31 mars 2007

Guillaume-Pierre II Lascaris

Source : Arbre généalogique de la maison d’Honoré Lascaris fini par sa petite-fille Anne mariée au Grand-Bâtard de Savoie, et passé de là par Renée, sa petite-fille, dans la maison d’Urfé, conservé aux Archives de Turin. Document communiqué par Jean-Pierre Lombard que je remercie infiniment.
Guillaume-Pierre 2. G11. Coseigneur de Tende, La Brigue, Limone et Vernante (1323-1369), seigneur de Roquebrune. Fils de Jean Ier, coseigneur de Tende et La Brigue. Le 14 août 1324, une transaction est signée entre Guillaume-Pierre II Lascaris, fils de Jean Ier, seigneur de Tende et La Brigue et la Communauté de La Brigue, devant le notaire Giacomo Ferrero (ASTurin). Le 22 novembre 1324, une lettre-réquisition du marquis Frédéric de Cravessana, devant le notaire Giacobino de Aysono de Cuneo, est accordée au chambellan du roi Guillaume-Pierre II Lascaris, qui promet de ne pas demander assistance aux gens de Vernante, Limone, Tende et La Brigue, contre diverses bandites de Tende, conservée aux Archives de Tende. Le 15 octobre 1325, une convention est signée entre Guillaume-Pierre II et la Communauté de La Brigue, devant le notaire Giacomo Ferrero. Le 25 mai 1326, un acte est dressé par le notaire Giacobino de Aysono de Cuneo dans la maison de Cormio, à Tende, par lequel Guillaume-Pierre II, seigneur de Tende et Limone, ordonne aux syndics d’observer la sentence arbitrale de son père Jean Ier sur les pâturages. Le 23 juin 1327, une convention est signée entre Guillaume-Pierre II et la Communauté de La Brigue, devant le notaire Guglielmo Bagallono. Le 25 août 1327, une lettre du marquis Guillaume de Ceva, à Guillaume-Pierre II Lascaris, son cousin, chambellan du roi, sur les différends entre les limites des territoires de La Brigue et Robilante, insérée dans un document du 1er septembre 1327 conservée aux Archives de Tende et dressée par Giacobino de Aysono. Le 23 juin 1337, une transaction est signée entre la Communauté de La Brigue et Guillaume-Pierre II Lascaris sur l’accord passé le 14 octobre 1324. Le 2 avril 1344, Guillaume-Pierre Lascaris désigne comme procureur Manfred Lascaris pour le procès qu’il mène contre les héritiers feu Zenoardo Doria et feu Lamba Doria de Gênes, pour des rentes que le père de Guillaume-Pierre, feu Jean, tenait à Gênes et l’acquisition des droits que les Doria avaient sur Roquebrune. Le 19 août 1350, une transaction est conclue, devant le notaire Giovanni Ferrero, entre Guillaume-Pierre II, seigneur de Roquebrune et La Brigue, et la Communauté de La Brigue. Le 14 décembre 1353, traité de paix entre Raymond d'Agout, sénéchal de Provence agissant au nom du roi Louis et de la reine Jeanne, d'une part, et Gui Flotte, viguier de Vintimille, au nom du comte de Vintimille et Guillaume-Pierre Lascaris, d'autre part, pour mettre fin à la guerre entre le Comté de Provence et le Comté de Vintimille: transcription du texte par Caïs de Pierlas et résumé en français par Ernest Hildesheimer (AD06, l’acte est aussi conservé à l’ASTurin). Guillaume-Pierre récupère tous les biens et droits que ses ancêtres avaient dans la vallée de Lantosque. Le 7 avril 1358, Guillaume-Pierre II teste en faveur de ses filles Jeanne, épouse de Pierre-Alphonse Lascaris, seigneur de Conio, Batasia, épouse du comte Emmanuel Falletti, Sauveterre et Alisende, épouses d’Opicino et Georges Alasia, nobles de Cuneo, Violante, Léonette, et ses fils, Antoine, Jean, bénédictins à Saint-Louis de Marseille, Guillaume-Pierre III, Pierre-Balb II et Ludovic Ier, annulant la vente du château de Roquebrune. Parenté: son père Jean 2, ses soeurs Eudoxie 1, Renée 1 et Anne 1, ses enfants Jeanne 4, Batasia 2, Sauveterre 1, Alisende 1, Violante 3, Léonette 1, Antoine 2, Jean 5, Guillaume-Pierre 3, Ludovic 1 et Pierre-Balb 2.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+