17 avril 2013

Maison de Dreüille

Cette maison, qui passe pour être l'une des plus anciennes du Bourbonnais, est originaire de cette province ou au moins y est établie depuis plusieurs siècles ; elle y possédait, avant 1400, la terre de Dreüille, située paroisse de Cressange, et l'a conservée jusqu'au moment de la révolution qu'elle a été confisque et vendue à cause de l'émigration de Jean François Hyacinthe, chevalier de Dreüille, à qui elle appartenait alors.

La forêt de Dreüille, située dans une autre partie du Bourbonnais, passe pour avoir été aussi à la maison de Dreüille, et même pour avoir été son premier patrimoine.

Elle appartient au roi depuis plusieurs siècles.

La maison de Dreüille a fourni quatre chevaliers de Malte : Gaspard, en 1612 ; Jean, en 1647 ; Léon, en 1668 et un autre Léon, en 1710. Dans la révolution, quatre de ses membres étaient émigrés : le comte de Dreüille d'Issard qui a servi avec distinction à l'arme de Condé ; le comte de Dreüille d'Avry, maréchal-des-logis de la première compagnie Rouge noble d'ordonnance, à l'armée des Princes, fut tué à l'armée de Condé en 1792 ; le chevalier de Dreüille, son frère ; et un autre Dreüille leur cousin, qui a été tué à l'armée du général Charrette. Le comte de Dreüille, tué à l'armée de Condé, a laissé deux fils qui, avec le chevalier Jean-François-Hyacinthe leur oncle, et N*** de Dreüille leur cousin, sont les seuls restes de cette famille.

Armes : « D'azur au lion rampant d'or, armé, couronné et lampassé de gueules. »


Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 317
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+