09 février 2012

Famille de Corlieu

CORLIEU (DE), famille originaire de l'évêché d'Yorck en Angleterre, dont la noble extraction est reconnue et justifiée par l'attestation donnée, le 6 mars 1547 ; par ordre d'Édouard VI, roi d'Angleterre. Cette maison est des plus anciennes ; on trouve un Jean de Corlieu, en 1227 ; un Odon de Corlieu, qualifié de Miles, vivant en 1218 ; un Pierre de Corlieu, qualifié de Miles, en 1222 ; et un autre Pierre de Corlieu, aussi qualifié de Miles, vivant en 1274. Mais nous ne pouvons établir de filiation suivie qu'à dater de :
  1. Thomas DE CORLIEU, qui passa, en France en 1417, suivit l'armée du duc de Clarence qui portait des secours à Jean de Valois, comte d'Angoulême, contre le duc de Bourgogne. Il s'empara du château de Gourville, qui appartenait à un connétable de France, et ne le rendit qu'après la réduction de la province de Guienne, sous la condition qu'il lui serait donné une maison attenante au donjon dudit château, et qu'il épouserait dame Renote, héritière de la maison Dufresne. Il eut, de ce mariage :
    1. Elie,
    2. Guiot,
    3. Jean, qui moururent jeunes ;
    4. Jean, dont l'article suit ;
    5. Mérigon.
     
  2. Jean DE CORLIEU, 1er du nom, épousa Lucrèce de Chantplaisant, du pays de la Marche en Limosin, dont il eut :
     
  3. François DE CORLIEU, 1er du nom, qui fut nommé, en 1480, par Charles de Valois, comte d'Angoulême, lieutenant-général de sa justice en Angoumois, comme il est prouvé par le contrat d'acquisition du fief de Chantoiseau appartenant au sieur Jean de Montagu, par lequel contrat, daté du 5 août 1501, il est qualifié lieutenant-général d'Angoumois, seigneur de la Fenêtre. Il épousa, le 2 février 1490, Marguerite Loubate, dont il eut :
    1. François, qui fut lieutenant-général d'Angoumois, mort sans enfants ;
    2. Raphaël, qui fut contrôleur des finances du roi en la ville de Poitiers, mort sans enfants ;
    3. Jean, qui suit.
     
  4. Jean DE CORLIEU, IIe du nom, seigneur et châtelain de Rocherand et de la Fenêtre, avocat du roi au siège présidial d'Angoumois, épousa Raimonde de Couillaud, fille de Sybart, seigneur de Couillaud d'Hautecler, lieutenant-général d'Angoumois, et sœur de Geoffroy de Couillaud, chevalier et maître des requêtes ordinaires de l'hôtel du roi. Il n'y avait alors en France que quatre personnes qui fussent revêtues de cette dignité. Sont issus de ce mariage :
    1. Robert, dont l'article viendra ;
    2. François, procureur du roi au siège présidial d'Angoumois. Il est auteur du Recueil de l'histoire de la ville et des comtes d'Angoulême. Il mourut noyé.
    3. Autre François ;
    4. Gérard ;
    5. Geoffroy.
     
  5. Robert DE CORLIEU, procureur du roi au siège présidial d'Angoumois, épousa, le 25 mars 1550, demoiselle Marie Pascaud, dont il eut :
    1. Pierre de CORLIEU Ier, écuyer, seigneur de Lussant, député, 1.° le 30 juin 1574, 2.° le 12 septembre 1577, pour aller à la cour du roi Henri III régler les affaires de la province. Il servit sous le maréchal de Mont-Luc, et fut capitaine de la garnison de la ville et du château de Blansac, sous les ordres de M. de Bellegarde pendant les guerres civiles. Il avait épousé, le 13 août 1576, demoiselle Marguerite Tabois de Perillon, dont il eut trois filles, et Charles de Corlieu Ier, écuyer, seigneur de Lussant, qui épousa Hippolyte de Beaumont de la maison de Gibaud, une des plus anciennes et des plus nobles de Saintonge, et qui ne laissa point de postérité ;
    2. Sybart, dont l'article suit ;
    3. Madeleine de Corlieu.
     
  6. Sybart DE CORLIEU, deuxième fils de Robert de Corlieu et de Marie Pascaud, conseiller du roi au siège présidial d'Angoumois, épousa, le 17 février 1576, Dauphine Gentils, fille de Sybart Gentils, écuyer, seigneur de Bardines. Il eut de ce mariage :
  7. François DE CORLIEU, IIe du nom, écuyer, seigneur de Chantoiseau, qui épousa, le 5 janvier 1626, Marthe Bourgoing, fille de François Bourgoing, écuyer, seigneur du Portal, de laquelle il eut :
     
  8. Charles DE CORLIEU, IIe du nom, écuyer, seigneur de Portal, marié le 6 août 1658, à Nicole de Grimoard, dont il eut :
     
  9. Joseph DE CORLIEU, écuyer, seigneur de la Baudie. Il épousa, le 24 février 1710, Marie Sauvo, fille de messire Jean Sauvo, conseiller du roi, juge-magistrat en la sénéchaussée et siège présidial d'Angoumois. Il eut, de ce mariage :
    1. Jean-Joseph, dont l'article viendra ;
    2. Antoine, écuyer, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, capitaine au régiment d'infanterie de M. le Dauphin. Il épousa Hippolyte de la Rochefoucault-Bayers ;
    3. Jacques, écuyer, seigneur de la Baudie, qui épousa demoiselle Marie de Pindray, dont il eut deux garçons et trois filles : l'aîné des garçons se maria avec mademoiselle Salignac de Fénélon.
     
  10. Jean-Joseph DE CORLIEU, chevalier, seigneur de la Croix, épousa, 1.° demoiselle Marie-Suzanne de Pindray, dont il n'eut point d'enfants : 2.°, le 29 août 1744, demoiselle Louise Babinet, fille de Mathieu Babinet, écuyer, seigneur de Chaume, Renneville, Nauzières, et autres lieux, conseiller du roi en la ville de Poitiers. De ce second mariage vinrent :
    1. François, lequel épousa Jeanne de la Loubière, fille de messire de la Loubière, seigneur de Bernac en Angoumois. II est mort sans postérité.
    2. Pierre-Guillaume, dont l'article vient ;
    3. et 4. Deux filles mortes.
     
  11. Pierre-Guillaume DE CORLIEU, chevalier de Corlieu, garde du corps du roi, épousa Louise Cadot, fille de messire Yves Cadot, capitaine de cavalerie et chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis. De ce mariage sont issus :
    1. Yves-Hippolyte, qui a épousé Zoé d'Aulnets, fille de M. d'Aulnets, ancien capitaine au régiment d'Artois, infanterie, et chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.
    2. Charles de Corlieu.
Armes : « Ecartelé au 1 et 4, de sinople au chevron d'argent, de trois quintefeuilles de gueules au 2 et 3 d'argent au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d'or. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 231

BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+