03 juin 2011

Famille du Bay


BAY (Du), famille noble, originaire du Vivarais, où elle réside encore de nos jours.

Gilles DU BAY vivait au commencement du quatorzième siècle, et habitait à Bay, pays des Boutières, diocèse de Viviers. Il se maria en 1337, et était qualifié noble. De lui descend :
  1. Jacques du BAY, Ier du nom, écuyer, rappelé dans le contrat de mariage de son fils. La filiation de cette famille est prouvée depuis lui, par actes authentiques et d'une manière incontestable. Il laissa :
     
  2. Antoine du BAY, écuyer, seigneur du Cros, qui épousa, le 7 septembre 1541, Alix Bernard, fille d'Antoine Bernard et de Claudine Dupont, dont il eut :
     
  3. Jacques Du BAY, IIe du nom, seigneur du Gros, qui contracta mariage, le 18 décembre 1595, avec Alix du Buisson, fille de Siméon du Buisson, écuyer, et de Paule de la Torrete.

    Le roi Louis XIII étant campé devant la ville de Privas en 1629, Jacques du Bay, seigneur du Cros, et Claude de Trémolet, seigneur de Trémolet, son gendre, vinrent trouver ce monarque dans son camp pour lui offrir leurs services, et ce fut à leur sollicitation que le roi voulut bien accorder le pardon aux habitants des Boutières, qui avaient pris part aux mouvements séditieux de la ville de Privas. Il leur fut expédié, à cette occasion, un passeport dont voici la copie littérale :

    DE PAR LE ROI,

    « A tous nos lieutenants-généraux, capitaines, et autres conducteurs de nos gens de guerre, et à tous ceux de nos officiers qu'il appartiendra, salut. Ayant permis aux sieurs de Trémolet et du Bay du Cros, gentilshommes des Boutières, de nous venir trouver en notre armée ; pour ce, vous mandons et ordonnons très-expressément que vous ayez à les laisser sûrement et librement passer, tant en allant qu'en retournant, avec leurs gens, chevaux, armes et bagages sans leur donner ni souffrir être donné aucun trouble ni empêchement, mais toute l'aide et faveur dont ils auront besoin, à la charge que le présent passeport ne servira que pour seulement. Or à cela ne faites faute, car tel est notre plaisir. »
    « Donné au camp de Privas, le vingt-neuvième jour de mai 1629 : Signé, LOUIS ; et plus bas ; par le Roi : BOUTHILLER, et scellé des armes de France. »

    Jacques DU BAY eut, de son mariage avec Aux du Buisson :
    1. Jacques dont l'article viendra ;
    2. François, sieur de Gévelas, capitaine du régiment de Montesson ;
    3. Pierre, sieur de Confoulens, servant dans la compagnie des chevau-légers du régiment du Terrail. Il épousa en 1645, Marguerite de Gibelin, et a formé la branche de Florensolles transplantée en Dauphiné ;
    4. Judith, mariée le 12 juillet 1627, à Siméon Pierre de Chambaud, écuyer, sieur des Mottets ;
    5. Anne ;
    6. Alix, qui épousa, le 14 février 1615, Claude de Trémolet, écuyer, seigneur de Trémolet, Craux etc.
    7. N. N. du Bay ; l'un lieutenant, et l'autre enseigne dans le régiment de Montclard.
     
  4. Jacques du BAY, IIIe du nom, seigneur du Cros, s'allia, le 21 novembre 1641, avec Madeleine de Sautel, fille de Jacques de Sautel de Cheilard, écuyer, et de Claudine de Sautel. De ce mariage naquirent :
    1. Jacques, qui suit ;
    2. Pierre, sieur de Confoulens ;
    3. Jean, sieur d'Abeilhouse, qui suivit la carrière des armes, et servit en Franche-Comté en 1674 ;
    4. Alexandre, sieur de Masréal ;
    5. Louis, sieur de la Grange ;
    6. Jean-Annet, sieur du Mazel.
     
  5. Jacques DU BAY, IVe du nom, seigneur du Cros et Cévelas, fut convoqué pour l'arrière-ban en 1689 et se maria le 19 février 1665, avec Jeanne de Monteil, fille de Reyné de Monteil, écuyer, sieur du Plafay, et de demoiselle de Praneuf. Ils laissèrent :
    1. Jacques, cadet gentilhomme dans un régiment d'infanterie, qui épousa Marguerite de Tardivon, dont il n'eut qu'une fille décédée en bas âge. Il fut tué par les Camisards en 1708, avec M. de Vocance son parent ;
    2. Alexandre, qui suit ;
    3. Madeleine, mariée à Alexandre d'Arnoux, écuyer, seigneur de Liviers.
     
  6. Alexandre DU BAY, seigneur du Cros, Cévelas et d'Abeilhouse, épousa, le 21 mars 1719, Elisabeth Crozat, fille et héritière de M. André Crozat et demoiselle Judith Valentin. Il en eut :
    1. Jacques-Louis, qui suit ;
    2. Jean-Jacques, chevalier du Bay, capitaine de grenadiers au régiment de Champagne. Etant né dans la religion protestante, et sa délicatesse ne lui permettant point de prêter le serment exigé des chevaliers de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, il n'accepta pas cette décoration, qu'il avait méritée par ses services. Il est mort sans avoir été marié ;
    3. Madeleine, alliée avec M. Rozier de Liviers ;
    4. Judith-Alexandrine, décédée en bas âge ;
    5. Eléonore, décédée sans alliance.
     
  7. Jacques-Louis DU BAY, seigneur du Cros, Cévelas et Abeilhouse, co-seigneur de la baronnie de Boffre, a fait les campagnes de Flandres en qualité de volontaire, à la suite du régiment royal des Vaisseaux. Un arrêt de la cour des aides, de Montpellier, du 18 avril 1740, rendu à sa requête, maintient, garde, et conserve Jacques-Louis du Bay, seigneur du Cros, Charles du Bay de Florensolles, dans leur noblesse d'ancienne extraction et lignée, ensemble leur postérité née et à naître. Le même arrêt ordonne qu'ils jouiront de tous les droits privilèges, prérogatives, franchises, immunités et exemptions dont jouissent les gentilshommes, et que leurs noms seront inscrits dans le catalogue des gentilshommes de la province. Le seigneur du Cros a épousé, le 23 janvier 1775 Agathe du Bois de Saint-Jean, fille de Claude du Bois de Saint-Jean, écuyer, et de Marie de Saint-Vincent. Dans leur contrat de mariage haute et puissante dame Thérèse d'Ozil de Saint-Vincent, comtesse douairière d'Antraigues fait une donation de 20.000 francs à demoiselle Agathe du Bois ; sa nièce. De ce mariage sont nés :
    1. Louis-Balthazar, qui suit ;
    2. François-Auguste, chevalier du Bay, né le 22 mai 1777 ;
    3. Marie-Alexandre-Hercule, garde du corps du roi, né le 22 mai 1784 ;
    4. Marie-Antoinette-Agathe-Eléonore, née le 10 novembre 1779, qui s'est alliée avec N. Ladreit de la Condamine, écuyer, ancien officier d'infanterie, et qui a servi dans l'armée de Condé ;
    5. Marie-Anne-Agathe-Sophie, née le 10 juillet 1781, décédée en 1800.
     
  8. Louis-Balthazar du BAY, seigneur du Cros, etc. baron de Boffre, né au château de Crozat le 3 novembre 1775, est maire de Saint-Péray et membre du collège électoral du département de l'Ardèche. Louis XVIII, à son avènement au trône, lui a accordé la décoration du lys, récompense qu'il a méritée par son dévouement pour son souverain légitime et l'auguste maison de Bourbon.
    M. du BAY a épousé, le 13 février 1803, demoiselle Marie-Françoise-Sophie Faure des Chaberts, fille unique et héritière de M. Alexandre Faure des Chaberts, écuyer ancien capitaine de cavalerie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, et de dame Marie Liotard. Il a, de ce mariage :
    1. Louis-Hercule-Régis-Adolphe, né en 1812 ;
    2. Marie-Elisa-Augusta, née en 1805 ;
    3. N. du Bay, né en 1814, et décédé peu de jours après sa naissance.

Armes : « D'argent à un pin de sinople, accosté à dextre d'un cerf et à sénestre d'un lion, accompagné en chef de deux trèfles. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 169

BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+