12 février 2012

de la Boullaye (partie 1)


BOULLAYE (DE LA), élection de Bernay, généralité d'Alençon en Normandie. Cette maison paraît avoir tiré son origine du fief de la Boullaye ou de la haulte Boullaye, situé sur la paroisse de Croisilles, près de Gacé en Normandie.

Guillaume DE LA BOULLAYE, dans une ancienne notice sur sa famille, remarque que ses ancêtres accompagnèrent le duc Guillaume à la conquête de l'Angleterre et qu'on pouvait encore, de son temps, en voir les preuves sur les registres et mateloges du Perreux.

Les malheurs de la révolution, pendant laquelle on a brûlé une partie de leurs titres les plus précieux, ont privé ses descendants de beaucoup de renseignements utiles.

Nous commencerons la filiation à messire :
  1. Foulques DE LA BOULLAYE, chevalier, qui, suivant une ancienne généalogie, épousa N***, fille de messire Guy de Gonnor, comte de Beaumont et de Leycestre en Angleterre. De ce mariage sortit :
     
  2. Guillaume DE LA BOULLAYE, écuyer, allié à demoiselle Clesinesse de la Boutonnière, dont il eut :
     
  3. Robert DE LA BOULLAYE, écuyer, seigneur de la Boullaye, de Serans et de Semaley, vivant en 1376, comme on le voit par l'acte de fief qu'il passa le 9 de juin 1376, devant Robert Payen, tabellion en la vicomté d'Exmes. Il épousa demoiselle Marguerite Bazire, fille de Jean, écuyer, seigneur de Sainte-Colombe, et fut père :
    1. De Richard de la Boullaye, qui suit ;
    2. De Jean de la Boullaye, écuyer, mort sans postérité ;
    3. De Macé de la Boullaye, écuyer, qui vivait encore en 1422, comme on le voit par l'acte qu'il passa avec Jean du Buisson au tabellionnage du Meslerault, le 10 de mai 1422 ;
    4. De Pierre, tige de la branche qui subsiste en Normandie, et dont nous parlerons ensuite.
     
  4. Noble homme Richard DE LA BOULLAYE, écuyer, seigneur de la Thillaye, patron, présentateur de l'église de Saint-Germain de Nouars, seigneur de Serans, du Perreux, seigneur et patron de Clermont-en-Auge, épousa demoiselle Jeanne Poussin, fille de Jean, écuyer, seigneur de la Thillaye. Il fut fait plusieurs opprobres et pilleries de ses biens sieuries et terres, pour ce que ses enfants tenaient le parti du roy de France leur souverain sieur. Le 15 de janvier 1410, il rendit aveu à Symon, abbé du Monstier de Saint-Pierre de Jumeiges, pour un franc fieu entier, noblement tenu, etc., appelé le fieu de Serans. Le 28 mars 1444, avant Pasques, devant Guillaume de Lougey, tabellion à Escouché il afferma le moulin et pêcherie de Serans, et il fut stipulé que se, par fortune de guerre, les fermiers ne pouvaient demeurer sur les lieux à cause des gens d'armes tenant le party contraire du roy nôtre sire, ils pourroient delesser ladicte ferme. Il eut pour fils :
    1. Guillaume, qui suit ;
    2. Thomas, qui suivit les guerres, menant guerre auxdits Angloys à la charge de M. le maréchal la Hire, et fut fait prisonnier plusieurs fois. Il passa un acte avec Jean le Jeune, au tabellionnage de Saint-Evroult, le pénultième de mars 1464. De demoiselle N*** de la Luzerne, femme noble, il eut Charles de la Boullaye, écuyer, qui demeurait à Cléville, servit longtemps, et fut nommé par l'amiral de Grâville, son lieutenant à Dieppe, le 31 janvier 1492, pour en ce besongner comme faisoit ledict feu Berteren de la Boullaye son oncle. Il épousa demoiselle Jeanne le Sens, veuve en 1519, et dont on ne connaît point de descendants ;
    3. Bertrand de la Boullaye, écuyer, capitaine du Pont-de-l'Arche et de Honfleur, lieutenant de l'amiral de Grâville à Dieppe et parties d'environ, qui exerçait cette charge en 1482, mourut à Dieppe avant le 31 de janvier 1492, et y fut inhumé dans l'église de Saint-Rémy
     
  5. Guillaume DE LA BOULLAYE, écuyer, seigneur de Serans, du Perreux et de la Garde, fut allié à demoiselle Jehanne de Montderainville (aujourd'hui Mondrainville), fille de Jean, écuyer, seigneur du lieu. Il servit longtemps le roi, et fut fait prisonnier par les Anglais, qui l'enfermèrent, vers 1433, au château de Touques, où il perdit les pieds à l'occasion de la longue prison. Ils refusèrent longtemps de recevoir sa rançon. Il vendit, le 23 juin 1451, à Roger d'Alençon, les fiefs de Serans, dits fiefs à l'Abbé et de Prulay. Il eut pour fils :
     
  6. Florentin DE LA BOULLAYE, écuyer, seigneur du Perreux, qui servy le roy comme noble personne au faict de ses guerres. On ignore s'il eut postérité.

Armes : « D’argent à la bande de gueules, accostée en chef d’une merlette de sable, et en pointe de trois croix de même, posées en orle, 2 et 1.

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 234

BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+