21 juin 2009

de Viguier de la ville d'Arles

VIGUIER. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 104.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et François et Louis de Viguier, de la ville d'Arles, etc.

Mariage de noble Antoine de Viguier, de la ville de Salon, avec demoiselle Magdaleine de Joannis, du 25 septembre 1528, signé Aubert, notaire.

Donation faite par ladite demoiselle de Joannis à Louis de Viguier, son fils, d'un mas et son affar, du 17 septembre 1574.

Mariage dudit Louis de Viguier avec demoiselle Mételine d'Arlatan, dans lequel est qualifié noble, fils dudit Antoine, du 24 dudit mois de septembre audit an, signé Nicolai.

Extrait de lettres patentes de feu Henry troisième, portant confirmation de la réduction qui avait été faite de la censive du mas donné audit Louis par ladite demoiselle de Joannis sa mère, par François premier et Henry second, dans lesquelles ledit Louis est qualifié écuyer, du 22 octobre 1582.

Arrêt de vérification desdites lettres patentes de la cour des comptes dudit pays, du 19 novembre 1544.

Second mariage dudit Louis de Viguier avec demoiselle Louise d'Aimini, du 8 octobre 1597, signé Drac et Guidy.

Arrêt rendu par ladite cour des Comptes sur le différant de la censive dudit mas entre ledit Louis de Viguier et le procureur général du roi, du 1er juillet 1607, signé Bouisson.

Certificat des greffiers de la communauté de la ville d'Arles que ledit Louis de Viguier a été élu par trois diverses fois en la charge de consul, ez années y contenues.

Mariage dudit François-Louis de Viguier, fils dudit Louis et de ladite demoiselle d'Aiminy, dans lequel est aussi qualifié écuyer, du 9 janvier 1636, avec demoiselle Antoinette Dedons, signé André et Guidy.

Reconnaissance passée par ledit défendeur au prince de Monaco, comme seigneur des Baux pour raison dudit mas à lui donné par sa mère, dans laquelle ladite qualité d'écuyer lui est attribuée, du 16 août 1652.

Acte de désamparation du mas ci-dessus énoncé faite en faveur de ladite Magdaleine de Joannis, en augment de sa dot et droits, par ses père et mère, du 10 décembre 1645.

Lettres patentes de la reine Catherine de Médicis de l'élection de la charge de son valet de chambre de la personne dudit feu Antoine de Viguier, pour les bons services à elle rendus, dans lesquelles ladite qualité d'écuyer lui est aussi attribuée, du 28 avril 1556, signées et scellées.

Procuration faite par ladite demoiselle de Joannis, veuve dudit feu Antoine de Viguier aux procureurs y nommés de consentir à l'insinuation de la Donation par elle faite dudit mas audit Louis de Viguier, son fils, dans laquelle apert le père et le fils être qualifiés nobles et écuyers, du 22 septembre 1574.

Procuration faite par ledit Louis de Viguier, écuyer, à Pierre de Viguier, aussi écuyer, son frère, du 29 janvier 1582.

Reconnaissance passée par ledit de Viguier à Sa Majesté par devant à ce députés pour raison dudit mas, du dernier juillet 1606

Testament dudit noble Antoine de Viguier, fils de noble Louis de Viguier, du 20 mai 1570, signé Astier, notaire.

Autre testament de noble Antoine de Viguier, par lequel apert avoir délaissé trois enfants, Guillaume, Louis et Jean, du 11 avril 1466.

Testament de noble Hugues de Magnan, chanoine en l'église collégiale St Laurens de la ville de Salon, frère de ladite Catherine de Magnan, et elle femme de noble Louis de Viguier, du 17 décembre 1499.

Mariage dudit feu Antoine de Viguier avec demoiselle d'Ayguisier, du pénultième mai 1453.

Testament de ladite dame d'Aiguiser, du 22 février 1501, qualifiée noble.

Reconnaissance passée par Jourdan de Viguier en faveur de Guillaume de Baux, seigneur d'Eguilles des biens et droits y mentionnés, du 15 avril 1330.

Partage fait entre noble Antoine de Viguier, second aïeul du défendeur, et Melchion, son frère, enfants de Louis de Viguier, du 7 février 1554.


Fait à Aix, le 7 septembre 1667.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+