17 février 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : BA

Source : Annuaire de la noblesse de France 1865
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k365937/f385.item
BACHELU. Joseph Gilbert Désiré Bachelu, de Dole, mort général de division en 1849, avait été créé baron de l'Empire. Sa famille est ancienne. Armes : écartelé, au 1er contrecartelé danché d'argent et de gueules; au 2e de baron tiré de l'armée; au 3e parti, au 1er d'argent au chevron de gueules, accompagné de trois mains appaumées de même, deux en chef et une en pointe; au 2e de gueules, à trois feuilles de chêne, posées 2 et 1; au 4e coupé au 1er écartelé d'argent et de gueules; au 2e fasce d'or et d'azur de quatre pièces.

BACQUET. Cette famille est originaire de Vesoul ; elle a fourni un avocat général au parlement de la province, et un vicomte maïeur de Dole, mort en 1668. Elle s'est alliée au Varin d'Audeux, Bereur, Caresmentrant, de Mayrot, de Billy, etc.

BAGUINET. Nicolas Baguinet, docteur ès droits à Vesoul, vivait en 1540. Claude Baguinet était maire de la ville de Vesoul en 1633. Leur postérité s'est éteinte au siècle dernier. Alliances Aymonnet, Vuilleret. Etc,

BALAHU. Simon Pierre de Balahu était vicomte maïeur de Gray en 1684, et François, seigneur de Noiron, son neveu, lieutenant général du bailliage de cette ville. Alliances : d'Arvisenet, de Tricornot, Paguelle, etc. Armes : d'azur, à quatre vergettes de gueules, au chevron brochant d'argent et au chef du champ chargé d'une aigle de sable.

BALLAND. Cette famille possédait les seigneuries de Montferney et de Montagney, au ressort de Vesoul, en 1629. Elle a été convoquée aux états de la noblesse du bailliage de Dole en 1789. Armes : d'azur, à un balancier d'or, accompagné de trois étoiles aussi d'or en chef, et d'un croissant d'argent en pointe.

BALAY. Aimé de Balay, chevalier, chambellan de Marguerite d'Autriche, était originaire du Rhetelois ; il se fixa à Dole, dont il devint le bailli, et où il mourut en 1527. Ses descendants obtinrent l'érection d'un marquisat par lettres patentes enregistrées au parlement de Franche-Comté en 1712, et furent admis huit fois à Saint-Georges. Alliances : de Saulx, Mouchet, de Marnix, etc. Armes : de sable, au lion d'or.

BANCENEL. Famille originaire de Salins et anoblie en 1609. Alliances : d'Orchamps, Marchant de la châtelaine, de Blisterwick, Boitouzet, etc. Armes : d'azur, à trois quintefeuilles d'or, deux en chef et une en pointe ; à la tête de léopard du même mise en coeur.

BANNANS. Maison éteinte, qui fut convoquée aux états nobles de 1633.

BANNELIER. Bertin Bannelier était cogouverneur de Besançon en 1291. Sa postérité s'est éteinte au XVIIe siècle dans les maisons de Maubouhans et de Malseigne. Armes : d'argent, à un sanglier de sable.

BARANGIER. Maison éteinte, anoblie en 1503 dans Louis Barangier, de Dole maître des requêtes. Alliances : de Grillet, Besancenot, etc. Armes : d'azur, à la fasce d'argent, chargée d'une aigle à double tête de sable, et accompagnée de trois fleurs d'argent.

BARBEAU. Un membre de cette maison, seigneur de Florimond, et originaire de Montbéliard, reçut des lettres de noblesse en 1675.

BARBEROT. Antoine Barberot, secrétaire de l'archiduc Maximilien d'Autriche, se fixa à Gray en 1500. La noblesse de ses descendants a été confirmée en 1696, par arrêt du parlement de Dole. Alliances Hugon, Jobelot, de Montrichier, de Tricornot, de Vaudrey, etc. Cette famille a possédé la terre d'Autet et a fourni des officiers supérieurs. Armes : d'azur, à l'aigle d'or, becquée, membrée de gueules, empiétant un serpent d'or, langué de gueules:

BAREL. Hugues de Barel ou Barey, chevalier, vivait à Besançon au XIVe siècle ; sa postérité s'est éteinte.

BARRESSOL. Famille de Vesoul qui a possédé les terres de Molans, de Genevreuille, et qui s'est alliée aux de Chassey, de Quingey, de Neufchâtel, Aymonnet, etc. Armes : d'azur, à une jumelle d'or ayant au milieu trois besants, et surmontée d'un soleil du même.

BARILLET. Famille ancienne, de Pontarlier, qui avait dérogé. Nicolas Barillet, maître en la cour des comptes, obtint des lettres de réhabilitation en 1589. Armes : d'azur, à trois barillets d'or.

BARISEY. Armes : de gueules, au chef d'or chargé de deux têtes de sable.

BARON. Jean-Claude de Baron, seigneur de Rosey, assista aux états nobles de la province en 1636.

BAROZ. Denis Baroz, créé chevalier par le roi d'Espagne, mourut assassiné. Armes : d'azur, à la fasce d'or, accompagnée de trois têtes d'aigle arrachées du même.

BARRADOT. Famille d'Arbois, connue par un trésorier de la duchesse Marie, fille de Charles le Téméraire. Armes : d'or, à deux fasces de gueules en chef, et à trois quintefeuilles d'azur en pointe.

BARRES. Thiebaud des Barres ou d'Esbarres. Gouverneur d'Auxonne, s'établit à Salins. Son petit-fils, Pierre des Barres, mort en 1565, devint premier président du parlement de Dole. Armes : d'azur, à la fasce d'or ; accompagnée de trois croissants du même. .

BAS (le). Famille originaire du Berry. Joseph Le Bas de Clevant, conseiller au parlement de Franche-Comté, obtint l'érection en marquisat de la baronnie de Bouclans, unie à d'autres terres, en 1749. Alliances : Broquard, de la Rochette, etc. Armes : d'or, au lion de gueules, accompagnée de trois arbres arrachés de sinople.

BASSAND. Cette famille qui est éteinte depuis un demi-siècle, a possédé la seigneurie de Rans, et a fourni un recteur de l'université du Comté en 1606, puis un procureur général au Parlement en 1627.

BASSIVETTE. Famille admise aux états de la noblesse du bailliage de Dole en 1789 ; elle possédait alors la seigneurie de Laudon. Claude-Alexis Bassivette était vicomte-maïeur de Dole en 1708.

BATTEFORT. Les seigneurs de ce nom, barons de Tramelay au bailliage d'Aval, s'éteignirent au XVIe siècle dans la maison Mouchet ou Mochet, qui en releva le nom et les armes. Léonel de Battefort , gentilhomme de l'empereur Charles Quint, et son ambassadeur en Suisse, n'eut qu'une fille. Armes : de gueules, à une épée d'argent mise en pal ; au chef d'azur, chargé de deux roses d'argent. .

BAUDEQUIN. Cette famille, qui n'existe plus, avait été anoblie en 1589. Armes : d'argent, à une hure de sanglier de sable, mise en fasce et armée d'argent

BAUDOIN. Seigneurs de Baufort, éteints au XVe siècle.

BAUFFREMONT (de). Voir l'Annuaire de 1843, page 123.

BAUJEU. Les seigneurs de Baujeu tiraient leur nom d'un village voisin de Gray. Guillaume de Baujeu, grand maître du Temple, mourut au siége de Saint-Jean d'Acre en 1297 ; il appartenait à une branche éteinte depuis longtemps. La branche cadette des seigneurs de Montot, admise à Saint-Georges et dans les chapitres nobles, a fini, en 1699, dans la maison de Vaudrey. Alliances : de Scey, de la Baume, de Granvelle, de Grammont, de Choiseul, etc. Armes : burelé, d'argent et de gueules de dix pièces. Devise : A TOUT VENANT. BAUJEU.

BAULART. Les seigneurs de Rigny étaient de cette famille, et originaires de Gray ; ils ont été reçus aux états de la noblesse en 1789, et se sont alliés aux Lore de Francour, d'Orival, etc.

BAULOT. Famille qui a possédé la seigneurie de Chauvillerain. Alliances : Grospain, etc.

BAUME-MONTREVEL (la). Illustre maison du Bugey, dont l'histoire appartient également à la Franche-Comté. Laissant de côté les prétentions qui la font descendre des rois d'Albanie, on peut assurer qu'au XIIe siècle, elle occupait déjà un rang élevé dans la noblesse féodale. Elle s fourni deux cardinaux, archevêques de Besançon, deux grands maîtres des arbalétriers, deux maréchaux de France, un vice-roi de Naples, dix-sept gouverneurs de provinces, des chevaliers de la Toison d'or, de Saint-Georges, etc. C'est pour elle que Montrevel fut érigé en comté, en 1427, par le duc de Savoie ; Saint-Martin en Bresse, en marquisat en 1584 ; Châleauvilain en comté en 1550. Alliances : de Châtillon, de la Palud, de Bouillon, d'Oyselet, de Neufchâtel, d'Igny, de Rye, etc. Armes : d'or à la bande vivrée d'azur.

BAUME-SAINT-AMOUR (la). C'est sans preuves positives qu'on attribue aux seigneurs de la Baume-Saint-Amour une origine commune avec la maison dont l'article précède. Quoi qu'il en soit, ils sont aussi originaires du Bugey, où on les voit apparaitre dès l'an 1092. Le nom de Saint-Amour est le résultat d'une substitution. Alliances : Poupet, de Damas, Richardot, de Genève, de Toulougeon, etc. Armes : d'or, à la bande d'azur.

BAUME-MONT-SAINT-LIGIER (la). Autre maison alliée à celles de Remilly, de Boigne, de Carondelet, Grégoire, etc. Armes : de sable, au chevron d'argent.

BAUME. Famille qui a pour armes : d'azur, à la bande d'argent, chargée de trois hermines de sable.

BAUMOTTE. Antoine de Baumotte fut reçu à Saint-Georges en 1440. Sa postérité, qui a fourni en 1530 un conseiller au parlement de la province, s'est éteinte. Alliances : de Mion, de Remilly, de Grammont, de Blistervick, de Mailleroncourt, etc. Armes : de sable, au sautoir d'argent.

BAVILLIER. Le duc de Lorraine accorda des lettres de noblesse à cette famille, qui est originaire de Gray. En 1589, Philippe II accorda des lettres de réhabilitation. Armes : d'azur, à la levrette accompagnée au canton dextre d'une étoile, et au canton senestre d'une nuée, le tout d'argent.

BAVOUX. Claude Bavoux, seigneur de la Rochelle, n'eut qu'une fille, mariée au siècle dernier au conseiller Favières de Charmes. Sa noblesse avait été reconnue par arrêt du Parlement en 1722.

BAZIN. Maison éteinte. Alliances : de Vesoul, de Quingey, etc. Armes : de gueules, à une biche d'or.

BAZAN. Gérard Bazan fut conseiller des ducs de Bourgogne, Philippe le Hardi et Jean Sans-peur. Un de ses descendants, Jean Bazan, seigneur de Cordiron, eut la même charge au parlement de Dole. Alliances : de Vaudrey, de Malpas, Carondelet, etc. Armes : de gueules, au chevron d'argent, accompagné de trois besants d'or.

2 commentaires:

Nicole a dit…

Bonjour, je suis à la reherche de la signification et l'origine d'un blason azur, 3 besants argents, 2 en chef et 1 en pointe, 1 fusée ou losange or; surmonté d'une couronne comtale. Ce blason est visible sur un portrait d'homme, époque Louis XIV. Cordialement, Nicole

Gilles a dit…

Où avez-vous vu ce portrait ? De qui s'agit-il ? Pour l'instant je n'ai trouvé qu'un seul blasonnement qui ressemble : # Michon de Pierreclos (Forez, Beaujolais) Michon de Pierreclos (lis) Michon de Pierreclos (losange) D'azur, à une losange (ou une fleur-de-lis) d'or, acc. de trois besants d'argent. [Supports: deux lions, au naturel.]

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+