22 mars 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : CL

Source : Annuaire de la noblesse de France 1865
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k365937/f385.item
CLAUDET, dont un chevalier de l'Empire en 1809, membre du Corps législatif, et président du tribunal de Lons-Le-Saulnier. Armes : d'azur, au badelaire la pointe haute en pal d'or, sur lequel broche une balance d'argent ; à la champagne de gueules, au signe de chevalier.

CLEMENT. Jean Clément d'Ornans fut anobli par le roi Philippe II en 1590. Jacques Clément, avocat général au parlement de Dôle en 1587, n'eut que des filles. Armes : de gueules, au vol d'argent.

ClercCLERC. Jean Clerc, banquier et cogouverneur de Besançon, fut anobli en 1634. Il appartenait à une très ancienne famille, citée dans des titres de 1394 et de 1481. Elle est éteinte. Alliances : Nazel, Varin, Bouvet, Lisola, Petremant, etc. Armes : d'or, à une écrevisse de gueules.

ClercCLERC. Cette famille, qui possédait les terres de Mazerolles, d'Aunay, de Champagney, etc., a produit un gentilhomme de la chambre du prince de Condé en 1666, et un chambellan du duc de Wurtemberg. Armes : d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois roses d'argent.

CLERC (le). Famille de Besançon, anoblie en 1557, dont un conseiller au parlement de Dôle. Alliances : d'Orchamps, de Mesmay, etc. Armes : de gueules, à la bande vivrée d'or, au chef du même, chargé de trois étoiles d'azur.

ClercCLERC, de Luxeuil. D'azur, à deux jumelles d'or.

CLEREVAUX ou CLERVAUX. Ancienne noblesse, éteinte après avoir donné des cogouverneurs de Besançon , un abbé de Montbenoit en 1443, dont le neveu devint évêque titulaire d'Ebron, et des conseillers, des ducs et comtes de Bourgogne. Une branche de la maison de Cuseau portait le surnom de Clerevaux.

CLERGET. Famille noble qui a possédé la seigneurie de Mont-Saint-Ligier et la prévôté de Saint-Laurent. Elle a été convoquée aux états de la noblesse du bailliage de Lons-le-Saulnier en 1789.

CLERMONT. Cette illustre noblesse, surnommée d'Anjou, du nom de sa province originaire ; s'est divisée en plusieurs branches, et a possédé de nombreuses seigneuries en Franche-Comté. Les branches principales sont celles de Galerande, de Saint-Georges et des marquis d'Amboise. Guillaume et Hardouin étaient chevaliers de Saint-Georges en 1544 et 1599. Alliances : de Hainaut, de Toulongeon, de Bauffremont, de Rupt, de Vienne, de Poitiers, d'Arlay, etc. Armes : d'azur, à trois chevrons d'or, celui du chef brisé.

CLERON. Le village de Cléron, près d'Ornans, a donné son nom à des seigneurs qui sont connus depuis l'an 1250, et dont deux branches se sont fixées en Lorraine et en Bourgogne. Philibert de Cléron était grand prieur de Lure ; Claude, commandeur de Malte en 1578 ; François, maître de l'artillerie de Bourgogne et père de Claude-Antoine, le dernier de la branche aînée de Franche-Comté, tué au siége de Vaite. Alliances : de Scey, Chaleseule, Rochefort, Épinois, Nans, Leugney, Marinier, Pontaillié, du Tartre, etc. Armes : de gueules, à la croix d'argent, cantonnée de quatre croisettes trêflées du même. Devise: SONNE HAUT, CLAIRON, POUR L'HONNEUR DE TA MAISON.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+