27 mars 2011

Notes sur les familles d'Autemarre d'Ervillé et Delecey de Récourt

L'objet de ces notes est de répondre à un commentaire posté sur la famille de Récourt. Caroline Berthe Elisabeth d'Autemarre d'Ervillé (Madame de Récourt) fut la dernière chatelaine du château de Cheppy près de Varennes. Elle est née en 1844 à Vouziers, décédée en 1921 à Poitiers, mariée à Joseph Théodore de Récourt, né en 1797. On ne connait ni le lieu ni la date du mariage.

D'autemarre d'Ervillé Nyons Drôme 1862 receveur
Verdun

Source : Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. II. Aub-Bar. - 1904
Auteur : Chaix d'Est-Ange, Gustave (1863-1923)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111995g/f94.image
AUTEMARRE d'ERVILLÉ (d'). Armes (d'après le Bulletin héraldique de 1891) : d'azur à une bande d'argent accompagnée en chef d'une fleur de lys d'or et en pointe d'une rose d'argent. (Ce sont les armoiries de la famille d'Authemar ou d'Autemar maintenue en Languedoc en 1668.)

Il a existé en Languedoc une ancienne famille d’AUTHEMAR ou d'AUTEMAR, originaire de Provence, qui portait pour armoiries écartelé aux 1 et 4 d'azur à deux bandes d'or ; aux 2 et 3 d'azur à une bande d'argent accompagnée en chef d'une fleur de lys d'or et en pointe d'une rose d'argent. Le marquis d'Aubais rapporte que son auteur obtint du roi François 1er, le 11 avril 1516, des lettres patentes portant injonction au sénéchal de Carcassonne de le faire jouir de tous les privilèges de la noblesse. Elle comptait sous Louis XIV de nombreux représentants fixés dans le diocèse de Narbonne qui furent tous maintenus dans leur noblesse le 12 décembre 1668, le 13 janvier 1669 et le 14 janvier 1671 par divers jugements de M. de Bezons, intendant du Languedoc. Cette famille était éteinte ou avait quitté le Languedoc à l'époque de la Révolution et son nom ne figure pas aux assemblées que tint en 1789 la noblesse de cette province.

On ignore si c'est à cette souche que l'on doit rattacher la famille d'Autemarre d'Ervillé aujourd'hui existante et on n'a pu se procurer sur elle que des renseignements très incomplets. Elle était fixée aux Antilles à la fin du XVIIe siècle et un de ses membres, Charles d'Autemarre, capitaine d'infanterie à l'île Saint-Christophe, épousa vers 1690 Marie-Anne de Bragelongne. Mlle d'Autemarre d'Ervillé épousa en août 1780 Louis-François d'Argouges, comte de Rânes. M. d'Autemarre d'Ervillé était en 1769 commissaire des guerres à Strasbourg. Cette charge avait pendant quelque temps conféré la noblesse à ceux qui en étaient revêtus ; mais ce privilège avait été aboli par un édit de 1719. Ce même personnage était sous Louis XVI intendant des armées du roi et chef de bureau au ministère de la guerre. Charles-Xavier d'Autemarre d'Ervillé, décédé à l'âge de quatre-vingt-cinq ans en février 1891, avait été général de division et grand croix de la Légion d'honneur; il fut connu sous le titre de comte et a laissé postérité de son mariage avec Mlle de Barral.

Principales alliances : de Bragelongne, d'Argouges, de Barrai, de Maistre, de Boissieux 1902, etc.

Source : Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. XIII. Cun-Des.
Auteur : Chaix d'Est-Ange, Gustave (1863-1923)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120067/f243.image
DELECEY de RÉCOURT et de CHANGEY. Armes : d'azur à un chevron d'or (alias d'argent), accompagné en chef de deux coquilles de pèlerin (alias deux roses) d'argent et en pointe d'un agneau pascal de même portant sur une croix aussi d'argent un petit étendard de gueules (alias d'argent). Couronne de Comte. Supports deux lions affrontés (alias deux béliers). Devise Dulcei. Cette notice a été faite en grande partie à l'aide de renseignements dus à l'obligeance de M. le baron de l'Horme.

La famille DELECEY, éteinte de nos jours, appartenait à la noblesse de Champagne.

Borel d'Hauterive lui a consacré une courte notice dans l'Annuaire de la noblesse de 1865. On trouvera dans les manuscrits de Chérin les preuves de noblesse qu'un membre de la branche de Changey fit en 1784 pour être admis à l'École militaire.

Jean Delecey, décédé en 1503 (alias 1523), auquel remonte la filiation, était officier au grenier à sel de Langres Il laissa une nombreuse postérité. Un de ses fils, Robert Delecey, marchand Langres, rue du Marché-au-blé, décédé dans cette ville en 1556, continua la lignée. Le petit-fils de celui-ci, Christophe Delecey, né en 1564, marchand de fer, puis receveur des décimes, maire de Langres de 1613 à 1617, marié à Louise Piétrequin, décédé en 1636, laissa, entre autres enfants, deux fils, Christophe et Jean-Baptiste, qui furent les auteurs de deux branches.

La branche aînée a été connue sous le nom de DELECEY DE Récourt. Son auteur, Christophe Delecey, Sgr de Récourt, marié à Raymonde Girault, née en 1612, était en 1640 procureur du Koi au présidial de Langres. Il fut père de Sébastien Delecey, Sgr de Récourt, inhumé à Langres en 1716, qui fut pourvu de l'office anoblissant de conseiller secrétaire du Roi, maison et couronne de France en la chancellerie près le Parlement de Dijon, et grand-père d'Antoine-Christophe Delecey, Sgr de Recourt, conseiller au présidial de Langres, conseiller secrétaire du Roi, qui continua la lignée. M. de Lecey de Récourt père, M. Delecey l'ainé, Sgr de Récourt, et ses frères, Sgrs en partie d'Aisey et de Richecourt, prirent part en 1789 aux assemblées de la noblesse tenues à Langres. Cette branche paraît avoir eu pour dernier représentant male M. Nicolas Delecey de Récourt, né en 1826, capitaine de zouaves, aujourd'hui décédé, qui épousa à Reims Mlle de Sauzet de Fabrias et qui en eut une fille, Isabelle, née en 1860, mariée à M. de Rosières. Elle était encore représentée en 1913 par une sœur de M. Nicolas de Récourt, Athénaïs, mariée en 1854 au baron Mercier.

La seconde branche a été connue sous le nom de DELECEY DE CHANGEY. Elle ne doit pas être confondue avec une famille Guyard dont le chef porte le titre de marquis de Changey. Son auteur, Jean-Baptiste Delecey, lieutenant particulier au bailliage de Langres, marié à Marie de Couste, fut père d'Etienne Delecey, né à Langres en 1681, qui épousa, le 13 janvier 1680, Marguerite Piétrequin, fille d'un lieutenant particulier au siège de Langres. Ce même Étienne Delecey rendit hommage au Roi, le 24 août de la même année, pour sa seigneurie de Changey, mouvante de Sa Majesté à cause de son château de Nogent. Il était président au présidial de Langres quand il fut pourvu, le 17 août 1700, de l'office anoblissant de conseiller secrétaire du Roi, maison et couronne de France en la chancellerie près le Parlement de Dijon. Après sa mort, cet office fut vendu, le 19 août 1718, à Jacques Maublanc, bourgeois de Dijon. Il eut trois fils dont l'ainé, Jean-Baptiste de Lecey, Sgr de Changey, né en 1690, premier président au bailliage et siège présidial de Langres, continua la lignée et dont un des cadets, Gabriel de Lecey, Sgr de Danrémont, fut conseiller au Grand Conseil de Lorraine. Jean-Christophe Delecey de Changey, né à Langres en 1771, petit-fils de Jean-Baptiste, fit en 1784 pour être admis à l'École militaire les preuves de noblesse dont il a été parlé plus haut. Cette branche a eu pour dernier représentant mâle, Louis-Charles Delecey de Changey, né à Langres en 1806, conseiller général de la Haute-Marne, décédé en 1869, qui épousa en 1843 Alexandrine de Framery, décédée en 1900, et qui n'en laissa que trois filles. La seconde de celles-ci, Mme Desprez de Gésincourt, eut dans sa part la terre de Changey.

La famille Delecey a fourni dans ses deux branches des officiers et des magistrats distingués.

Principales alliances de Sauzet, Donin de Rosière, Véron de Farincourt 1805, Berlhelin, Bichet de Chalancey 1791, Desprez de Gésincourt 1872, de Tarragon vers 1870, Mercier 1854, d'Autemarre d'Ervillé, de Framery de la Fosse 1843, Husson de Sampigny 1791, Pistollet de Saint-Ferjeux, etc.

Décès d’Autemarre d’Ervillé Alexandre Claude le 1/10/1883 à Cheppy (Meuse). Âgé de 81 ans, chevalier de la légion d’honneur, veuf de Marie Claire Herminie de Boullenois, décédé en son château de Cheppy. Vue 22/262

Annuaire général héraldique

AUTEMARRE (d')

D'azur au chevron d'or, accompagné de 3 étoiles d'argent, 2 en chef et 1 en pointe.

AUTEMARRE D'ERVILLé (Ctesse d'), née de Barral. 121, Bd Haussmann (VIIIe).

AUTEMARRE D'ERVILLé (Cte d'), marié le 22 juillet 1902 à Mlle Geneviève de Boissieu. Même adresse.

AUTEMARRE D'ERVILLé (Francis d') et Mme, née de Maistre, château de Pierrefitte, Pont-L'Evesque (Clavados), château du Mont-du-Gord, Bernay (Eure) et villa du Butin, Honfleur (Calvados).

Sur le site des archives des Ardennes, on trouve dans les tables décennales des mariages de Senuc, Boullonois de Senuc Marie Claire Herminie mariée à Claude Alexandre d'Autemarre d'Ervillé le 2 8bre 1837.
http://archives.cg08.fr/arkotheque/tables_decennales/fond_visu_img.php?ref_id=8339
Vue 1/4.

Cheppy
Décès de Boullenois Marie-Claire-Herminie
du 21 mai 1873
... Marie-Claire-Herminie de Boullenois, âgée de 62 ans, sans profession, domiciliée en cette commune, née à Paris, fille des défunts Guillaume Marguerite de Boullenois et Marie Martiale Auguste de Narp, et épouse de Alexandre Claude d'Autemarre d'Ervillé, âgé de 71 ans, receveur des finances en retraite, chevalier de la Légion d'Honneur, domicilié au dit Cheppy, est décédée en son docmicile au château de Cheppy ...
Mairie de Cheppy
Du 12e jour du mois de prairial an 10 de la république, acte de naissance d'Alexandre Claude d'Autemarre d'Ervillé né cejourd'hui, fils du citoyen Charles Henry d'Autemarre d'Ervillé, Commissaire ordonnateur des guerres demeurant à Paris et de Dame Elizabeth de Guillermin...

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+