26 décembre 2010

Contrat de mariage de Jean Théus et Elizabeth Roux, 1769, Barcelonnette

Photos et transcription : Christian Bonnet
Jean Théus et Elizabeth Roux sont mes sosas 276 et 277

Contrat de mariage de Jean Théus et Elizabeth Roux, AD AHP, Barcelonnette, Me Joseph Mouttet, 2 E 12009 f° 40.
L’an mil sept cent soixante neuf et le vingt six du mois de novembre au-delà du pont de cette ville de Barcelonnette, par devant nous Joseph Mouttet notaire royal de cette ville et vallée furent présent sieur Jean Théus à fû Estienne négociant du lieu de St Vincent et Delle Marie Elizabeth Roux fille de Sr François de ce lieu, lesquels de l’avis et consentement, savoir ledit Sr Théus, du Sr Antoine Théus son frère, du Sr Joseph Lautharet, négociant de Gigors son oncle, de Sr Joseph Aigret négociant de la Bréole son oncle, du Sr Joseph Rolland négociant de St Vincent son oncle, du Sr Jean Baptiste Lautaret bourgeois de St Vincent, du Sr Martin Bernard négociant de St Vincent, du Sr Jean La Font négociant dudit lieu, du Sr Claude Gibaud négociant de La Bréole, du Sr Estienne Martin négociant dudit lieu, tous ses cousins, du Sr Claude Reynaud négociant et Sr Jean Louis Rolland négociants tous les deux de St Vincent. Et ladite Marie Elizabeth Roux dudit Sr François Roux son père, du Sr François Roux son ayeul absent, pour luy présent et acceptant le Sr Jean Roux son fils et son procureur fondé par acte du vingt sept octobre dernier reçu Me Julien notaire royal de St Nazaire en Dauphiné dont l’extrait restera joint à la minute du présent, du Sr Jean Richaud et Jean Goin négociants ses oncles et autres leurs communs parents et amis icy assemblés, ont promis et promettent se prendre en vray et légitime mariage, iceluy célébré et accompli en face de notre Ste mère église à la première réquisition de l’un d’eux, tout canonique et légitime empêchement cessant. Et pour qu’il conste des pactes sous la foy desquels ledit mariage a été conclu et arrêté, ladite Delle Marie Eliabeth Roux future épouse, du consentement du Sr François Roux son père s’est constitué en dot pour cause de dot et pour elle audit Sr Jean Théus son futur époux, la somme de mille douze livres qui lui sont obvenus, savoir neuf cent livres de la succession de défunte Marie Ricaud sa mère et pour la dot à elle constituée lors de son mariage avec ledit Sr François Roux par acte sous sa date reçu Me Grafy notaire de cette ville; cent livres du leg à elle fait par Sr Lauren Ricaud négociant du Vernet, son ayeul maternel dans son dernier testament reçu Me Grafy, et douze livres pour prix d’une robbe et mouchoir à elle légués par défuncte Marie Beraud son ayeule maternelle dans son dernier testament, sous sa date reçu Me Benoit Tyran notaire. Et toujours en exécution des susdites pactes, ledit François Roux père de la future ayant le projet agréable, a constitué de son chef en dot à ladite Marie Elizabeth Roux sa fille et pour elle audit Sr Jean Théus son futur époux, en premier lieu l’usufruit des mille deux cent douze livres çy-dessus énoncées dont il se départ dès aujourd’hui en leur faveur. Secundo la somme de mille livres, savoir trois cent livres en deniers et deux cent livres au prix des meubles et hardes composant le trousseau de la future. Toute laquelle constitution çy-devant se montant en total à la somme de deux mille douze livres. Ledit Sr François Roux à compté et expédié icy tout présentement savoir la somme de huit cent livres en deniers et espèces de cours et les meubles jusqu’à la concurrence de deux cent douze livres en nature. Tout quoi a été retiré et emboursé par ledit Sr Jean Théus futur époux après la deue vérification et reconnaissance des espèces et des dites hardes au vu de nous notaire et témoins bas nommés, dont content en quitte ledit Sr Estienne Roux son futur beau père et promet de le faire tenir quitte envers tant que de besoin et faire la restitution du tout à la future épouse ou à qui de droit le cas échéant, obligeant pour raison de ce tous ses biens présents et à venir, jurant toutes les susdites parties, renonçant, requérant acte que nous avons fait, lu et publié au lieu que dessus en présence de Messire Pierre Jacques Pons prêtre vicaire actuel de la paroisse de Cetée? Et des sieurs Jean Baptiste et Joseph Pons père et fils, négociant de La Pare et du Sr Jacques Ricaud marchand de cette ville, témoins requis et signés avec les époux, les parties intéressées au présent, les parents et amis çy devant énoncés et autres icy présents qui ont seu et voulu signer, et encore avec ledit sieur Jean Roux, procureur fondé du sieur François Roux ayeul paternel de la future épouse par acte çy devant énoncé du vingt sept octobre dernier et nous notaire. Et avant de signer il a été dit que dans les dix huit cent livres en deniers çy-devant énoncées sont comprises cent livres provenant des deniers de Sr Jean Ricaud qui les a compté pour le légat de pareille somme fait à la future épouse par le Sr Laurent Ricaud. Et dans les deux cent livres en meubles sont compris la robbe et le mouchoir légués à la même future épouse par Marie Elizabeth Beraud son ayeule, évalués à douze livres. Dont quittance en bonne et due forme et lecture d’abondant faite, les parties y ont persisté et signé avec les dits notaire et témoins et le Sr Antoine Rolland négociant de St Vincent oncle du futur époux. Les futurs conjoints ont attribué au survivant d’iceux les robbes, bagues et joyaux dont l’épouse sera ornée le jour des épousailles évalués à quatre vingt livres, sans que cette évaluation préjudicie à l’expédition en espèce le cas échéant. Ils se sont encore fait la donation de survie que çy après, savoir le Sr Théus à la Delle Roux sa future de la somme de trois cent livres moins un sol et ladite Delle Marie Elizabeth Roux audit Sr Jean Théus son futur époux, de celle de cent cinquante livres, à prendre lesdites donations par le survivant sur les biens du premier mourant. Lecture nouvellement faite de tout le contenu au présent, les parties intervenantes et interpellées en iceluy y ont persisté et signé avec les susdits témoins et nous dit notaire.
JTheus, Marie Eliabeth Roux, François Roux, etc..

Suit la procuration du 24 octobre 1769 devant Me Julien notaire résidant à St-Nazaire faite par « François Roux marchand natif de la communauté de Barcelonnette » instituant pour son procureur fondé son autre fils Jean, également marchand de Barcelonnette. Il y est dit « habitant à présent à Rochefourcha diocèse de Die en Dauphiné » actuellement lieu dit de la commune de St-Nazaire le Désert à 20 km au SE de Die.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+