15 février 2011

Testament de Bernardin de Richelme

Testament de Bernardin de Richelme, AD 04, Le Brusquet, Me Jacques Chalvin, 2 E 1291 f° 379
Photos et transcription : Christian Bonnet

Au nom de Dieu soit il lan mil six cent vingt cinq & le vingt huitie(me) jour doctobre apres midy, reignant tres xpien prince Louys par la grace de Dieu roy de France, comte de Provence, Forcalquier et terres adjacentes, estably en personne par devant moy no(tai)re et tesmoings cy apres nommes noble Bernardin de Richelme fils a feu Anthoine, sieur des lieux de La Javye et de Champorcin, sain de ses cens et entendemen, bien p(ar)lant, voyant, gizant au lict de maladye corporelle, lequel consideran la mort estre certaine et lheure dicelle a tous incertaine, a ceste cause, de son gre et propre mouvemen a faict et faict son dernier nuncupatif testamen et dispozi(ti)on finalle de tous ses biens en la manière suyvante.

Premieremen faict le signe de la Ste xroix, recomande son ame a dieu, a la (mot) de grace Vierge et mere Marye & a tous les Sts et Stes de paradix, eslizant la sepulture de son corps quand lame en sera separee dans leglize parochial dud La Javye et en la tombe de sond feu père. Et a son enterement veult avoyre douze sieurs pbres cellebrant messe, y adcistant la Ste Croix et l’eau benicte et leur soyt paye huict soubs a chescun desd pbre, deux liards au porteur de lad croix et vingt liards acelluy de leau benicte. Veult aussi estre cellebre une nevene de messes p(our) desfuncts en lad eglize et durant icelle, que soyt faict offertoyre q(o)me est de coustume. Au cours de laquelle ordonne que soyt dict un chantau de grand messe p(our) desfuncts et au(tr)e sembla(ble) chantau au bout de lan de sond dexes par douze pbres et leur soyt paye a chescun et pour chesce foyt q(o)me dessus. Item veust que soyt donne p(ou)r Dieu a treize povres cinq camises de cordelhan noyr a chescun a la charge quils adcisteront portant le chescun, une torche ardant en sa main a lensevellissemen de sond corps (mot) et chantant en cours dicelle. Item ordonne un autre chantau estre dict en las esglize le jo(ur) de St Bernardin de lan de sond desces par troys sieurs pbres et leur soyt paye a ches(cun) cinq soubs. Item veust que soyt dict a son intention et en remission de ses peches deux trente(ne) de messes, ung par le sieur cure et lau(tr)e par son secondaire dud La Javye, et leur sera paye a ches(cun) trente soubs iceles dictes et cellebres. Item legue et donne p(ou)r Dieu aux Luminaires et q(on)frairye du St Rozaire de leglise dud La Javye une emyne de ble a chacune et oultre ce a lad q(on)frairie ou Luminaire dud St Rozaire de La Javye troys livres ts (tournois) et au comeres? de la Ste Trinite de (mot) une charge de ble (2 mots) expediable une foys respectivemen lan de sond desces.

Item donne et legue par droict de legat, institu(ti)on p(ar)ticuliere et hereditaire portion a fre(re) Anthoyne de Richelme religieux de la Compagnie de Jesus, son fils legitime et naturel, vingt livres ts payable ung (an, manque) apres son desces dud testateur. Et moyenant ce et tous les frais que led testateur a souffert et paye p(ou)r le fe(re) apprendre et suyvre ses estudes, veust que soyt acceptan et que ne puysse demander au(tr)e choze sur ses biens et heritage soyt par droict de legitime sup(plem)ent dicelle (mot) et au(tr)es quelconques, linstituant en ce son heritier pa(ar)ticullier.

Item donne et legue a Francoys de Richelme son au(tr)e fils aussi legitime et naturel la somme de cinq cent escus de troys livres lescu p(ou)r tous ses droicts de legitime supp(lem)en dicelle et au(tr)es quelconques p(ar)t et portion hereditaire. Lesquels cinq cent escus veust luy estre paye en cinq payes annuelles et esgalles dont la premiere se comensera a son aage de vingt cinq ans et q(on)tinuant les au(tr)es chesc(une) des quatre ans suyvants. Et jusqua ce veust que soyt nourry et allimente soyt a la maison et a lordinere de (mot) ou a… apprenans au escolles ou a quelques au(tr)e estat sans diminu(tion) de sond legat, et en ce linstitue son heritier p(ar)ticullier.

Item donne & legue a demoy(sel)le Louise de Richelme sa filhe aussi legitime et naturelle feme de N Anth(oyn)e Michel qsr dud La Javye et Champorcin, troys livres ts payable lan dapres sond desces et moyenan ce et ce quil luy a constitue en dot au q(on)tract de mariage dentre elle et led Michel, linstitue son heritiere p(ar)ticuliere, veust quelle ne puisse demander au(tr)e choze sur sesd biens et heritage soyt par droict de legitime supplemen dicelle part et porttion hereditaire, soyt tacite et comptante.

Item donne et legue par droict de legat, institu(ti)on particulliere hereditaire portion et p(ou)r tous les droicts de legitime supplemen dicelle et au(tr)e quelconque a damoyzelle Ysabeau, Magdeleine et Anne Richelme ses troyes au(tr)es filhes legitimes et naturelles la somme de quatre cent escus de troys livres lescu a chascu(ne) que veust et ordonne leur estre paye par ses heritiers universels cy apres nome a ssavoyre cent escus a chesc(une) le jour des nopces et q(on) suma(ti)on de leur mariage & le reste par payes annuelles de cinquante livres ts et jusqua ce veust que soint norries et allimentées honnêtement a lordinere (mot raye) de sa maison sans diminu(tion) de leurd legas, les instituan en ce ses heritieres p(ar)ticulieres.

Et en tous et chesq(un) ses au(tr)es biens tant nobles que roturiers, droicts de fief et juridic(ti)on, led Bernardin de Richelme testateur faict, institue et nome ses héritiers universels a ssavoyre nobles Jean Baptiste de Richelme son premier nay, docteur et advocat, et Jacques de Richelme son au(tr)e fils puys nay par portions esgalles, a la charge de payer ses debtes et légats. Substituant ausd Jean Bap(tis)te et Jacques de Richelme, en cas que lung diceluy descedera sans enfants legitimes et naturels, le survivan deulx, et a leur deffault les leurs en p(re)feran les masles aux femels. Substituan aussi sesd heritiers universels a sesd enfans legataires dessus nomes, tant masles que femels au cas qu’iceux ou aulcungs viennent a desceder sans enfans legitimes et naturels, entendant y comprendre lad damoy(sel)le Louyse de Richelme feme dud Michel p(ou)r ses droicts dotaulx et du susd legas. Et ou lesd Jeahan Bap(tis)te et Jacques de Richelme sesd iceluy fils descederait sans enfans que dict est, leur a substitue et substitue led Fran(cois) de Richelme son au(tr)e fils et a ses sœurs en p(re)ferant q(om)me dessus les masles aux femels. Et a ce deffault lesd damoy(sel)les Loyse, Ysabeau, Mag(delei)ne et Anne Richelme sesd filhes également et a leur deffault les survivantes et les leurs (mot).

Et tant que damoy(sel)le Marguerite de Gombert sa feme bien ayme vivra en honeste viduite soubs son nom et titre, led Bernardin de Richelme testateur, la faict et faict metresse governatrice et uzuffructuaire de tous et chesc(un) sesd biens meubles et immeubles. Et néanmoins veult quelle aye la charge et administra(ti)on de sesd filhes et de son fils, enjognan? de ches(que) enfant et heritier testamen(taire) de luy donner ayde et adcistance a leur possible en lad administra(ti)on. La chargeant nourrir et allimenter honnêtement sesd enfants estant soubs sa charge a son ordine(re) et de payer les talhes, la deschargean de toute q(on)fession dinventaire, redi(ti)on de compte et presta(ti)on de reliqua en p(ro)hiban la (abrév.) a tous juges et magistras et au(tr)e den fe(re) la poursuyte. Et au cas que soyt tenu de rendre compte, luy donne licence? quelle se pourroye tenue retancher, vendre, disposer a sa vollonte. Executeur testamentere faict led N Anthoyne Michel sond beau fils et Guilhem Rieu qsr dud La Javye et a chesc(un) diceluy donne tous pouvoyr de fe(re) metre le q(on)tenu a sond pnt testamen a dube et entiere execu(ti)on. Cassant les p(re)cedant testamens, donna(ti)on a cause de mort, codicil et au(tr)es dispozi(ti)ons dernieres quil pourroyt avoir faict cy devant & le pnt son dernier nuncupatif testamen estre p(ar) ce vallable ou par donna(ti)on a cause de mort, codicil et par toute au(tr)e dispozi(ti)on derniere que mieux de droict pourra valloyre. Pryan les tesmoings cy apres nomes par luy cogneus et appeles luy porter bon tesmoignage et moy no(tai)re luy en faire acte, faict aud La Javye dans la maison dud Sr testateur. Pnt messire Pierre Giraud pbre cure, messire Jehan Louys Baile pbre, Guilhen Rieu qsr, Pierre Fabre fils de Jean, Bernardin Barle de feu Bertrand dud La Javye, Jean Guieu a feu Jean et Domenge Bonnaffoux habit(ant) aud La Javye, tesmoings requis qui,
De Richeome, Giraud Pte cure, Baile pbre, Fabry, B Baile, J Guieu, et moy Jacques Chalvin nre royal de Lauziere soubs(sig)ne.


Luminaire de la confrérie: A l’origine le luminier était chargé de l’achat et de la gestion des cierges. Petit à petit il en est venu à gérer les finances de la paroisse assisté d’un conseil nommé La Luminaire dont l’équivalent est le Conseil de Fabrique. Il peut s’agir ici du conseil chargé de gérer la confrérie.
Emyne ou émine: Ancienne mesure de capacité pour les grains de volume très variable: 40 litres à Aix, 38 à Marseille, 24 à Guillestre et Avignon. Lachiver, Dictionnaire du monde rural.


A la suite du testament f° 382

Codicil de Noble Bernardin de Richelme coseigneur de La Javye et Champorcin


Au nom de Dieu soyt il lan mil six cent vingt cinq & le vingt huitieme jour doctobre apres midy, come soyt que noble Bernardin de Richelme qsr de Champorcin et La Javye soyt faict son dernier nuncupatif testaman receu ce jourdhuy par moy nre et par iceluy faict plusieurs leg(at)s et institu(ti)on dheritier, et p(ou)r ce quil est permys codiciller veu que la vollonte dung chasc(un) est ambulatoyre jusqua la fin, a ceste cause led N Bernardin de Richelme sain de ses sens et entendemen, en derrogean a sond testamen veult et ordonne que les legas par luy faict en faveur de damoy(sel)les Loyse, Ysabeau, Magdaleine et Anne de Richelme ses filhes de la somme de quatre cens escus pour chescu(ne) desd damoy(sel)les Ysabeau, Mag(delei)ne et Anne et de cins cens escus a lad damoy(sel)le Loyse sesd filhes, y soyt compris et incleus les droicts maternels quelles pourroient prestendre sur les biens et droicts dotaulx de damoysel(le) Marguerite de Gomber leur mere, feme dud testateur quelles seront teneus, moyenen led legas, de quitter. * Et tout le surplus de sond testamen il ratisfie et appreuve, veult que soit a son plein et entier effect sellon sa forme et teneur. Voulant le pnt son codicil estre par ce vallable ou par tous au(tr)e dispozi(ti)on derniere que pourra mieux voulloyr de droit de quoy en requiers acte faict et publye aud La Javye a la maison dud Sr codicillan. Pnt Jeahn Fabre a feu Antho(yne) du Brusquet, Guilhen Rieu qsr, Pierre Fabre de Jean, Bernardin Tacil a feu Bertrand et Domenge Bonnaffoux habit(ant) aud La Javye tes(moins) requis qui,
* de cens escus de troys livres ts quil, testateur, augmente le legat desd damoy(sel)le Ysabeau, Mag(delei)ne et Anne de Richelme sesd filhes et de chesc(une) dicelle, faisan en tout cins cent escus pour chacune payable aux payes annuelles de cinquante livres ts.
De Richeome, J Silve, Fabry, B Baile et moy, Jacques Chalvin nre.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+