25 janvier 2011

Contrat de mariage d’Esperit Bosse et Anne Daumas

Photos et transcription : Christian Bonnet

Esperit Bosse et Anne Daumas sont mes sosas 4502 et 4503

De La Javie

Contrat de mariage d’Esperit Bosse et Anne Daumas, AD 04, La Javie, Me Bernardin Estrayer, 2 E 4790 f° 21

Mariage entre Esperit Bosse et Anne Daumas

Au nom de dieu soit il l’an mil six cent cinquante cinq et le troisième de février, régnant très chrétien prince Louys quatorzième du nom par la grâce de dieu roy de France et de Navarre longuement et heureusement, établie en personne Esperit Bosse mre tailleur d’habits du lieu de La Javie fils de Gaspard et de Jannette Baile d'une part, et Anne Daumas fille d’Honoré et de Catherine Jauffret du lieu de Blégiers et mazage de Chavayes (Chavailles) d’autre. Lesquelles de leur gré, de l’avis, présence et consentement, savoir ledit Esperit Bosse de sondit père, de Pierre Milou marchand dudit La Javie son beau frère, et ladite Anne Daumas de sesdits père et mère et d’autres leurs parents et amis de part et d’autre ici assemblés, ont promis et promettent de ce prendre en vrai et légitime mariage et icelui solenniser en face de notre Ste mère l’église, catholique, apostolique et romaine au premier requis de l’un d’eux.

Et pour l’honneur et suportation des charges du pnt, a ceste cause établie lesdits Honoré Daumas et Catherine Jauffret père et mère respectivement de lad Anne Daumas, lesquels de leur gré ont constitué en dot a leur dite fille et pour elle audit Esperit Bosse son futur époux présent et acceptant, savoir ledit Daumas père cent quarante écus avec les ardes de ladite Anne ensemble une chèvre et trois feddes avec leur laine et ladite Jauffret cinquante écus qu’est en somme cent nonante écus argent et lesdits meubles et (mot raturé). A compte de laquelle constitution ledit Honoré Daumas père en a expédié vingt écus que sont este reçu présentement et réellement par lesdits Bosse père et fils, contents len quitte. Le surplus payable ainsi que lesdits Daumas et Jauffret maries promettent, savoir soixante écus a la foire de St Julien prochaine de Digne, vingt écus des lors en un an et le reste a payes annuelles de six écus chacune a pareille foire de St Julien commençant un an après la somme desdits vingt écus, et ainsi continuant les années suivantes jusques a l’entier payement sans qu’une paye puisse surmonter l’autre que n’apparaisse de demande valable. Comme aussi ont reçu lesdits Bosse, les ardes de ladite épouse appréciées treize écus dont len quittent. Et pour la chèvre et trois feddes, promettent les expédier comme dit est avec leur laine au mois de mai prochain. Laquelle constitution est faite pour touts les droits tant paternels, maternels, droit de légitime ou supplément d’icelle que a ladite épouse pourraient compter et appartenir. Pour le recouvrement duquel dot, ladite Anne Daumas avec avis et assistance que dessus en fait ledit Esperit Bosse son époux procureur irrévocable avec pouvoir de reçu, quitter. Lesquels Bosse père et fils, en la qualité de l’un pour l’autre sans division promettent de reconnaitre et assurer comme des a pnt et font tout le susdit dot apparaissant du reçu sur touts et chacun leurs biens présents et avenir en forme pour, le cas de restitution arrivant, le rendre a qui de droit, et même les susdits meubles et ardes suivant l’estime qu’en sera faite par deux amis communs. Néanmoins les deux époux en cas de survivance, se font donation réciproque avec l’assistance que dessus, savoir ledit Esperit Bosse a ladite Anne Daumas de cent livres tournois et icelle audit Bosse de cinquante livres. En outre lesdits Honoré Daumas et Bosse ont acheté a commun frais a ladite épouse un habit nuptial drap de boutique au prix de dix écus dont, de la part dudit Honoré, il en est tenu quitte. Lequel habit nuptial, augment çi dessus et joyaux demeurera au survivant desdits époux.

Et ledit Gaspard Bosse en contemplation du pnt a donne et donne a sondit fils pnt, acceptant tous et chacun ses biens et droits tant présents que advenir et qui se trouveront lui appartenir le jour de son décès, sen réservant l’usufruit sa vie durant. Et pour la validité desquelles donation les parties ont constitue leurs procureurs au siège de Digne Mes Amoureux et Torniaire pour ce présenter par-devant Mr le lieutenant de sénéchal recevoir et consentir a l’insinuation, autorisation et enregistration des susdites donations et jurer en leur âme que au pnt n’est intervenu aucun dol ny fraude avec promesse de rellevation en forme. Et au dessus promettent les parties ne contrevenir à peine de touts dépens, dommages et intérêts sous deus obligations, renonciations, serments et acte fait et publié audit Chanayer dans la maison dudit Honoré Daumas. Présents Pierre Daumas, Honoré Daumas dudit lieu, Jean Guieu a feu Estienne et Jean Anthoine Daumas de La Javie témoins requis, signes les sachant.

Spirit Bosse, Bosse, Daumas, ADaumas, J Millou, E Delams, J Guieu et moy Estrayer Nre.

Mazage ou masage: en Provence écart distinct du bourg et comprenant quelques fermes ou mas. Equivalent du hameau. Lachiver, dictionnaire du monde rural.

Fedde ou fede: Brebis. Dictionnaire Provençal.

5 commentaires:

bernard a dit…

Bonjour Gilles

je pense que votre Anne DAUMAS est originaire du mazage de "Chavayes" (actuellement Chavailles) sur le territoire de Blégiers et non de Chanayer.

Cordialement
Bernard

Gilles a dit…

Merci Bernard pour l'éventuelle piste, je vais regarder... PS - Êtes-vous le Bernard à qui je pense et qui a écris une histoire des Michel de Champourcin ?

Gilles a dit…

J'ai vu sur geneanet une demi-douzaine d'arbres contenant le coupls Honoré Daumas x Catherine Jauffret. Je vais m'en servir pour compléter le mien.

bernard a dit…

Bonsoir Gilles,

je ne suis donc pas celui à qui vous pensez.
Par contre, je suis celui qui vous avais communiqué en novembre 2008 l'"Extrait de l'État documentaire et féodal de la Haute Provence de MZ Isnard." sur les coseigneurs de L Javie.

Pour "Chavayes", je suis à peu près sur du coup :
les "n" et les "v" s'écrivent pareillement.
De plus la dernière lettre est bien un "s" et non un "r", à comparer aux autres lettres du texte.

Si vous retournez vers la Haute Bléone, après avoir déjeuné chez Roman à La Javie (pas de pub), remontez la rivière Bléone, passez Champourcin (des Michels !!), puis quittez la vallée vers la droite pour Chanolles, et remontez la Chanolette, presque jusqu'au bout du monde à Chavailles, laissez votre voiture au bord du pré et ......
vous penserez à Anne Daumas,
à moins que vous ne prolongiez à pied par la montagne vers les restes de l'abbaye de Faillefeu ....

Cordialement
Bernard

Gilles a dit…

Bonjour Bernard,

Je me rappelle très bien maintenant de votre envoi sur les coseigneurs de La Javie. Nous avons mangé chez Roman à La Javie en août 2007, puis nous avons remonté la Bléone, sommes passés devant le château (ou ferme) des Michels de Champourcin mais nous ne sommes pas allé beaucoup plus loin, une autre fois peut-être... En tous cas, ce sont de très bons souvenirs...

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+