11 juin 2009

Bérenger de Grambois

BERENGER. — Marseille et Grambois

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 85.http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Jean-François de Bérengier, sr de Grambois, citoyen de la ville de Marseille, etc.
Lettres patentes du roi données à Ferté le 3 juillet 1655 par lesquelles ledit de Grambois est restitué envers les qualifications prises aux contrats passés par son père et aïeul pour jouir, pour lui et ses enfants, du titre de noblesse de ses ancêtres, signé Louis, et, plus bas, par le roi comte de Provence, Phelipeaux, scellées sur simple queue du grand sceau en cire jaune.

Autres lettres de surannation sur relief de noblesse, données à Paris le 9 mars 1667, signées, par le roi, comte de Provence, Charlot, scellées du grand sceau en cire jaune. Arrêt de vérification et enregistrement des susdites lettres patentes du 25 juin présente année, avec toutes les pièces produites par le sr de Grambois et mentionnées au vœu dudit arrêt.
Fait à Aix, le 27 juillet 1667.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+