22 novembre 2011

d'Arcussia d'Esparron et du Revest

Armes : D'or à la fasce d'azur, accompagnée de trois arcs à tirer des flèches de gueules, cordées de même et posées en pal, deux et un.

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 329.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G., etc., et Jean-Baptiste et Elysée d'Arcussia, frères, seigneurs d'Esparron, et Charles d'Arcussia, sr du Revest, etc.

Lettres patentes de la Reine Jeanne portant qu'en considération des services à elle rendus et à Louis, Roi de Jérusalem et de Sicile, son mari, par magnifique Jacques d'Arcussia de Capre, comte de Menerbe, seigneur de Hautemure et grand chambrier du roi, elle lui donne et à ses hoirs et successeurs les châteaux et terres de l'Isle, de St Geniès, de Tourves, Seissons et Gaillet, avec tous les droit et dépendances, haute et basse juridiction, cens, services, revenus et généralement tous autres droits, du 20 octobre 1374.

Autres lettres patentes de la même reine Jeanne portant Donation des deux parts de Senas en faveur de magnifique Jacques d'Arcussia de Capre, comte de Menerbe, seigneur d'Hautemure et grand chambrier du roi, de ses hoirs et successeurs, du 14 janvier 1377.

Livre contenant l'histoire de Naples, où apert qu'au second livre d'icelle, chapitre 14 de l'Isle de Capre, touchant la noblesse, Aliseus Arcussia était seigneur de Capre et préfet de l'empereur Fédéric, Penzellus Arcussia, maître de plusieurs navires, et Jacques Arcussia, comte de Menerbe et de Hautemure, secrétaire de la Reine, seigneur de Capre et grand chambellan, de l'année 1375 ; apert aussi, dans le même chapitre au feuillet 558 de ladite histoire, que Jacques Arcussia légua, toutes les années, octingentes aureos à la chartreuse de Capre, par lui fondée, dans laquelle il a été enseveli en l'année 1386 et le 3 novembre, ainsi que se voit par l'épitaphe qui s'ensuit « Clauditur hoc tumulo magnificus dominus Jacobus Arcussius de Capro, regni Sicilie magnus camerarius, comesque lvlinerbini et Alte Iviure dominus, sacri hujus monasterii fundator, defunctus », an susdit.

Deux hommages prestés la Reine, Marie, tutrice de Louis, par noble Guigonet de Gerente, pour magnifique seigneur Jacques Arcussia de Capre, chevalier, comte de Menerbe, l'un, des places et seigneuries de Tourves, Seisson et Gaillet, et l'autre, de St Geniès de Jonquières, du 4 septembre 1385.

Autre hommage de la terre d'Esparron de Pallières, du 14 mai 1386.

Lettres patentes de la Reine Jeanne, par lesquelles apert que jean et François d'Arcussia étaient fils de magnifique Jacques comte de Menerbe et seigneur d'Hautemure, et que noble demoiselle Laudune de Sabran, comtesse d'Ansouis, était fille et héritière de magnifique Guillaume de Sabran et femme du susdit Jean et belle-fille dudit Jacques d'Arcussia.

Lettres patentes de la Reine Marie portant que, voulant unir au domaine le château et l'Isle de St Geniès, donné par la Reine Jeanne, sa mère, à noble Francisque Arcussia de Capre, comte de Menerbe, en récompense de ses services, elle lui donne, en exchange, les places de Salignac, d'Auset et d'Entrepeires, avec tous les droits et juridictions, du 24 décembre 1394.

Autres lettres patentes de la même Reine Marie, portant donation en faveur de noble damoiseau Franchisque Arcussia de Capre, comte de Menerbe, et à ses successeurs, des châteaux de Dromon, St Geniès, Brinson et Authon, avec tous les droits, fours et moulins, cens, services, juridiction haute, moyenne et basse et généralement tous autres droits, sous la réserve de lui en prester hommage, du 20 janvier 1398.

Acte d'échange fait par magnifique personne Franchisque Arcussia de Capre, comte de Menerbe et vallée de Tourves, seigneur de Dromon, Brianson, St Geniès et Authon, du 9 avril 1399.

Contrat de mariage de Elzéar de Sabran, comte d'Arian et de Apici, sénéchal au royaume de Naples, avec demoiselle Catherine d'Arcussia, fille de magnifique seigneur Jacques, comte de Menerbe, seigneur d'Hautemure et grand chambrier du roi, sous la constitution de 32.000 ducats d'or, du 21 septembre 1399 (?), signé : Hieronymus de Muscole.

Lettres patentes de Louis second, portant confirmation des privilèges et récompenses accordés par les Reines Jeanne et Marie à noble Francisque Arcussia, comte de Menerbe, du 12 octobre 1390.

Deux hommages prestés audit Roi par ledit magnifique Franchisque Arcussia de Capre, comte de Menerbe, seigneur de la terre et seigneurie de Tourves, et l'autre, de Dromon, Brianson, St Geniès et Authon, de ladite année 1399.

Lettres patentes de Louis second, par lesquelles apert que lui ayant été exposé de la part des hoirs dudit Arcussia, savoir de magnifique dame Mourete, comtesse de ? et de Menerbe, femme dudit noble Francisque, que les Reines Jeanne et Marie avoient donné et accordé divers privilèges audit Franchisque, son mari, qui mourut en l'armée navale et à Jacques, son beau père, en considération de leurs services. Il leur confirme la terre de St Geniès, Jonquières, St Geoffroi et autres fiefs, du 7 janvier 1412.

Lettres patentes du Roi René portant donation du château d'Eguilles en faveur de noble Louis d'Arcussia, seigneur de Tourves, écuyer de son écuyerie, et de ses successeurs, du 25 mars 1438.

Autres lettres patentes du même Roi René portant Donation de la gabelle, avec tous les droits, fruits et revenus d'icelle, en faveur dudit magnifique Louis, seigneur de Tourves, du dernier août 1439.

Testament de magnifique et égrège écuyer Louis Arcussia, seigneur de Tourves, Salignac, Auzet et Entrepeires, dans lequel est fait mention de noble François et institue Honoré, son fils aîné, et fait légat à François, second, et Jacob, son troisième fils, du 4 novembre 1462, signé Arpille, notaire.

Testament de noble Magdeleine d'Esclapon, dame d'Esparron de Pallières, femme de noble François d'Arcussia, second, seigneur dudit lieu, par lequel elle institue son héritier Jean d'Arcussia, son fils et dudit noble François, du dernier juillet 1505.

Codicille dudit noble Jean d'Arcussia, seigneur d'Esparron de Pallières, par lequel il réduit le légat fait à la dame de Séguiran, sa femme, et veut qu'il soit payé par noble Gaspar d'Arcussia, son fils, héritier et donataire, de l'année 1537.

Lettres de provisions de l'office de conseiller clerc au Parlement de Provence, en faveur de mre Gaspar d'Arcussia, avec l'attache du trésorier général, de sa réception en ladite charge, de l'année 1542.

Lettres patentes du Roi portant permission à mre Gaspard d'Arcussia, sr d'Esparron, de se marier, de l'année 1546.

Mariage dudit spectable seigneur mre Gaspard d'Arcussia, conseiller, fils à feu noble Jean, seigneur d'Esparron, et de demoiselle Honorade de Séguiran, avec demoiselle Marguerite de Glandèves, de l'année 1546.

Arrêt du Parlement de Grenoble, rendu entre la demoiselle Marguerite de Glandèves, mère et tutrice de Charles d'Arcussia, fils et héritier universel de feu me Gaspard et icelui fils de Jean et demoiselle Anne d'Arcussia, femme de noble Gaspard de Vintimille, portant ouverture du fideicommis en faveur dudit noble Charles, de l'année 1558.

Mariage dudit Charles d'Arcussia, seigneur d'Esparron, avec demoiselle Marguerite de Forbin, de l'année 1572, signé Alpheran, notaire.

Testament dudit noble Charles d'Arcussia, sr d'Esparron de Pallières et de Courmes, fils à feu M. me Gaspard, conseiller, et de la demoiselle de Glandèves, par lequel il institue son héritière ladite demoiselle Marguerite de Forbin, sa femme, et fait légat à François et à Jean-Baptiste, ses enfants, du 15 juin 1598, reçu par me Catrebard, notaire d'Aix. Mariage de mre François d'Arcussia, seigneur de Courmes, fils de me Charles, seigneur d'Esparron, et de la dame de Forbin, avec demoiselle Louise de Blancard, du 27 mars 1602, signé : Angles.

Mariage de mre Jean-Baptiste d'Arcussia, sr d'Esparron de Palières et de Néoules, fils de mre François et de la dame de Blancard, avec demoiselle Louise de Bausset, du 19 février 1640, signé : Sossin, notaire.

Transaction passée entre messire Elisée d'Arcussia et mre Jean Baptiste, sr d'Esparron, frères, du 9 septembre 1659.

Mariage de M. Charles d'Arcussia, sr du Revest, assigné, fils de M. Jean-Baptiste et de dame Marie du Puget, avec demoiselle Anne-Marthe d'Anthoine, du 3 septembre 1648, signé : Darlus.

Fait à Aix, le 6 février 1668.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+