20 juin 2009

de Durand d'Aix

DE DURAND. — Aix

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 99.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et nobles François de Durand, sr de Monplaisant, Marc-Antoine de Durand, écuyer, et Marc-Antoine de Durand, sr de Bonrecueil, aussi écuyer de cette ville d'Aix, etc.

Lettres de provision de la charge et office de conseiller du roi et archivaire en la cour royale, chambre des Comptes de cette Province, octroyées par la reine Jeanne en faveur de noble Louis Duranti, en l'année 1359.

Requête et décret de commission rendu par la cour des Comptes, aides et finances au premier juge royal pour faire verbal de la généalogie et noblesse de la maison de Duranty, avec le verbal du commissaire à ce député, signé Billon, en présence du substitut du procureur général du roi, des 15 et 18 juillet 1643, où apert que noble Laurent de Duranty est descendu dudit Louis.

Extraits des noms et surnoms des syndics et consuls de cette ville d'Aix, depuis l'année 1410, jusques en l'année 1568, signé Moulin, officier en la chancellerie du parlement de ce pays, par lequel il appert de ceux de la maison de Duranty qui ont été premiers syndics et consuls ou assesseurs de ladite ville, depuis ledit temps et par lequel verbal est justifié aussi que ledit noble Laurent Duranty était père dudit Jacques Duranty.

Mariage dudit Jacques avec noble Catherine de Pigono, du 7 septembre 1434, reçu par me Alban Félici.

Extrait justifié par ledit Extrait des syndics et consuls d'Aix, que ledit Jacques Duranty avait été premier syndic d'Aix, l'an 1466.

Testament de noble Catherine d'Andurin, veuve de feu noble Pierre de Tournefort, fille de Hugues d'Andurin, docteur ez droits et présidant à ladite grand cour royale et chambre des comptes de ce pays, par lequel ladite tutrice institue ses héritiers noble Catherine de Pigono, sa cousine germaine, veuve dudit feu noble Jacques Duranty et noble Jean Duranty, leur fils, par égales parts et portions, ledit testament du 3 novembre 1473, notaire Jean Borrily, d'Aix.

Extrait fait par me de Citrane, notaire et greffier de cette ville d'Aix, par lequel il est justifié que ledit noble Jean de Duranty fut premier consul d'Aix en l'année 1507 et, par l'autre extrait, signé par ledit Moulin, il est justifié qu'il fut encore premier consul en l'année 1501.

Mariage dudit noble Jean Duranty avec noble Guillaume de Castellane, du 27 avril 1475, reçu par me Bertrand Borrilli, notaire.

Extrait de cléricature de noble Antoine Duranty, de l'année 1510, signé Gréasque, par lequel il justifie qu'il était fils de noble Jean Duranty de légitime mariage.

Quittance des droits de l'université de ladite ville, faite en faveur dudit Antoine en date du dernier avril 1513, signé de Marolles, notaire, où il apert qu'il était fils dudit Jean et, par ledit extrait tiré par ledit me Moulin, il apert que ledit noble Antoine de Duranty fut assesseur en l'année 1359.

Mariage de noble M. me Jean de Duranty avec demoiselle Marguerite de Lopis, du 19 août 1555, signé Galery, notaire de Carpentras, par lequel il apert qu'il était fils dudit noble Antoine Duranty et de noble demoiselle Françoise d'Olières, et par ledit extrait fait par ledit me Moulin, il apert que ledit Jean fut assesseur en l'année 1562 et en l'année 1568.

Arrêt de réception dudit noble Jean de Duranty en l'office de conseiller en ladite cour, en l'année 1569 et le 15 février.

Testament dudit sieur conseiller, du 15 octobre 1593, par lequel il prélégua au sr Jean-Baptiste de Duranty, son fils, son office de conseiller en ladite cour et sa bibliothèque en faveur de ses études et l'institua son héritier pour une troisième de ses biens, signé Gazel, notaire,

Arrêt de réception audit office dudit Jean-Baptiste, du 11 mars 1595, ayant, du depuis, été doyen en ladite cour.

Testament dudit sr Jean-Baptiste, conseiller, en 1622, par lequel il institua son fils, le sr Hierosme de Duranty, son héritier universel, qui a succédé à sond. office, a été reçu en icelui, le 9 mars 1627 et, par son codicille, du 8 juillet 1624, il légua, entre autres choses, au sr Joseph de Durand, son fils, la terre de Bonrecueil, signé Fregier, notaire.

Testament dudit Joseph de Durand, sr de Bonrecueil, chevalier de l'ordre du roi, du 28 avril 1638, par lequel il institua son héritier noble Marc-Antoine de Duranty, son fils, signé Gibert, notaire de Lambesc.

Lettre du roi du 21 janvier 1631, portant commission au seigneur duc de Guise, pour lors gouverneur de ceste province, de recevoir ledit sieur Joseph de Duranty, chevalier de son ordre.

Réception ensuite faite le 15 mars 1631, signée Guise, et, plus bas, Gay.

Requête présentée au parlement dudit pays, en l'année 1560, par noble Antoine Duranty, l'un des cadets de ladite maison, frère du sieur Jean Duranty, conseiller en la cour des comptes, aides et finances, pour être procédé à la preuve de sa noblesse et, par l'information ensuite faite, il lui fut permis de porter l'épée sans abus, attendu sa qualité, suivant les conclusions du procureur général du roi au parlement, de l'année 1561.

Fait à Aix, le 3 septembre 1667.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+