20 avril 2011

Famille de Gaillard

D'argent semé de trèfles de sinople, à deux taux de gueules en chef et deux perroquets de sinople affrontés en pointe, becqués et membrés de gueules.

Dessin de Amaury de la Pinsonnais pour HeraldiqueGenWeb

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 291.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328


DE GAILLARD. — Aix et Tarascon

Entre le P. G., etc., et nobles Sauveur, Pierre et Gaspar de Gaillard, frères, écuyers de ceste ville d'Aix, et noble Gilles de Gaillard, sr de la Motte Lussan, résidant en la ville de Tarascon, etc.
Extrait de testament de M. me Joseph de Gaillard, sr de Moissac, et demoiselle Blanche de Boyer, fille de M. me Jean-Baptiste de Boyer, conseiller du roi, doyen en la cour de parlement, du 4 février 1648, notaire Alpheran.

Lettres patentes de S. M. accordées audit Sauveur de Gaillard pour avoir voix délibérative au conseil, comme un des conseillers d'état, et jouir des honneurs, places et rangs y appartenant, données à Fontainebleau, le dernier octobre 166i, signées : Louis et, plus bas, par le roi, de Loménie.

Extrait d'hommage passé à S. M. riere Mrs de la Chambre des Comptes, par M. Joseph de Gaillard, conseiller en la cour de parlement pour raison de ladite terre, place et seigneurie de Moissac, du 14 août 1637, signé : Brouis (?).

Lettres patentes de S. M. portant provision au profit de M. Joseph de Gaillard d'un des offices de conseiller du Roi en la Cour des Comptes, ci-devant possédé par M. de Combe, avec l'Extrait d'acte d'achept, quittance du droit de marc d'or, requête présentée à la Cour par ledit sr de Gaillard, avec l'Extrait de jugement des trésorier s généraux de France sur l'enregistration desdites provisions, des 30 décembre 1622, 30 janvier et 29 mai 1623, signées : par le roi, Cappeau d'Istres, Lieutaud, et, plus bas, pour mesdicts sieurs : Tricours (?)

Lettres de provisions accordée par S. M. d'un office de conseiller à la cour de parlement de ce pays, en faveur dudit M. Joseph de Gaillard, qui avait, cy devant, appartenu à M. Jean de Foresta, sr de la Roquette, avec la quittance du droit de marc d'or, Certificat de l'enregistration desdites lettres patentes, tant par devers les archives de S. M. que sieurs trésorier s généraux de France, du 21 novembre 1630, signées sur le repli par le Roi comte de Provence, Couppeau (?).

Lettres patentes de S. M. portant création d'un office de président à mortier au parlement de ce pays, au profit de M. Joseph Gaillard, avec l'Arrêt de vérification et de réception du sr de Gaillard, sr de Régusse, en l'office de président dudit sr de Gaillard.

Autres lettres patentes portant provision en faveur de M. le président de Régusse de l'office de président dudit sieur président de Gaillard, attendu sa mort, avec les Arrêts de réception, quittance du droit de marc d'or et Arrêt d'enregistration, tant en la Cour des Comptes que sieurs Trésoriers généraux, des 7 juillet, 8 novembre 1638 et 23 avril 1643, signées Louis et, sur le repli, par le roi, comte de Provence, Coupeau, Bousselier.

Mariage passé entre M. me Joseph de Gaillard, conseiller du Roi en la cour des Comptes, Aides et finances de ce pays, fils de M. me Jean de Gaillard, consr du roi, receveur général des décimes de Provence, et demoiselle Anne de Grimaud, fille de me Gaspar de Grimaud, sr de Régusse et autres places, du 9 décembre 1624, signé Prépaud, notaire. Mariage passé entre noble Gilles de Gaillard, fils de M. Jean de Gaillard, conseiller du Roi et trésorier général de France, d'une part, et demoiselle Catherine de Colla, fille du sr de la Magdeleine, présidant au parlement d'Orange, du 7 mars 1639, signé Sausin, notaire.

Hommage personnel presté au seigneur prince d'Orange par ledit noble Gilles Gaillard, par lequel il se soumet à l'obéissance dudit seigneur prince d'Orange, comme y faisant son habitation, du 15 novembre 1634, signé Sausin, notaire, dument légalisé et scellé du sceau de ladite principauté.

Testament de demoiselle Catherine de Colla, femme du noble Gilles de Gaillard, du 3 mars 1651, signé Rousset, notaire.

Extrait d'hommage en parchemin presté à S. M. en présence de Charles de Rochemore, seigneur de Solorgue, conseiller du roi, président, juge major et lieutenant général en la sénéchaussée de Nîmes, l'un des commissaires députés par S. M , par nobles Jean de Raphaélis, Rosel et Louis de Langes, sr de Montmirail, conseiller du Roi au parlement d'Orange, maris de demoiselles Marguerite, Catherine et Françoise de Colla, filles et héritières de feu me François de Colla, sr de la Magdeleine, vivant, présidant audit parlement d'Orange, des terres, propriétés et juridiction de l'île de la Motte Lussan, du mars 1634, signé : Rochemore et Courat et, plus bas, par mond. seigneur, de Laborie, greffier.

Acte d'acquisition des pièces y mentionnées par le nommé Teisseire d'Abre et Boulermin à Jean Roustan, duquel demeure justifié que ledit terroir est de la majeure directe et seigneurie du sieur Gaillard, du 8 juin 1655, notaire Roux.

Exploit fait à la requête de noble Gilles de Gaillard, coseigneur de l'lsle Lussan, contre des personnes y mentionnées avec légalisation du juge de Tarascon comme le sergent qui a fait l'exploit est sergent royal, du 8 août 1648.

Extrait de sentence rendue par les officiers de l'Isle portant condamnation au carcan contre le nommé Silvestre, du 3 février 1654.

Testament du sieur Jean de Gaillard, receveur général des décimes de Provence, du dernier juillet 1624, signé : Pastour, notaire.

Extrait de mariage passé entre M. me Jean Gaillard, conseiller du Roi et commissaire ordinaire des guerres de ceste province, fils de noble Gilles de
Gaillard, sr de Puteaux, et demoiselle Louise d'Arbaud, du 28 janvier 1588, notaire Chavignot.

Lettres patentes tirées aux Archives de S. M. de ce pays de Provence, portant provision en faveur de M me Jean Gaillard de l'office de contrôleur ancien des guerres au gouvernement de ceste province, signé Broglia (?).

Extrait de mariage passé entre Gilles de Gaillard, sr de Puteaux, et demoiselle Catherine Lecoigneux, du 23 novembre 1539, signé : Poucin(?) et Fardouin, notaires et gardenotes du Roi au Chastelet de Paris.

Lettres patentes portant provision au profit dudit Gilles de Gaillard d'un office de secrétaire du roi, données par le roi Henri III, avec la quittance des taxes dudit office, du 8 mars 1575, signées sur le repli par le roi, de Neuville.

Cession sur le parchemin faite par Denys Gaillard, sr de Fayet et Puteaux, à Gilles de Gaillard, son fils, de ladite terre de Puteaux, de l'année 1534.

Fait à Aix, le 12 janvier 1668.

Voir aussi les Gaillard de Longjumeau dans le dictionnaire de la noblesse de François-Alexandre Aubert de La Chesnaye des Bois

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+