21 juin 2009

Famille de Pontis de Digne et Urtis

DE PONTIS. — Digne

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 106.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Louis de Pontis, sr dudit lieu, les Dourbes, Ubaye et Entraigues, gouverneur pour le roi en la ville et viguerie de Seyne, etc.

Transaction passée entre noble demoiselle Sparrone et nobles Boniface, Pierre, Audibert et Raimond de Pontis, fils de noble Guillaume, seigneur dudit lieu, du 26 avril 1326.

Transaction passée entre la communauté de Pontis et celle d'Ubaye, en présence de nobles Boniface et Pierre de Pontis, seigneurs desdites lieux, du 2 juillet 1352, reçu par me Turelly, notaire.

Testament de noble et puissant seigneur Boniface de Pontis, par lequel il institue son héritier noble Arnaud, son fils, fait légat à Guillaume, son autre fils, du dernier janvier 1373.

Testament de noble Arnaud de Pontis, seigneur dudit lieu, par lequel il institue noble Boniface et substitue Louis, son autre fils, du 4 octobre 1398.

Procuration faite par demoiselle Anglesie de Pontis, tutrice et aïeule de nobles Guillaume, Louis et Catherine de Pontis, fils et cohéritiers de noble Boniface, à noble Arnaud, leur frère et second du nom, de prester hommage au gouverneur de ceste province, du 17 août 1429, reçu par me Pierre Bariolle, notaire de la ville de Seyne.

Hommage presté par les habitants de Pontis à noble et puissant Guillaume de Pontis, seigneur in solidum dudit lieu, du 12 mars 1478.

Hommage presté au roi, ez mains de son grand sénéchal, par noble Agout de Pontis de la seigneurie et place dudit lieu, du 16 juin 1488.

Testament d'Agoult de Pontis, seigneur dudit lieu, qualifié noble et généreux, fils de noble Guillaume, par lequel il institue noble Hierosme, son fils, et substitue noble Jean, son autre fils, légataire, du 1er août 1522, signé Hermite, notaire.

Testament de noble Honorade de Pontis, dame dudit lieu, femme dudit noble Agoult, par lequel elle institue ses héritiers, par égales parts, nobles Jean et Hierosme de Pontis, ses enfants, du 21 janvier 1522, signé Rome, notaire.

Mariage de noble et puissant seigneur Hierosme de Pontis, sieur dudit lieu, avec demoiselle Catherine d'Orsière, du 25 octobre 1627, signé le Blanc, notaire.

Mariage de Barthelemy de Pontis, fils de Hierosme, écuyer, sr dudit lieu, avec demoiselle Honorade de Baschi, du 17 septembre 1573, signé Lombard, notaire.

Testament dudit noble Barthélémy de Pontis, écuyer, sr dudit lieu et coseigneur d'Ubaye, par lequel il institue Hierosme et fait légat à François et Louis, ses enfants, du 7 août 1585, reçu par me Claude Michel, notaire de la Javie.

Preuves et enquêtes sur la noblesse d'Alexandre de Pontis, fils de noble Barthélémy, avec sa réception de chevalier de l'ordre St Jean de Jérusalem, et ses lettres de provision du 4 septembre 1606 et 16 août 1607.

Mariage de noble François de Pontis, seigneur dudit lieu et coseigneur d'Ubaye, avec demoiselle Magdaleine de Martin de Champoléon, du 21 septembre 1606, signé le Blanc, notaire.

Lettres patentes du roi Henry portant commission au capitaine de Pontis d'une compagnie de cent hommes à pied dans le régiment de Bresse, du 11 mai 1610, signé Henry et, plus bas, par le roi, de Neufville.

Lettres d'État portant sursois de trois mois de tous procès civils en faveur de François et Alexandre de Pontis, écuyers, seigneurs dudit lieu, pour iceux être employés au service du roi, pour capitaines au régiment de Bresse, du 30 mai 1625, signé Louis et, plus bas, par le roi, Beaucler.

Ordre de monsieur le duc de Lesdiguières touchant levation de soldats, où apert que ledit sr de Pontis était capitaine au régiment du comte de Sommerive, du 17 décembre 1635.

Commission du roi au capitaine Pontis pour lever une compagnie de 100 hommes à pied, pour iceux commander dans le régiment du baron de Ceyreste, du 17 mai 1635, signé Louis.

Certificat du baron d'Aubais que le sr des Dourbes est lieutenant de la compagnie des chevaux légers du sr baron de Quaillar, son fils, dans son régiment, du 18 avril 1639, avec une attestation, au bas, du lieutenant de Digne comme le sr des Dourbes est fils unique de messire François de Pontis.

Requête présentée à monseigneur le comte d'Allais par ledit François de Pontis pour être déchargé de la convocation du ban et arrière ban, attendu le service que son fils rend à Sa Majesté en Picardie, avec le congé, au bas, donné par le sr gouverneur, des 18 avril et 13 juin 1639.

Lettres d'État portant sursois de six mois de tous les procès civils en faveur de Guillaume de Pontis, lieutenant de la compagnie des chevaux légers du sr de Queylar, au régiment d'Aubais, du octobre 24 1639, signé Louis, avec le Certificat de M. le marquis de Praslin, lieutenant général de la cavalerie de France comme le sr Guillaume de Pontis, sr des Dourbes, est lieutenant de la susdit compagnie, du 24 janvier 1640.

Mariage de noble Guillaume de Pontis, sr dudit lieu et des Dourbes, fils de Mre François, avec demoiselle Olympe de Poligny, du 18 août 1643.

Testament dudit Mre Guillaume de Pontis, par lequel il institue son héritière dame Olympe de Poligny, sa femme, tant qu'elle demeurera veuve sous son nom et fait de légats à nobles Louis et François ses enfants, lesquels il substitue, du 7 septembre 1655, signé Tumin, notaire.

Lettres de provision de la charge de gouverneur, capitaine et châtelain de la ville et grande tour et viguerie de Seyne, en faveur de noble Louis de Pontis, fils de noble Guillaume, en son vivant, pourvu du même gouvernement, du 27 juin 1664, signées Louis et, sur le repli, par le roi comte de Provence, Phelipeaux, dument scellées et enregistrées tant au parlement que chambre des comptes, suivant l'Arrêt du 13 et 15 juin 1665.


Fait à Aix, le 7 septembre 1667.

DE PONTIS. — Urtis

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 112.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble François de Pontis, sr de Curban, etc.

Mariage d'entre Guillaume de Pontis, sr d'Urtis et de Gars, avec demoiselle Philippe de Flotte, de l'année 1404.

Testament dudit sieur Guillaume de Pontis, par lequel il institue ses héritiers nobles Jean et Raimond, ses enfants, et, en cas de prédécés, lui substitue Boniface et Louis, ses autres enfants, du 14 août 1410.

Reconnaissance passée par les y dénommés en faveur dudit sieur Guillaume en qualité de seigneur dudit Urtis, du 1er novembre 1427.

Lettres patentes du roi René portant confirmation en faveur de noble Raimond de Pontis, fils dudit Guillaume, de la donation qu'il avait faite à Louis, son frère, des droits et juridiction de Bras, du 3 février 1447.

Extrait d'acte de déclaration faite entre ledit Claude de Pontis et la demoiselle sa mère, par laquelle se despart en faveur de sond. fils de l'administration et jouissance de l'héritage de Jean de Pontis, son père, du 29 octobre 1532.

Quittance concédée par ledit noble Claude de Pontis de la dot et droits de demoiselle Louise de Barras, son épouse, du 28 janvier 1552.

Testament dudit sieur Claude de Pontis, du 19 septembre 1569, par lequel aurait institué son héritier noble Charles de Pontis, son fils, et lui substitue nobles Bernardin, Noel, Joseph et Isaac de Pontis, enfants de Charles, du 19 décembre 1569.

Mariage d'entre ledit noble Claude de Pontis avec demoiselle Louise de Vachières, du 24 janvier 1552.

Sentence rendue par le lieutenant de Forcalquier, du 15 septembre 1571, portant adjudication en faveur desdites nobles Noel et Isaac de Pontis et de leurs autres frères, de leurs droits sur l'héritage dudit noble Claude de Pontis, leur père.

Mariage d'entre le sr Isac de Pontis, du 7 avril 1629.

Testament dudit noble Isac de Pontis, par lequel institue son héritier noble François de Pontis, sieur d'Urtis et de Curban, du 9 janvier 1648.

Copie d'exploit de séquestration faite contre ledit sieur de Pontis, pour raison des droits de francs fiefs, avec la déclaration de despartement, du 26 mai 1656.

Testament de noble Arnaud de Pontis, par lequel institue son héritier noble Boniface de Pontis, son fils, et, en cas de décès sans enfants, lui substitue Guillaume de Pontis, son frère, du 4 octobre 1398.

Sentence dudit lieutenant de Forcalquier, de l'année 1640.

Quittance de l'année 1651, par laquelle les hoirs de noble Philippe de Pontis, fille de Jean, ont reçu payement des droits de légitime du chef dudit Jean, leur père.

Certificat tiré des archives, du démembrement des biens nobles possédés par ledit Claude de Pontis, fait par ledit Jean, son frère, comme son procureur, et de noble Marguerite de Brianson, sa mère, de l'année 1537.

Extrait de démembrement des terres d'Urtis et de St Pons, possédées par les ancêtres desdites défendeurs, du dernier octobre 1541.

Lettres de commission d'une compagnie de gens de guerre à pied octroyées par le roi en faveur de noble Isac de Pontis, père dudit défendeur, de l'année 1610.

Lettre missive écrite par le sieur de Lesdiguières, connétable, audit sieur Isac, de l'année 1693, touchant les services par lui rendus à Sa Majesté.


Fait à Aix, le 13 septembre 1667.

10 commentaires:

Guillaume a dit…

Je suis apparenté aux "de Pontis" mais je m'arrête à

de PONTIS, Isaac × 1629 ODDOZ de BONNIOT, Uranie. Seigneur d'Urtis, Saint-Pons et Corbeau. Capitaine d'Infanterie sous Henri IV et Louis XIII. Il est mort avant juillet 1703 et est le fils de Claude de PONTIS

Si quelqu'un connait le lien entre Claude de Pontis et un de ceux cités dans ce document, n'hésitez pas à me contacter

Bien @micalement

Guillaume

Anonyme a dit…

Il existe différentes branches de la famille de Pontis. Pour celle qui vous concerne, vous pourrez trouver les degrés antérieurs à Isaac, dans l'arrêt de maintenue de noblesse de François de Pontis, seigneur d'Urtis, du 13 septembre 1667.
Attention : Isaac n'est pas le fils, mais le petit-fils de Claude.

Guillaume a dit…

Merci beaucoup à l'ami Anonyme pour ses infos, j'ai trouvé dans le même livre les infos sur mes ancêtres à la page 131

Gilles a dit…

Bonjour Guillaume les infos ne seraient pas plutôt page 112 ? La page 131 parle de la famille de Requiston, il me semble ?

Je vais très bientôt modifier cet article sur la famille de Pontis pour y ajouter les infos sur les Pontis d'Urtis.

D'une manière générale, j'essaie de regrouper toutes les infos d'une même famille dans un seul article. Il est donc parfois nécessaire de revenir sur des articles anciens pour retrouver toutes les infos.

J'ai moi-aussi quelques Pontis dans mon arbre à cause de leurs alliances avec les de Laugier...

Gilles a dit…

Ajout de la notice sur les de Pontis d'Urtis.

Becetto a dit…

Appenté à des "Pontis" qui devraient se trouver à Ste Colombe, j'aurais bien aimé savoir comment continuer pour arriver à faire un lien, s'il existe, avec le "sieur de Pontis" ayant servi sous les rois et qui a raconté ses mémoires à port Royal....
Quelqu'un peut-il aiguiller ma demande

Gilles a dit…

Avez-vous des informations plus précises sur vos Pontis de Sainte-Colombe ? Noms, prénoms, dates et lieux des actes que vous connaissez déjà...

Cordialement,
Gilles

Anonyme a dit…

S'il vous plaît, quelqu'un me dire que vous savez comment et de quelle année le nom de la famille de Pontis est arrivée en Italie et en Sardaigne?


Je suis également un Pontis, mon nom est Arnaldo, et ma famille vit depuis le début de 1800 en Sardaigne

Mercì beaucop!

arnaldo.pontis@gmail.com

Gilles a dit…

Pouvez-vous donner des noms de villes ou villages d'Italie ou de Sardaigne dans lesquels auraient vécu les Pontis dont vous parlez ?

Cordialement,
Gilles

Anonyme a dit…

Oui Gilles, merci beaucop...

Le Pontis de ma famille sont tous originaires de Sanluri. D'où vient, au moins 150 ans, le plus grand noyau de Pontis en Sardaigne.
Sanluri est un pays qui se trouve à 40 km de Cagliari.
J'ai fait des recherches sur mes ancêtres directs..
Le grand-père de mon grand-père paternel est venu de Buggerru. Un petit pays dans la région minière à proximité Iglesias. Son nom etais Antonio Serra Pontis. Mais je ne sais pas où il est né. Je sais qu'en 1876, il fut directeur d'une société minière française des Mines de Malfidano.
J'ai vu une lettre, écrite en italien et en français. E 'donc susceptibles d'être nés en France ou du Piémont. La lettre a été adressée à un ami qui habitait à Pinerolo, un pais du Piemont...

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+