08 février 2013

Hue de Caligny

HUE DE CALIGNY, famille noble originaire de Normandie.

Anténor-Louis HUE DE CALIGNY, ingénieur en chef à la Hougue, dont le père était directeur général du génie, sous les ordres du maréchal de Vauban, et chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, avait épouse Bonne-Julie Morel de Courcy, fille d’Adrien Morel de Courcy, gouverneur de Valognes, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, qui en 1708, leva à ses frais, neuf cents hommes de guerre, et se jeta dans l’île Tatihou, près la Hougue, où il empêcha, pendant vingt-deux jours, les Anglais de débarquer, et les força à se retirer (1). D’Anténor-Louis, Hue de Caligny, sont issus douze enfants, parmi lesquels :
  1. Charles-Albert-Marie, mort en 1797, chevalier de Malte, capitaine de cavalerie dans Commissaire général ;
  2. Bernard-Henri-Louis, douzième enfant, qui suit :
Bernard-Henri-Louis HUE DE CALIGNY, né à Valognes en 1763, officier au régiment de Beauce, a épousé Eugénie Marie-Léonore Avice de Fermanville. De ce mariage :
  1. Anténor-Albert, né en 1807 ;
  2. Anatole-François, né en 1811 ;
  3. Élisabeth-Charlotte, née en 1806 ;
Nota. La branche aînée est éteinte.

Armes : « D’azur à l’aigle éployée d’argent, becquée et onglée d’or, surmontée en chef de deux étoiles d’argent. »

C’est par erreur que Chamillard, dans ses recherches de Normandie, dit que les étoiles sont d’or.

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 293
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s



(1) La maison Morel de Courcy portait pour armes d’or au chevron brisé d’azur, chargé de deux coutelas d’argent mis en sautoir, et d’une fleur de lys de gueules en pointe, avec la légende hoc defendi tilla ferro.


Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+