24 décembre 2005

Calignon

Dessins réalisés par Jean-François Binon et Amaury de la Pinsonnais et publié avec l'aimable autorisation de HeraldiqueGenWeb.

Armes :
  1. de gueules,à l'agneau pascal d'argent, arboré d'or; l'étendard chargé d'une croix de gueules; au chef cousu d'azur, chargé de deux coquilles d'or ;

  2. de gueules, au lion d'or; au chef cousu d'azur, chargé de deux coquilles d'or.
Annuaire de la noblesse de France. 1882. Page 138
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036609
Le nom primitif de cette famille dauphinoise était Roux, en latin Ruffi. En 1481, Guigues Ruffi, alias Calignon, était notaire à Voiron. Un autre Guigues Calignon était en 1572 vicaire général et official de Grenoble. A la même époque vivait à Voiron Genton Calignon, qui eut entre autres enfants :
  1. Soffrey, dont l'article suivra ;
  2. Louis Calignon, anobli en 1592, sergent-major de la ville de Grenoble, fonctions qui furent aussi exercées par son fils et par son petit-fils ;
  3. Hugues, rapporté plus loin.
Soffrey Calignon, né le 8 avril 1550 à Saint-Jean, près de Voiron, fut reçu le 20 novembre 1581 conseiller à la chambre mi-partie du parlement de Grenoble. Il embrassa avec ardeur le protestantisme et fut un des plus zélés partisans du roi Henri IV, qui le nomma chancelier de Navarre en 1593. On le met au nombre des principaux rédacteurs de l'édit de Nantes. Il dut sa fortune à sa vertu, dit Chorier, qui ajoute : Cet éloge luy convient que donne Cornélius Nepos à Pomponius Atticus. Il est mort à Paris le 9 septembre 1606. De son union avec Marthe du Vache, il eut, entre autres enfants, Alexandre Calignon, dont le fils, Soffrey de Calignon, lieutenant-colonel au régiment de Sault, épousa Justine de Chabrières, dame de Peyrins.

Leur descendance remplaça l'agneau pascal des armes de la famille par un lion.

Hugues Calignon, fils puîné de Soffrey, fut maître des comptes du Dauphiné et forma une branche qui tomba en quenouille dans la famille Gallien de Chabons.

De nos jours, le chef de bataillon Calignon fut tué à Solferino en 1859, et un de ses homonymes est mort à Limoges au mois de juillet dernier.

Voir aussi :
  1. Vie et poésies de Soffrey de Calignon de Louis Videl et, en particulier, la généalogie de la famille de Soffrey de Calignon, Chancelier de Navarre à partir de la page 399.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Blason des Calignon; " De gueules, à l'agneau pascal d'argent, arboré d'or; l'étendard chargé d'une croix de gueules; au chef cousu d'azur, chargé de deux coquilles d'or " - à revoir -

Gilles a dit…

J'ai ajouté le dessin de Jean-François Binon des armes des Calignon avec l'agneau pascal. Comme il est dit dans cette notice, les descendants de Soffrey et Marthe du Vache remplacèrent l'agneau pascal par un lion. Je pense que les deux versions sont corrcetes à leur époque respective. Merci de vos remarques...

Anonyme a dit…

De quels Du Vache s'agit-il ? ceux de Chateauneuf de l' Albenc et de Chamagnieu ? Ils avaient : "D'argent , à la vache passante de gueules,au chef d'azur" . Les Du Vache de Peyrins et d'Establet étaient : "d'or à la bande de gueules chargée d'un lion d'argent " .Il y a encore au moins deux familles Du Vache mais je n'ai pas les blasons sous la main . Merci de me lire.....et de me répondre..!

Gilles a dit…

D'après cette page de "La France Protestante" qu'on peut trouver sur Google Books, Marthe du Vache est la fille de Claude du Vache, sieur de Peyrins et de Françoise de Murinais.

michaud a dit…

généalogie plus complète des calignon, mes ancêtres:

Concernant les blasons :
le lion=branche de soffrey
l'agneau=branche de louis son frère.

Cordialement
D. Michaud.

Gilles a dit…

Merci pour vos compléments. J'encourage tous les lecteurs de ce blog à faire de même...