05 juin 2010

Famille de Gratian

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 208.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

DE GRATIAN. — Marseille

Entre le P. G., etc., et me Charles de Gratian, conseiller du Roi et son procureur au bureau des finances de la généralité de ce pays, etc.
Extrait de mariage de François de Gratian, bisaïeul dudit défendeur, avec demoiselle Louise de Bernier, dans lequel est qualifié écuyer, du 23 août 1563.

Mariage de noble Charles de Gratian, fils dudit François, avec demoiselle Anne de Capel, du 30 juin 1600.

Lettres de subdélégation données par M. le garde sceau de France portant commission au président de la Cépède de recevoir le serment dudit Charles de Gratian, pourvu de l'office de conseiller du Roi trésorier général de France au bureau de ce pays, du 19 juin 1621.

Arrêt de la cour des Comptes de ce pays portant réception audit office, du 20 février audit an.

Testament dudit sr Charles de Gratian par lequel, entre autres, fait légat de 45000 # en faveur de noble Balthazar, son fils, de l'année 1624.

Lettres de provision dudit office de trésorier général de France en faveur dudit Balthazar de l'année 1627, avec l'attache du bureau portant réception dudit office, de l'année 1623.

Arrêt de la cour des Comptes rendu sur la même réception, du 15 décembre 1631.

Mariage dudit sr Balthazar de Gratian, fils dudit Charles, avec demoiselle Diane de Glandevès, du 30 janvier 1634.

Copie des lettres de provision dudit office de conseiller du Roi et son procureur audit bureau en faveur de Balthazar de Gratian, du 23 mars 1635.

Attestation faite par la république de Lucques, sur la noblesse dudit sr Charles de Gratian et de ses devanciers, d'où cette dite maison est sortie, du 23 septembre 1636.

Procuration à résigner faite par ledit de Gratian, dudit office de procureur du Roi en faveur dudit sr Balthazar de Gratian, père dudit sr défendeur, avec l'Extrait de trois quittances, l'une pour le droit annuel, et les autres pour le droit de marc d'or.

Lettres de provision dudit office de procureur du roi, en faveur dudit Balthazar, du 22 mai 1651.

Jugement dudit Bureau sur la réception du susdit office, du 1er décembre audit an 1651.

Procuration à résignation dudit office, quittance du droit annuel et de marc d'or, avec lettres patentes de provision d'icelui, le tout en faveur dudit défendeur.
Fait à Aix, le 14 novembre 1667.

Pour les Gratian de Seillans voir aussi les Maintenues de noblesse...

D'après le Dictionnaire universel de la noblesse de France Par Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, il semble que les deux familles ci-dessous soient distinctes.
DE GRATIAN, seigneurs de Seillans, famille ancienne, originaire de Marseille, dont la filiation remonte à Guillaume Gratian, qui fit échange de la juridiction de sa seigneurie avec le roi René, le 17 décembre 1472. Jean de Gratian, son fils, épousa Yolande de Martin, de laquelle il eut Guillaume, et de sa seconde femme, il eut François de Gratian, qu'il institua son héritier par testament du 9 octobre 1521. Ce dernier épousa, par contrat du 12 septembre 1541, Jeanne d'Esparron, qui le rendit père d'Antoine de Gratian. Jacques de Gratian, l'un de ses descendants, fut maintenu dans sa noblesse le 17 octobre 1667. Celle famille a contracté des alliances avec les maisons les plus distinguées de Provence, et adonné des officiers de terre et un capitaine de vaisseau. D'argent, à cinq tourteaux de sable.

DE GRATIAN, en Provence, famille qui, selon l'abbé Robert de Briançon, est originaire de la ville de Lucques, en Italie, où l'on trouve qu'elle eut toujours un rang entre les plus distinguées. Jean Gratian, qui, le premier, vint s'établir à Marseille, selon cet auteur, fut père de Jean II, lequel fit son testament le 21 novembre 1521. Il eut pour fils Pantaléon Gratian, lequel eut François et Antoine Gratian. Antoine, après avoir été longtemps dans le service et avoir commandé une compagnie de cavalerie, se maria, en 1581, avec Anne de l'Orme, de laquelle il eut trois enfants qui continuèrent la postérité. D'une autre branché était Charles de Gratian, procureur du roi en la généralité d'Aix, fils de Balthazar de Gratian, pourvu d'une charge de trésorier de France en 1531. D’azur, à un chevron d'or, accompagné en pointe d'un lion, couronné du même.


D'après l'Annuaire de la noblesse...
GRATIAN. -- Il y avait deux familles de ce nom en Provence. La principale, celle des seigneurs de Seillans, a pour auteur Guillaume de Gratian, vivant en 1472. Jacques de Gratian fut maintenu dans sa noblesse en 1667, et son petit-fils était capitaine de vaisseau et chevalier de Saint-Louis. Alliances : Esparron, Flotte, Meoux, Villeneuve. Armes : d'argent, à cinq tourteaux de sable posés en sautoir.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+