11 février 2006

Alleman

Alleman
Armes : de gueules, semé de fleurs de lis d'or, à la bande d'argent brochant le tout.

Dessin réalisé par Amaury de la Pinsonnais et publié avec l'aimable autorisation de HeraldiqueGenWeb.

Annuaire de la noblesse de France 1855
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/doc?O=N036583
Le proverbe : « Gare la queue des Allemands » résume toute la puissance de cette grande race, dont les branches nombreuses étendaient leur domination sur presque toute la région montagneuse entre le Drac et l'Isère et sur les pays d'Oisans et de Valbonnais. On dit qu'elle était issue d'un seigneur allemand qu'Isarn, évêque de Grenoble, établit dans son diocèse après l'expulsion des Maures. D'autres lui donnent pour auteur Raoul Alleman, sixième fils de Raoul ou Rodolphe, prince de Faucigny, surnommé l'Allemand à cause de sa faveur à la cour de l'empereur Philippe de Souabe (1198-1208) ; mais on retrouve bien antérieurement des traces de son existence.

Cette maison a produit un cardinal archevêque d'Arles, Louis Alleman (1426-1457), deux évêques de Cahors, trois évêques de Grenoble, un grand prieur de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, des chevaliers de Malte, des chanoines comtes de Lyon, trois lieutenants au gouvernement du Dauphiné, des commandants d'armée, des conseillers et chambellans de nos rois. Soffrey Alleman dit le capitaine Molard, compagnon d'armes du chevalier Bayard, s'illustra sous les murs de Brescia et fut tué à la journée de Ravenne. Barrachin Alleman de Rochechinard suivit Charles VIII en Italie, et périt, en 1496, à la défense de Novare.

En 1453, il y eut un concordat fait entre quinze branches en présence de Siboud Alleman, évêque de Grenoble, pour régler leurs relations à venir. Il y fut convenu que tous les rejetons de la maison prendraient ou ajouteraient à leurs armes le blason des seigneurs de Valbonnais leurs aînés.

Parmi ces nombreuses branches, les principales étaient celles de Séchilienne, d'Uriage, de Vaulnaveys, de Montmartin, de Rochechinard, de Champs, de Puvelin, d'Arbent en Bugey, de Montejeffon en Franche-Comté, et (d'après l'Hermite Souliers) d'Allaman en Touraine.

Six branches existaient encore en 1670 (voir Chorier) ; elles se sont toutes éteintes et la maison n'est plus représentée que par un seul rejeton dont voici l'origine :

Jean Alleman, fils naturel de Jean-Claude, seigneur d'Uriage (marié le 18 octobre 1613 à Louise de Clermont, dont il n'eut pas d'enfants), fut légitimé par lettres patentes du roi Henri IV en février 1609. Il fit son testament le 4 septembre 1654, et institua pour légataire ses petits-fils Mathias et Louis.

Jean-Claude Alleman, deuxième du nom, sieur de la Rivoire, reçut de Jean, son père, qui précède, la terre de Montrigaud par acte notarié de 1634. Il épousa Anne de Bussod, fille de Jean de Bussod, avocat consistorial, et en eut :
  1. Mathias, qui suit ;
  2. Louis, qui mourut sans postérité, et institua pour héritier son frère par testament du 10 mars 1667.
Mathias Alleman, sieur de Montrigaud, fit ses preuves de noblesse avec son frère lors de la recherche de 1666, et obtint une déclaration portant que noble Mathias Alleman d'Uriage, sieur du Molard, et Louis, sieur de Montrigaud, avaient suffisamment justifié de leur noblesse. Il mourut le 20 décembre 1724, laissant un fils de Jeanne Chapuis, qu'il avait épousée en 1719.

Joseph Alleman, sieur de Montrigaud, né le 25 août 1721, épousa le 28 décembre 1745 Constance Sillaux, dont il eut :
  1. Jean-Baptiste Alleman, qui fit partie de l'expédition de la Pérouse en 1785 ;
  2. Joseph Antoine, décédé en 1810
Mathieu Laurent Alleman de Montrigaud, officier de marine, est mort en 1851 laissant un fils : Alexis Laurent Alleman de Montrigaud, ancien élève de Saint-Cyr, sous-lieutenant au 14e de ligne.

Armes : de gueules, semé de fleurs de lis d'or, à la bande d'argent brochant le tout.

Devise : PLACE, PLACE A MADAME ! et : TOT IN CORDE, QUOT IN ARMIS.

La branche de Montrigaud porte : d'or, au lion de gueules, couronné d'argent.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Les Alleman, seigneurs de Montrigaud portent " de gueules semé de fleurs de lys d'or,à la bande d'argent brochant sur le tout "
Rien à voir avec les Montrigaud, originaire du baillage de St Marcellin (éteinte depuis longtemps)
qui porte " D'or, à l'aigle d'azur, au bâton de gueules, brochant sur le tout " .

Gilles a dit…

Selon plusieurs sources les Alleman de Montrigaud portent "d'or au lion de gueules couronné d'argent". Voir par exemple www.grand-armorial.net. Mais bon, c'est peut-être vous qui avez raison... Merci de votre commentaire.

Marc a dit…

Il existe une branche très courte des Alleman seigneur de Vaudragon en Forez! Pas moyen de trouver un lien!
Savez-vous où l'on peut trouver ce fameux accord familial de 1453 ?

Jean-Pierre LOGEAIS a dit…

Bonjour,
Le Centre Généalogique du Dauphiné, en 1988, a édité l'excellent ouvrage de M. Michel Rieutord, intitulé "Les Alleman du Dauphiné et de Faucigny et maisons alliées ". Un chapitre entier (pages 23 à 27) traite de L'esprit de famille des Alleman, affirmé en plusieurs occasions et notamment par le pacte du 1.12.1447 renouvelé le 1.5.1455. A ce sujet, il écrit " L'original du pacte de 1455 a été reproduit in extenso par Salvaing de Boissieu, qui l'avait consulté au château de Laval. Une copie du pacte de 1447 fut établie en 1509 à la demande de Laurent Ier Alleman et se trouve à la Bibliothèque Nationale ". M. Rieutord en donne une photo ainsi que la transcription (en latin) de S. de Boissieu.
Sauf erreur de ma part, l'ouvrage ne traite pas des Alleman, seigneurs de Vaudragon en Forez, même dans le chapitre intitulé " Personnages inclassables. Branches établies hors du Dauphiné".
Cordialement

Anonyme a dit…

je voudrais savoir si il y a une relation avec le blason de ma famille lallemand , ou c'est ecrit alle man au dessus et rien a demis dessous

Anonyme a dit…

Je m'interroge beaucoup sur les alliances monteynard-alleman qui sont nombreuses.
Pourrait-il y avoir plus d'informations a ce sujet
meci d'avance

Jean-Pierre LOGEAIS a dit…

Bonjour,
L'ouvrage de M. Michel RIEUTORD cité ci-dessus donne des informations sur les MONTAINARD et leurs alliances avec les ALLEMAN aux pages 48, 50, 53, 87, 100 (et peut-être ailleurs).
Cordialement

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+