28 février 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : BR

Source : Annuaire de la noblesse de France 1865
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k365937/f385.item


BRACON. Dès 1282, on voit apparaître le nom des seigneurs de Bracon, qui sont finis depuis longtemps.

BRANCHET. Famille éteinte, et dont les Bouttechoux relevèrent les armes pendant quelques générations. Armes : d'or, à trois bâtons noueux de sable mis en pal ; au chef cousu d'azur.

BRANCION. La similitude des armoiries a fait supposer que la maison actuelle de Brancion, qui subsiste de nos jours avec éclat à la cour de l'empereur, descendait des anciens sires de ce nom. Quoiqu'il en soit, sa filiation est prouvée depuis le XIVe siècle. Elle a résidé dans les duché et comté de Bourgogne, a fourni des officiers supérieurs, a été admise à Malte, à Château-Châlons et à Lons le Saulnier. Alliances : Bouton, de Clervis, de Villers, de Montrichard, de Jouffroy, de Clermont-Tonnerre, etc. Armes : d'azur, à trois fasces ondées d'or.

BRANGES. Ancienne famille fixée à Saint-Amour au siècle dernier. MM. de Branges, seigneurs de Bourcia, de Civria et de la Boissière, furent convoqués aux états de la noblesse du bailliage d'Orgelet en 1789. Armes : de gueules, au sautoir d'or.

BRANDINS. Originaire de Rochefort-Seurre. Armes : d'azur, à trois pommes de pin soutenues et feuillées d'or, à un croissant d'argent en chef.

BREBIA. Cette famille était originaire du Milanais. Elle s'est alliée à la maison de Watteville. Armes : parti de gueules et d'azur, au sautoir d'argent brochant sur le tout.

BRESSAND D'ARGILLY. Jacques Bressand, de Pontarlier, fut autorisé, par patentes du roi d'Espagne, à joindre à son nom celui d'Argilly, famille dont il se prétendait issu, et à en porter les armes. 1648. Armes : d'Argilly.

BRENOT. Alliances : Lullier, d'Orsàns, de Chantrans, de Maisières, Prevost. Armes : d'argent, à trois bandes de sable.

BRESSEY. Maison d'ancienne chevalerie. Les seigneurs de Bressey se sont éteints après avoir produit huit chevaliers de Saint-Georges. Alliances : d'Angoulvent, d'Aubonne, de Vaudrey, de Poutier, de Jouffroy, de Thommassin, etc. Armes : d'azur, à deux fasces d'or, la première chargée d'une étoile du champ ; au franc canton dextre, chargé d'une clef de gueules.

BRESSON. Antoine-Thérèse Bresson, seigneur d'Amblans, convoqué aux états de la noblesse du bailliage d'Ornans en 1789, appartenait à une famille anoblie en 1638.

BRET. Joseph Bret, recteur de l'université du comté, fut anobli en 1720.

BRETENOIS. Pierre Bretenois, de Dole, obtint des lettres de réhabilitation de noblesse en 1592. Armes : d'azur, à la bande d'or, chargée de trois étoiles de gueules.

BRETIGNY. Selon l'historien Gollut, Gundobald de Bretigny, maire du palais sous Lothaire, en 588, aurait été d'origine franc-comtoise, et ses descendants se seraient alliés aux Germigney et Gevigney. Armes : d'or, au lion dragonné de gueules, couronné, armé et lampassé d'argent.

BRETON. Ancienne maison éteinte, de Salins. On trouve Jean Breton, écuyer, receveur de Chalamont pour le service de Jean de Chalon. Armes : d'azur, à trois écureuils d'or, à une étoile d'argent en abîme.

BRIOT. Jacques Briot de Lisle, conseiller au parlement de Dole en 1620, appartenait à une famille de Besançon, anoblie en 1550 par l'empereur Charles-Quint. Il n'eut qu'une, fille, mariée à Clande François Moréal de Moissey. En 1789, on trouve un Bryot, écuyer, qui fut convoqué aux états de la noblesse du bailliage d'Amont. Armes : d'azur, à la bande d'or, chargée de trois sautoirs de gueules.

BRODY. Noblesse de robe, originaire de Saint-Claude. Emmanuel Brody, seigneur de Charchillat, était grand-juge de Saint-Claude. Armes : d'argent, à trois aigles de gueules.

BROCH. Claude Broch, échevin de Vesoul, est l'auteur de cette famille, anoblie par l'archiduc Albert; son arrière-petit-fils Philippe Broch, seigneur d'Hotelans, fut conseiller au parlement en 1652. Alliances : Labbey, Receveur, Hugon, Froissard de Broissia, etc. Armes : de gueules, au hêtre arraché d'or, soutenu d'un croissant d'argent.

BROQUARD. Famille patricienne de Besançon, qui a possédé les seigneuries de Lavernay, de Grosbois, et qui a fourni des cogouverneurs de la cité. Poncet Broquard, écuyer, marié au XVe siècle à Alix de Beurreville, parait être l'auteur de cette maison, qui a donné au siècle dernier deux conseillers au parlement, et qui prouvait alors seize quartiers de noblesse. Alliances: de Crosey, Monnier, Bichet, Petrey, le Bas, Ramel, de Beaurepaire, etc. Armes : de gueules, à une fasce d'argent, accompagnée de trois étoiles d'or.

BROQUET. Famille originaire de Saint-Claude. Armes : de gueules, au mouton rampant d'argent.

BRUN. Claude Brun, orateur distingué, conseiller à Dole en 1605, député par le parlement auprès de Henri IV, était de Poligny. Son petit-fils Claude Ferdinand, baron de Brun, chevalier d'honneur au parlement de Besançon, ainsi que l'un de ses fils, obtint l'érection en marquisat de la terre de la Roche, en 1694. Alliances : de Ginestoux, de Montaigu, de la Guiche, etc. Armes : d'or, à trois grappes de raisin de pourpre, tigées de sinople.

BRUNECOFF. Cette maison, Originaire de Suisse, s'est fixée au comté où elle s'est éteinte. Elle a donné un chevalier de Saint-Georges en 1520. Alliances : de Mailleroncourt, de Coutenans, de Vaudrey, de Mesmay, etc. Armes : d'argent, chappé de gueules.

BRUSSET. Claude-Joseph-Lambert Brusset, député au corps législatif sous la Restauration, et anobli en 1816, appartenait à une ancienne famille de Vesoul. Un de ses ancêtres y avait été échevin, et un autre vicomte maïeur.

3 commentaires:

Jean-Marie Thiébaud a dit…

Dans les armoiries de la famille BROQUARD, de Besançon, les 3 étoiles d'or ne sont pas sur la fasce mais deux en chef et une en pointe (sur le champ de gueules).

Jean-Marie Thiébaud

Gilles a dit…

C'est le même genre d'erreur que pour la famille Desbiez dans un de vos commentaires précédents. Je commet souvent des erreurs héraldiques par manque d'attention. J'essaierais également de corriger ce dessin ce week-end. Merci.

Gilles a dit…

Le blason de la famille de Broquard a été corrigé.

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+