17 février 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : BE

Source : Annuaire de la noblesse de France 1865
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k365937/f385.item
BEAUREPAIRE. Les seigneurs et marquis de Beaurepaire sont originaires de la Bresse. Ils ont assisté aux états de la noblesse de la Franche-Comté en 1789, et se sont alliés aux maisons de Salins, de Scey, d'Igny, etc. Armes : d'or, au chevron d'azur.

BEAUVOIR. La maison de ce nom, connue dès l'an 1237, s'est éteinte dans celle de Vergy, dont une branche en releva les nom et Armes : d'azur, à trois losanges d'argent et au lambel d'or.

BELIN. La Franche-Comté est le berceau de deux familles du nom de Belin. L'une d'elle, éteinte, a été anoblie par Philippe II d'Espagne, a produit un évêque du Bellay en 1658, des cogouverneurs de la cité libre de Besançon, et un conseiller au Parlement en 1733. Alliances : de Cléron, Barressol, Renard, Pourcheresse, de Mongenet, etc. Armes : de gueules, à trois têtes de bélier d'argent. L'autre, connue sous le nom de Belin de Chenecey, ne parait pas se rattacher à la même souche que la première. Alliances : de la Baume-Mont-Saint-Ligier, de Combaron, d'Amondans, etc. Armes : coupé, au 1er d'or, à une aigle d'argent ; au 2e de sable, à trois quintefeuilles d'azur.

BELON. La famille de Belon, qui a assisté en 1789 aux états de la noblesse du Comté, possédait alors les seigneuries de Coges, d'Aligny, de Marpin. Elle a donné un conseiller maître à la cour des comptes de la province, et porte le titre de comte. Les Belon de Coges portaient : d'azur au sautoir dentelé d'or, cantonné de quatre étoiles d'argent.

BELOT. Cette famille, de Noseroy, dont les lettres de noblesse remontent à 1531, et les patentes de chevalerie à 1645, a tenu un rang très distingué. Elle s'est divisée en deux branches; celle des marquis de Villette ; et celle des marquis de Chevigney, seigneur de Rosey, admises quinze fois à Saint-Georges, de 1672 à 1777. Eléonor Hyacinthe de Belot de Larians était grand prieur de Gigny en 1705. Alliances : de Foudras, de Froissard, Seyturier, de Messey, etc. Armes : d'argent, à trois losanges d'azur, au chef cousu d'or et bastillé de trois pièces. Une autre famille de ce nom était originaire de Baume. Elle avait pour armes de gueules, à deux besants d'argent en chef, et une étoile en pointe du même; au chef bandé d'argent et de gueules.

BENOIT. Amiot Benoit, cogouverneur de Besançon en 1284 ; charge occupée par plusieurs de ses descendants, appartenait à une maison qui est connue dans les anciens titres sous le nom de Benedicti, et qui s'est éteinte, il y a plusieurs siècles, dans celle d'Orchamps. Armes : d'or, fretté de gueules. Une autre famille Benoit est originaire de Lons-le-Saunier. Elle a fourni, en 1540, un procureur général au parlement de Dole, dans Marin Benoit, dont la descendance fut anoblie en 1602, et a donné un chevalier de Malte. Les alliances de cette maison, qui possédait les terres de la Charme, d'Anrosey, sont : de Pointes, du Pin, de Montoche, Gougenot, de la Voivre, etc. Armes : d'azur, au chevron d'argent, chargé en pointe d'une étoile à cinq rayons de gueules.

BENOZ DE ROY. Le véritable nom de cette famille est Viennot. Elle a pris celui de Benoz, indiqué ainsi, par suite de la prononciation espagnole, sur les lettres de noblesse que Claude Viennot de Roy, attaché au service de l'infante Isabelle, obtint en 1624. Armes : de gueules, à une bande d'or, accompagnée en chef d'une croix, et en pointe d'une couronne à trois fleurons, traversée d'un rameau, le tout d'or.

BERARD. Cette famille est originaire du bailliage d'Aval. Armes : de gueules, à une tête de léopard d'or, surmontée d'une étoile du même.

BERCIN. Des lettres de noblesse furent accordées en 1501 à cette famille de Besançon, qui s'éteignit après avoir fourni des cogouverneurs de la cité. Armes : d'azur, à une rose d'or en pointe, et à deux rayons lumineux mouvant des cantons du chef.

BERDET ou BARDET. Philippe Berdet était prieur de Belle-Fontaine au XVIe siècle. Il appartenait à une famille qui reçut des lettres de noblesse en 1538, et dont la postérité s'est éteinte. Armes : de gueules à la bande d'or chargée de trois trèfles d'azur.

BEREUR. Antoine Bereur, originaire de Pesmes, conseiller au Parlement, fils de Jean Bereur, lieutenant du bailliage de Pesmes, fut anobli en 1602. Claude, l'un de ses fils, devint conseiller d'État, et fut l'auteur de la branche de Malans, qui n'existe plus, et qui a fourni un maréchal de camp. La branche des seigneurs de Villiers, qui a donné un conseiller au Parlement, est également finie. Alliances : Mayrot, de Poutier, Matherot, d'Arvisenet , Bacquet, Franchet , Petremand, etc. Armes : d'azur, au chevron d'or, accompagné en chef de deux quintefeuilles, et en pointe de trois croissants d'argent.

BERGERES. Robert Bergères était conseiller au parlement de Dole au XVIe siècle. Sa postérité s'est éteinte. Alliances : de Chaillot, Dusillet, de Crissey, etc. Armes : de gueules, à une branche chargée de trois feuilles d'or en pal ; au chef d'azur, chargé d'une étoile d'or.

BERMONT. Jean-Philibert, fils naturel de Philibert de Moustier, seigneur de Bermont, tué en 1636, est l'auteur de cette famille, qui a obtenu en 1767, par un acte notarié de la maison légitime de Moustier, l'autorisation de porter ce nom, joint à celui de Bermont, à charge de ne l'en jamais séparer et de briser les armes d'une barre. Cette famille compte des officiers distingués. L'un d'eux, mousquetaire du roi, était du voyage de l'infortuné Louis XVI à Varennes. Alliance : de Crosey, etc. Armes : de gueules, au chevron d'argent, accompagné de trois aigles éployées de sable ; une barre d'argent sur le tout.

BERNARD DE MONTESSUS. Ancienne noblesse, originaire du duché de Bourgogne, où elle est connue depuis l'an 1360. Elle compte parmi ses illustrations un chanoine, comte du chapitre de Lyon en 1766, des gouverneurs de Châlons et de Beaune, des gentilshommes de la chambre du roi, et des chevaliers des ordres du Roi, de Saint-Louis, de Saint-Georges, etc. Établie en Franche-Comté, par suite d'une alliance en 1539, la branche aînée des barons, puis comtes de Rully, n'y séjourna que momentanément. La branche cadette, dite de Chauvirey, ne l'a jamais quittée, et s'est éteinte au commencement de ce siècle. François Salomon de Bernard de Montessus obtint, en 1740, l'érection en baronnie, sous le nom de Vitrey, des terres et seigneuries de Vitrey, Chauvirey et dépendances. Alliances : du Meix, Faulquier de Chauvirey, de Fussey, de Chabot, de Choiseul-Lanques, de Montgenet, de Lisa, etc. Armes : d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois étoiles d'argent.

BERNARD DE TALODE. Cette maison appartient par son origine à l'Auvergne, où Raymond de Bernard vivait en 1273. Elle a donné des officiers de marque. Armes : d'azur, à trois têtes de lion arrachées d'or.

BERNARD. Cette famille, qui est originaire de la Bresse, possédait au siècle dernier les seigneuries de Dompsure et de Pelagey, dont deux branches établies dans le Jura ont conservé les noms. Celle de Dompsure a reçu des lettres de noblesse en 1816. Armes : d'azur, à un chevron d'or, accompagné en chef de deux étoiles d'argent, et en pointe d'un croissant de même. On trouve le nom Étienne Bernard, seigneur de Mutigney, greffier en chef du Parlement en 1556, dont les armes ont une certaine analogie, et sont : d'or, au chevron de sable, accompagné en chef de deux étoiles, et en pointe d'un coeur d'argent.

BERNE. Famille éteinte ; Othes de Berne fut tué dans une guerre des citoyens de Besançon contre le sire d'Arguel en 1273.

BERTHOZ. Bien qu'anoblis par les rois d'Espagne au XVIe siècle, les Berthoz étaient très anciens, et connus à Poligny.. Alexandre Berthoz, conseiller, doyen du chapitre d'Arbois, et recteur de l'université du Comté, vivait en 1461. Armes : coupé, au 1er d'or, au 2e de gueules, à soleil de l'un en l'autre, brochant sur le tout.

BERTIN. Famille originaire de Lons-le-Saunier, et anoblie en 1501. Armes : d'azur, à trois flammes d'argent, rangées en fasces et trianglées de trois bétons d'or.

BESANCENOT. Antoine et Jean Besancenot, de Vesoul, reçurent des lettres de noblesse en 1612. Leur postérité a possédé les seigneuries de Cendrecourt, de Noroy, et produit un lieutenant du bailliage de Vesoul, ainsi qu'un conseiller au parlement de la province. Alliances de Saint-Mauris, Jacques, Laborey, Bichin, Salivet, Raillard de Granvelle. Armes : d'azur, à un palmier arraché de sinople. (faute de principe). D'après d'autres sources (voir commentaires ci-dessous), les armes des Besancenot sont : d'or au palmier arraché de sinople.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

grosses inexactitudes, voire pire....

Bermond

Jean-Marie Thiébaud a dit…

Les BELON de COGES portaient : d'azur au sautoir dentelé d'or, cantonné de quatre étoiles d'argent.

Jean-Marie Thiébaud a dit…

Les BERDET sont une famille originaire de Besançon. Philippe BERDET était prieur de Bellefontaine en 1547.
La famille BERDET portait : de gueules à la bande d'or chargée de trois trèfles d'azur.

Jean-Marie Thiébaud a dit…

La famille de BERNE, citée à Besançon depuis le 13e siècle, portait : de sable à la bande d'or chargée de trois quintefeuilles de gueules, accompagnée de seize billettes d'or.

Gilles a dit…

Merci beaucoup Jean-Marie pour ces informations sur les armes de ces familles. Dès que j'aurais un peu de temps, j'essaierais de les dessiner.

Anonyme a dit…

Besancenot serait plutot d'or à un palmier arraché de sinople. cela est corrigé tel que chez Rietstap; d'autre part, sinople sur azur n'est pas tres heraldique.

Jean-Marie Thiébaud a dit…

Je confirme que les Besancenot portent d'or au palmier arraché de sinople

Gilles a dit…

Merci pour vos corrections concernant les armes des Besancenot, je viens d'ailleurs de publier leur blason ci-dessus. Une rumeur court disant qu'Olivier Besancenot pourrait être de cette famille.

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+