans, avocat en la cour, avec demoiselle Jeanne Dedons, fille de Me Pierre Dedons, vivant conseiller du roi, en la cour de parlement, sieur de Mimet, du 27 avril 1617, signé Gilles.

Autre Extrait de mariage passé entre Melchion Garnier, écuyer, fils de noble Jean sieur de Jullians, avec demoiselle Marguerite Beaussier, signé Daniel, du 19 novembre 1618.

Autre Extrait de mariage passé entre noble Hercule Garnier, sieur de Jullians, avec demoiselle Marguerite de Félix, du 18 novembre 1654, signé Audier, notaire.

Autre Extrait de mariage passé entre messire Espérit de Garnier, sieur de Fontblanque, fils de messire Melchion de Garnier, sr de Jullians, avec demoiselle Élisabeth-Angélique de Castillon, fille de Jean, seigneur dudit lieu et en partie du Castellet, et de dame Véronique de Castellane, du 22 février 1667, signé Rostan, notaire.

Dix lettres missives écrites auxdits produisants, tant par les seigneurs gouverneurs de cette province que par les procureurs du pays et syndics de la noblesse, pour les convocations du ban et arrière ban.

Trois jugements rendus à la chambre souveraine des francs fiefs, par lesquels il apert que nobles Jacques, Melchion, Jean et Jacques Garnier, sieurs de Jullians, sont été déchargés d'iceux, attendu leur qualité de noblesse, avec les exploits d'assignation à eux donnés et requêtes pour être déchargés, des années 1635, 1646 et 1647, signés Poucard, Jolly, et Passard.

Généalogie de la descendance des sieurs produisans.

Confirmation du privilège de l'exemption des tailles dudit sr Palamède de Forbin, gouverneur en cette province, en faveur de nobles Honoré et Pierre de Garnier, de l'année 1482, signé de Beaumond.

Extrait d'acte de transaction passée entre le seigneur de Cuges et lesdits sieurs de Jullians, du 17 septembre 1616, signé Ganteaume.


Fait à Aix, le 20 août 1667.

16 juin 2009

Famille Gilles de Marseille

GILLES. — Marseille

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 93.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et nobles Laurent et Antoine Gilles, père et fils, écuyers de la ville de Marseille, etc.

Lettres patentes d'anoblissement accordées par Sa Majesté en faveur dudit Laurens Gilly, données à Paris au mois de mars 1662, pour jouir par ledit Gilles des privilèges et franchises dont jouissent les autres nobles de cette province, tant lui que toute sa postérité et lignée et ceci en reconnaissance de plusieurs services que ledit Gilles a rendus à Sa Majesté tant à la charge de consul, gouverneur de la ville de Marseille que autres charges de ladite ville, ainsi qu'est plus au long exprimé par lesdits lettres lui permettant Sa Majesté de porter pour ses armes une fleur de lys entière d'or, dans un camp d'azur, avec timbres, telles que sont blasonnées dans lesdits lettres, dument vérifiées par les cours de parlement, comptes et bureau des finances, les 24 mars, 1er avril et 4 mai 1662 ; lesdits lettres signées Louis et, sur le repli, Lomenie ; et, aux enregistrations Estienne, Albert, Traversery.

Certification originelle de M. le Tellier, du 27 février 1666, contenant que Sa Majesté accorde à Laurent Gilles la confirmation des lettres d'anoblissement qu'elle lui a fait expédier, au mois de mars 1662 et que Sa Majesté lui a commandé de le comprendre au rôle de ceux qu'elle a estimé, à propos et considérations desdites services, de conserver en leur noblesse, et lesquels Sa Majesté, par la déclaration qu'elle fera expédier au premier jour, relèvera de la rigueur de celle du mois de septembre 1664, signé le Tellier.

Lettres patentes de confirmation de noblesse ensuite obtenues par ledit Laurent Gilles, pour en jouir lui, sa postérité et lignée et des autorités et privilèges dont jouissent les autres nobles dudit pays, pour les bons et agréables services qu'il a reçus dudit Gilles, lesdits lettres donnés à St Germain en Laye, le mois de mai dernier, signé Louis et, sur le repli, Phelipeaux, dument scellées du grand sceau.

Extrait d'Arrêt de la cour des Comptes, aides et finances de ce pays, portant vérification et entérinement desdites lettres de confirmation, du 30 juin 1667, signé Menc.

Requête présentée au bureau des finances par ledit noble Laurens Gilles, pour y faire enregistrer lesdites lettres patentes.

Attache dudit bureau ensuite donnée, du 23 juillet dernier.

Lettre de cachet écrite par Sa Majesté aux échevins de Marseille, après qu'il eut fait expédier les premières lettres de noblesse, en faveur dudit Gilles, sur sa bonne conduite et qu'elle veut qu'il soit considéré comme noble, écrite de St-Germain, le 23 juin 1662.


Fait à Aix, le 19 août 1667.

13 juin 2009

Blasons vectoriels en SVG

Depuis quelques temps, inspiré par les tutoriaux d'Amaury (voir ici et ), je me suis à dessiner mes blasons en vectoriel avec Inkscape. Comme il n'est pas possible d'uploader les fichiers SVG (Scalable Vector Graphics) sur Blogger, j'ai créé un classeur sur mon Google Site pour les héberger. L'adresse de ce classeur est http://sites.google.com/site/gillesduboissite/Home/classeur, je pense qu'il est visible de tous et que vous pourrez télécharger les blasons qui vous intéressent. Voici ci-dessous, à titre d'exemple, quelques uns de ces blasons au format PNG (Portable Network Graphics).

Artaud de Montauban

ARTAUD. — Barret

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 89.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et nobles Cézar et Charles Artaud de Montauban, père et fils, seigneurs de Barret et la Tour, etc.

Testament de généreux Claude d'Artaud, seigneur de la Roche, par lequel institue héritier noble Antoine Artaud, son fils puîné, et réduict légataire tant Nicolas, son aîné, que François et Sébastien Artaud, ses autres enfants, du 28 mai 1541.

Extrait de mariage passé entre noble François Artaud, écuyer, du 18 août 1566.

Extrait de mariage passé entre noble Laurent Artaud de Montauban, seigneur de la Roche, du 8 février 1585.

Transaction passée entre ledit noble Laurent et la dame comtesse de Sault, par laquelle elle luy désempare la terre de Barret, du 18 juin 1607.

Extrait de partage passé entre ledit noble Cézar Artaud de Montauban et François Artaud, sr de la Croix Haute, frères, de la terre dudit Barret, du 5 janvier 1628.

Extrait de baptistère dudit noble Charles Artaud de Montauban, fils dudit César, du 6 juillet 1640.

Factum d'un procès de François d'Albert contre Jean Artaud.

Transaction passée entre ledit noble Laurent et Espérit Artaud de Montauban, du ii avril 1591.
Acte d'investiture par ledit noble Cézar à Gabriel Barret, du Barret.


Fait à Aix, le 11 août 1667.

Famille d'Antonelle

D'ANTONELLE. — Arles

D'azur à cinq étoiles d'or posées en sautoir.

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 89.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Louis d'Antonelle, écuyer de la ville d'Arles, etc.

Lettres de noblesse octroyées par le roi Charles en faveur d'autre Louis d'Antonelle, ses enfants et postérité, en l'année 1565.

Arrêt de vérification et enregistration d'icelles du 20 mai audit an de la cour des Comptes, aux archives de Sa Majesté.

Codicille dudit Louis d'Antonelle dans lequel est qualifié noble et écuyer, du 20 mars 1591.

Mariage entre noble Guillaume d'Antonelle, fils et héritier dudit feu Louis, avec demoiselle de Cais, du 27 avril 1594.

Autre mariage d'entre noble Charles d'Antonelle, fils dudit Guillaume, avec demoiselle Jeanne de Vidallon, du 22 juillet 1612.

Testament dudit noble Guillaume d'Antonelle, par lequel, entre autres, institue ledit noble Charles, son fils, son héritier, du 10 juillet 1624.

Mariage dudit noble Louis d'Antonelle, défendeur, fils dudit noble Charles, du 25 mai 1644.

Testament dudit noble Charles, par lequel institue son héritier ledit défendeur, son fils, du 2 janvier 1663.


Fait à Aix, le 30 juillet 1667.

Famille de Sabatier

SABATIER. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 88.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Pierre de Sabatier, fils de Louis, de la ville d'Arles, etc.

Jugement rendu par lesdits commissaires portant déchargement de l'assignation donnée à Jean de Sabatier, remué de germain dudit défendeur, par lequel icelui a été déclaré noble, du 12 février dernier.

Lettres de noblesse obtenues de Sa Majesté par feu Jean de Sabatier, bisaïeul dudit défendeur, du mois de septembre 1571.

Requête et décret de vérification et enregistration à la cour des Comptes, des 21 et 22 avril 1572.

Testament dudit feu noble Jean de Sabatier par lequel, entre autres, fait légat à Pierre de Sabatier, fils dudit défendeur, de la somme de 8000 livres, du 20 décembre 1575.

Mariage dudit Pierre de Sabatier, fils dudit noble Jean, aïeul dudit défendeur, avec demoiselle Anne de Lestang de Parades, du 14 février 1598.

Testament dudit noble Pierre de Sabatier, par lequel institue son héritier noble Louis de Sabatier, son fils, du dernier octobre 1640.

Mariage dudit noble Louis de Sabatier avec demoiselle Louise du Destrech, du 13 novembre 1633.

Testament dudit noble Louis de Sabatier par lequel institue son héritier ledit noble Pierre de Sabatier, défendeur, son fils, du 7 septembre 1662.


Fait à Aix, le 30 juillet 1667.

12 juin 2009

Recherches sur des familles de Montaud en Isère

Hier, une correspondante m'a demandé si j'avais des informations sur son arrière-arrière grand-mère qui serait née Bernard-Guelle, prénom non connu, et aurait épousé un Martelon de Voiron, venu à Montaud pour y être berger.

Coup de chance, j'ai trouvé le mariage d'Euprosine Bernard-Guelle avec Jean-Baptiste Marthelon le 27 janvier 1847 à Montaud. Ensuite, grâce aux relevés geneabank du CGD (Cercle Généalogique du Dauphiné), j'ai trouvé une 20aine d'ancêtres supplémentaires sur 7 générations.

Nota : lors des recherches en Isère, il ne faut pas abandonner au premier difficile à trouver mais essayer toutes les orthographes possibles des noms de famille. Par exemple, les Rognin sont parfois écris Rognien, les Repellin-Mezin, Repellin-Meisin ou Repellin-Melin, etc.

Voici donc les ancêtres d'Euprosine Bernard-Guelle que j'ai trouvé ce matin.

Chronique de l'ascendance d'Euphrosine Henriette BERNARD GUELLE


Première génération

1. Euphrosine Henriette BERNARD GUELLE. Euphrosine a épousé Jean-Baptiste MARTHELON, fils de Jean-Baptiste MARTHELON et Marguerite Philipine POIN, le 27 janvier 1847 à Montaud, Isère, France. Jean-Baptiste est né environ 1819.


Deuxième génération

2. Joseph BERNARD GUELLE a épousé Henriette ROGNIN le 8 novembre 1820 à Montaud, Isère, France.

3. Henriette ROGNIN.


Troisième génération

4. Claude Honoré BERNARD GUELLE a épousé Elisabeth THONIEL le 21 septembre 1784 à Le Pont de Beauvoisin, Isère, France.

5. Elisabeth THONIEL.

6. Louis Victor ROGNIN a été baptisé le 21 octobre 1761 à Montaud, Isère, France. Il a épousé Louise Catherine BERNARD GUELLE le 9 février 1800 à Saint-Quentin-sur-Isère, Isère, France. Louis a été cultivateur.

7. Louise Catherine BERNARD GUELLE a été baptisée le 5 février 1770 à Montaud, Isère, France.


Quatrième génération

8. Claude BERNARD GUELLE a épousé Madeleine REPELLIN MEZIN le 31 juillet 1753 à Montaud, Isère, France.

9. Madeleine REPELLIN MEZIN.

10. Etienne THONIEL a épousé Françoise MICOUD.

11. Françoise MICOUD.

12. André ROGNIN a épousé Martine GAUTIER le 21 juin 1757 à Montaud, Isère, France.

13. Martine GAUTIER.

14. Georges BERNARD GUELLE a épousé Jeanne REPELLIN PEILLON.

15. Jeanne REPELLIN PEILLON.


Cinquième génération

16. Pierre BERNARD GUELLE a épousé Laurence COING BOURDIS.

17. Laurence COING BOURDIS.

18. Étienne REPELLIN MEZIN a épousé Madeleine SANTOZ COTTIN le 28 février 1729 à Montaud, Isère, France.

19. Madeleine SANTOZ COTTIN.

24. Louis ROGNIN est né le 5 novembre 1673 à Autrans, Isère, France. Il a épousé Benoite IMBERT BOUCHARD le 26 juillet 1725 à Lans-en-Vercors, Isère, France.

25. Benoite IMBERT BOUCHARD.

26. Sébastien GAUTIER a épousé Claudine DU BOEUF.

27. Claudine DU BOEUF.


Sixième génération

36. Étienne REPELLIN MEZIN a épousé Thérèse GOUNON.

37. Thérèse GOUNON.

38. Jean SANTOZ COTTIN a épousé Marguerite LAFLEUR le 23 mai 1689 à Montaud, Isère, France.

39. Marguerite LAFLEUR.

48. Antoine ROGNIN GRIAT a épousé Isabeau EYBERT DE LA ROCHE le 8 février 1665 à Autrans, Isère, France.

49. Isabeau EYBERT DE LA ROCHE est décédée le 4 décembre 1719 à Autrans, Isère, France.


Septième génération

76. Pierre SANTOZ COTTIN a épousé Bénigne LOMBIER.

77. Bénigne LOMBIER.

78. Claude LAFLEUR a épousé Sébastienne TRELLAT.

79. Sébastienne TRELLAT.

96. Jacques ROGNIN est décédé le 5 février 1693 à Autrans, Isère, France. Il était marié a épousé environ 1640 à Autrans, Isère, France.

98. Pierre EYBERT DE LA ROCHE est né environ 1616 à Autrans, Isère, France. Il est décédé le 9 octobre 1650 à Autrans, Isère, France. Pierre a épousé Dimanche MOREL BEDOT environ 1640 à Autrans, Isère, France.

99. Dimanche MOREL BEDOT est née environ 1617 à Autrans, Isère, France. Elle est décédée le 18 décembre 1684 à Autrans, Isère, France.

Famille de la Tour

La TOUR. — Arles.

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 87.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G., etc., et noble Antoine de la Tour, de la ville d'Arles, etc.

Testament de noble Honoré de la Tour, par lequel apert avoir six enfants et trois filles, du 24 juin 1504.

Autre testament de noble Louis de la Tour, fils dudit Honoré et époux de demoiselle Tomette de Glandevès, où apert avoir cinq enfants y dénommés, du 16 juillet 1528, notaire Candelery.

Lettres patentes octroyées par François premier, de confirmation du don que la reine Jeanne et Charles d'Anjou avoient fait aux ascendants de cette famille de beaucoup de terres, portant modification en faveur desdites Honoré et Louis de la Tour, père et fils, des causes y mentionnées, en considération des services importants que leurs aïeuls avoient rendus à la couronne.

Autres lettres patentes de confirmation d'Henry second, procuration et reconnaissances y contenues, enregistrées aux archives de Sa Majesté ensuite des arrêts d'icelle.

Donation faite par François de la Tour, un des enfants dudit Louis, à Pierre de la Tour, son frère, de tous ses biens, dans laquelle sont tous qualifiés nobles, du 16 février 1540, notaire Nicolas.

Mariage de noble François de la Tour, avec la demoiselle de Bérenguier, du 27 janvier 1549.

Procédure faite devant le juge de ladite ville d'Arles, pour faire pourvoir d'un tuteur aux enfants délaissés en pupillarité dudit noble Louis de la Tour, du 19 octobre 1528, avec le compte rendu par ladite demoiselle Tomette de Glandevès, mère desdites hoirs, de son administration.

Attestation faite par le chevalier y dénommé, que Antoine de la Tour, un des enfants dudit noble François, fit sa profession à Malte, en qualité de chevalier de l'Ordre, du 24 juin 1572, signée et scellée.

Mariage de noble Gabriel de la Tour, autre fils dudit noble François avec la demoiselle de Viguier, du 21 septembre 1570.

Acte de vente de la moitié d'un mas y mentionné faite par ledit noble Gabriel à la dame de Beaujeu, du 7 août 1582.

Certification des officiers et consuls du lieu de Bourbon de la mort dudit noble Gabriel audit lieu, pour le service de Sa Majesté, à la teste de sa compagnie, du mois de juin 1586.

Mariage dudit noble Antoine de la Tour, défendeur, un des fils dudit Gabriel, avec la demoiselle de Piquet, du 16 décembre 1610.

Certificat fait par feu M. le prince de Condé de la noblesse de Languedoc, fait dans le Roussillon par sieur Pierre de la Tour, fils dudit défendeur, en qualité de vice sénéchal de Nîmes et Beaucaire, du 29 novembre 1639, signé Henry de Bourbon.

Certificat fait par le greffier de la communauté de la ville d'Arles que ledit défendeur et ses auteurs ont exercé la charge de premier consul de la ville durant plusieurs années.

Arrêt rendu par les commissaires députés par Sa Majesté en Languedoc, pour la recherche des francs fiefs, portant déchargement de taxe desdites droit en faveur dudit défendeur, du 10 mars 1662.

Fait à Aix, le 30 juillet 1667.