05 mars 2011

Famille de Recourt

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 152
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s


RECOURT (DE), famille noble en Artois, où elle est connue dès l’an 1106 (charte de l’abbaye d’Arrouaise en la même province). Voir l’histoire du Cambrésis, tom. II, preuves, pages 81 et 82, par le Carpentier, et que le même auteur fait descendre d’un puîné de la maison de Coucy, a pris son nom de la terre et seigneurie de Recourt aussi en Artois, située à quatre lieues de Cambrai, et relevante de la châtellenie d’Orply. Elle a formé plusieurs branches celles des châtelains de Lens, seigneurs de Recourt et de Camblain, des barons de Licques, des comtes de Rupelmonde, des seigneurs de la Comté, dont on peut voir le détail dans l’histoire des grands-officiers de la couronne, tom., p. 286 et suivantes, dont il ne reste aucun mâle ; et enfin celle des seigneurs du Sart, transportée d’Artois en Cambrésis, et depuis en Picardie, la seule qui existe aujourd’hui, ainsi que le constate le certificat du juge d’armes de la noblesse de France, en date du 19 juillet 1781. Illustrée par un amiral de France en 1418 (Charles de Recourt, dit de Lens), et alliée aux maisons d’Alègre, de Barlaymont, Bayencourt, Beaufort, Béthune, Croy, Cruninghem, Erblrusches, Estourmelles, Fay, Flavigny, Gavres-Lidequerke, Guistelles, Grammont, la Châtre, Lasso de Castille, Lens, Licques, Mailly, Mérode, Montmorenci, Nédonchel, Noyelle, Renty, Robles, Rubempré, Sacquespée, Saint-Orner, Sarria, Signières, Stavelles-lsenghiem, Velasco, Viel-Châtel et autres, elle a toujours été comprise entre les plus distinguées des provinces de Flandre, Artois et Picardie.

De la branche du Sart, formée par Jean de Recourt, second fils de Jean, Ier du nom, châtelain de Lens, et de Jeanne de Vianne, qui épousa Isabeau de Brimeu, duquel est issu, au douzième degré, Théodore de Recourt, chevalier, fils unique de Pierre-Remi-Joseph de Recourt, officier au régiment de Royal-Auvergne, infanterie, et de dame Marie-Victoire-Catherine Waz-de-Mello, son épouse.

Dixième degré.

Antoine-François-Nicolas DE, RECOURT, chevalier, seigneur, etc. . Il a pour aïeul paternel, Pierre-Florimond Charles-Joseph de Recourt, seigneur du Sart, près la Fère-sur-Oise, où il est décédé le 26 septembre 1780, et pour grand-oncle Antoine-François-Nicolas de Recourt, frère puîné du précédent, chevalier, seigneur d’Hardoye, et en partie de Chérèt et Bruyères, ancien officier d’artillerie, né au château du Sart le 2 avril 1735, marié à Reims par contrat passé devant Michaut, notaire, le 15 avril 1769, à Anne-Marie-Thérèse Fremyn, fille de Louis Fremyn, chevalier, seigneur de l’Estang et de dame Marie-Thérèse Maillefer, décédé audit Reims le 9 juillet 1787, et enterré aux Cordeliers de cette ville dans le caveau de la famille de son épouse. De ce mariage sont issus :
  1. Jean-Antoine de Recourt, qui suit ;
  2. François de Recourt, chevalier, né le 9 décembre 1772, baptisé en l’église de Saint-Hilaire de Reims, cadet aux gardes wallonnes d’Espagne au commencement de 1791, enseigne par brevet du 26 juin en remplacement du prince Louis de Croy ; second lieutenant dans le mémé corps, par brevet du 12 avril 1798, en remplacement du chevalier de Lannoy, puis second lieutenant de grenadiers par brevet du 6 décembre 1802 ; a fait en ces qualités les campagnes de 1793, 1794, 1795, 1801, en Roussillon, Catalogne, Navarre et Portugal ; capitaine agrégé à la place de Barcelone par brevet du 15 août 1803, avec la faveur particulière d’un traitement de 500 réaux de veillon par mois, que le roi daigna lui continuer en France où il s’est retiré, et est décédé à Reims, département de la Marne, le 29 octobre 1812 ;
  3. Amélie-Auguste-Charlotte de Recourt, née le 6 juin 1782, baptisée, le 8 du même mois, en l’église de Saint-Hilaire de Reims, mariée, par contrat passé devant Dieu, notaire à Bruyères près Laon, le 15 mai 1810 à Gabriel-Antoine-Charles-Désiré de la Ramade-Traversac de Friac.
Onzième degré.

Jean-Antoine DE RECOURT, chevalier, né le 28 février 1770, baptisé en l’église de Sainte-Hilaire à Reims, cadet aux gardes-wallonnes d’Espagne au commencement de 1791, enseigne par brevet du 11 septembre 1794 ; second lieutenant par brevet du 12 juillet 1798 ; a fait, en ces qualités, les campagnes de 1793, 1794, 1795 en Roussillon, Catalogne et Navarre ; employé en 1799 dans l’expédition à Surinam, prisonnier des Anglais, la même année, dans cette colonie ; capitaine agrégé à la place de Barcelone par brevet du 22 mai 1802, avec traitement de 300 réaux de veillon par mois. Il épousa à Reims, par contrat passé devant d’Abancourt notaire, le 1er juillet 1802 ; demoiselle Henriette-Cécile Thiérion, fille de Charles-Henri-Mathieu Thiérion, écuyer, seigneur de Saint-Germainmont, et de dame Anne-Thérèse-Joséphine Maillefer.

De ce mariage sont issus :
  1. Jean-Charles de Recourt, né le 12 avril 1807, mort l’année de sa naissance ;
  2. Hortense-Joséphine de Recourt, née le 2 novembre 1805 ;
  3. Marie-Isabelle de Recourt, née le 27 juin 1808 ;
  4. Marie-Gabrielle de Recourt, née le 20 août 1810, décédée l’année de sa naissance ;
  5. Antoinette-Joséphine de Recourt, née le 20 août 1812.
D'après La Chesnaye des Bois, qui présente une généalogie très riche de cette famille volume 12 page 23, les armes de cette famille sont : Bandé de vair et de gueule de six pièces au chef d'or.

2 commentaires:

Lacorde a dit…

Je fais l'histoire du village de Cheppy prés de Varennes et la dernière chatelaine fut Madame de Récourt née Caroline Berthe Elisabeth d'Autemarre d'Ervillé (1844 à Vouziers-1921 à Poitiers) mariée à Joseph Théodore de Récourt (1797 où ?-1851 Où ?). Je ne connais pas leur date de mariage ni le lieu. Elle avait 15 ans lors de leur mariage et lui presque 50 de plus, donc mariage vers 1859-1861.Avez vous des choses sur eux ? Merci beaucoup d'avance. Dominique Lacorde
dom.lacorde@orange.fr

Dom Lacorde a dit…

Merci pour vos précisions. Depuis j'ai effectivement retrouvé beaucoup de choses : à Vouziers l'acte de Naissance de Caroline Berthe d'Autemarre d'Ervillé et l'acte de décès de son mari Joseph Théodore de Récourt à Mont Notre Dame. Je n'ai toujours pas leur acte de mariage, je vais essayer sur Verdun où travaillait son père. Par contre ce de Récourt du SART est originaire d'Artois et habitait le chateau de Mont-Notre-Dame dans l'Aisne détruit comme celui de Cheppy en 1914. Elle est morte à Poitiers où elle était réfugiée avec Solange de Boullenois de Senuc. Je fais une conférence le 28 mai à Cheppy sur tous les seigneurs de Cheppy : de Rutant, du Grou de St André, de
Lescamoussier, de Cheppy, D'autemarre, de Récourt, de Guillermin etc etc. merci. Donnez moi votre email et je vous enverrai une invitation. J'habite à côté de Cheppy et vous ? Cordialement
Dominique Lacorde

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+