24 mars 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : CO

Source : Annuaire de la noblesse de France 1865
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k365937/f385.item
CogesCOGES. La famille de Coges passe pour une branche de celle de Poligny. Armes : de gueules, au chevron d'argent.

COILLOT. Famille originaire de Poligny, où vivait Jean Coillot, anobli en 1590 par le roi d'Espagne, dont il était le secrétaire. Ses descendants ont servi dans l'épée; ils assistèrent aux états de 1789. Armes : d'azur, au sautoir d'or, accompagné en chef d'une étoile, et en pointe d'une rose aussi d'or.

COINCTET. Famille de Baume, anoblie en 1595 par l'empereur Charles-Quint. Elle a possédé la seigneurie de Château vert et s'est alliée aux de Saint-Quentin, de Visemal, de Chaffoy, d'Aubonne, de Chauvirey, etc. Armes : de sable, à un sautoir d'argent, au chef d'or.

COLARD. Jean Colard, seigneur de Champvans, conseiller au parlement de Dole en 1576. Sa famille est éteinte. Armes : d'argent, à deux demi-croissants renversés de gueules en chef, et à une flammé du même en pointe.

COLIGNY. Voyez l'Annuaire de 1854, page 201.

ColinCOLIN. Famille de Pontarlier, dont l'anoblissement remonte à 1535. Elle a donné des magistrats distingués, et possédé les seigneuries de Valloreille, de Montigny, de Champagne. Alliances : de Clerevaux, de Vers, de Jouffroy, Boutechoux, de Crécy, Lucquet, etc. Armes : d'or, à trois têtes d'aigle, arrachées de sable.

Il existait une autre famille du nom de Colin. Elle a donné un conseiller au parlement de Dole en 1587. On la distinguait de la précédente par le surnom d'Arçon, du nom d'une seigneurie. Armes : de gueules, à une bande d'argent, accompagnée d'une étoile du même en chef.

COLLETTE. Jean Collette, de Gray, anobli en 1605, est l'auteur de cette famille. Armes : d'azur, à trois étoiles en chef et à une montagne surmontée d'une aigle essorante, le tout d'or.

COLOMBEY. Par un arrêt de 1739, le parlement de Besançon a consacré la noblesse d'extraction de la famille Colombey. Alliances : du Montet, etc. Armes : d'azur, à trois colombes d'argent.

COLOMBEYUne autre famille de Colombey portait de gueules, au chef d'argent, chargé de trois coquilles de gueules.

COMBARON. Ancienne noblesse éteinte. Alliances : de
Moncley, d'Aubonne, de Neufchâtel, de Maizières. Armes : d'argent, à la fasce de gueules, chargée d'une coquille d'or, et accompagnée de trois têtes d'aigle de sable becquées de gueules.

COMBES. De gueules, à la bande d'or, accompagnée de quatre billettes du même, posées 2 et 1 en chef, et 1 en pointe.

COMPAGNY. François Compagny, seigneur de Courvières, était conseiller au parlement de Besançon. Sa fille unique épousa, au siècle dernier, le marquis de Monnier, premier président de la cour des comptes de Dole.

COMTE. Cette famille remonte à Nicolas Comte, capitaine châtelain de Vercel. Alliances : de Vernerey, Corlet, etc.

CONSTABLECONSTABLE. Originaire de Suisse, cette maison s'est fixée en Franche-Comté, où elle a possédé les terres de Saix et de Gesans. Trois seigneurs du nom de Constable ont été reçus à Saint-Georges de 1664 à 1728. Alliances : Bonvalot, de Saint-Mauris, d'Enskerque, d'Augicourt, de Blistervick, Chapuis, Franchet, de Salives. Armes : d'or, au lévrier rampant de sable, colleté d'argent.

CONSTANT DE REBECQUE. Famille originaire de Picardie, établie depuis plusieurs générations à Saint-Amour. Armes : coupé, au 1er d'argent, à l'aigle éployée de sable; au 2e écartelé d'or et de sable.

ContotCONTOT. Christophe Contot, sommelier du roi Philippe II, fut anobli en 1595. Armes : de gueules, au chevron d'argent, accompagné de trois hermines d'or.

CoquelinCOQUELIN. Deux familles du nom de Coquelin sont originaires de la ville de Salins et n'ont aucune communauté connue d'origine. L'une remonte à Guy Coquelin, conseiller de Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, en 1397 et 1400. Elle a été admise à Malte et à Saint-Georges et a presque constamment suivi la carrière des armes. Jean-Baptiste Coquelin, seigneur de Germigney, de Chilley, d'Aresches, obtint, en 1633, l'autorisation de quitter le nom de Coquelin pour porter celui de Germigney. Ses descendants ont obtenu l'érection du marquisat d'Aresches en 1717, et du marquisat de Germigney en 1740. Alliances : Alepy, Jacquinot, du Champ, de Saint-Mauris, de Bancenel, etc. Armes : d'azur, à deux licornes affrontées d'or, armées d'argent, les cornes passées en sautoir. Devise : EN ATTENDANT MIEUX GERMIGNEY ! L'autre famille Coquelin remonte à Blaise, qualifié de noble en 1631. Elle a donné deux conseillers au Parlement, en 1693 et 1719. Alliances : Perrey, de Bouvot. Armes : d'azur, à trois coquilles d'argent.

COQUILLAUXCOQUILLAUX. D'azur, à trois coquilles d'or.

CORDEMOY. Cette famille, anoblie en 1600, a reçu également des lettres de chevalerie. Elle a possédé les seigneuries d'Auricour, de Francalmont, et produit un littérateur de mérite. Alliances : Labbey, Gaillardet, Petrey, Clerc, Henrion, Moreal, Lullier, etc. Armes : d'azur, à un soleil d'or en chef et à une colline de trois coupeaux d'argent en pointe.

CORCONDRAYCORCONDRAY. Originaire du village de ce nom, près de Gray, cette maison, éteinte depuis longtemps dans celle de Bye, passait pour une branche cadette de Montferrand. Armes : d'azur, au lion couronné d'or.

CORNOT DE CUSSY. Voir l'Annuaire de 1861, page 224.

CoublancCOUBLANC. Les anciens seigneurs de Coublanc étaient originaires de la Champagne. Ils se sont établis en Franche-Comté où ils ont possédé la seigneurie de Charentenay. Claude et Mathieu de Coublanc étaient chevaliers de Saint-Georges en 1531 et 1547. Alliances : de Ruffey, de Moncley, de Gevigney, etc. Armes : d'argent, au chevron d'azur. On trouve aussi les armes d'une famille de Coublanc qui portait d'or, à la clef de sable mise en pal.

COUCHON. Ancienne famille noble, de Poligny, éteinte. Armes : d'azur, au chevron d'or, chargé en pointe d'une hure de sable, et accompagné de trois fers de lance d'argent.

COURBESSAIN. Claude de Courbessain, ancienne famille noble éteinte, seigneur de Coravillier, fut reçu à Saint-Georges en 1549. Alliances : de Grachaux, de Saint-Mauris en Montagne, de Grammont. Armes : de gueules, à un cuissardet d'azur, éperonné et garni d'or.

COURCOUZON. Eteinte. La famille Boquet en posséda la seigneurie. Armes : d'or, à la fasce de gueules, accompagnée en chef d'un lion naissant du même.

COURLET. Cette famille remonte à Claude Courlet, bailli
général des terres du prince d'orange. Sa descendance a donné des conseillers au parlement de la province, des officiers de mérite et possédé les seigneuries de Boulot et de Vrégillè. François Courlet de Vrégille mourut sur l'échafaud révolutionnaire en 1793; Alliances : Cécile, Favrot, Rosaret, Compagny, Meillardet , Benoit, d'Agay, Joly, Droz, etc : Armes : de gueules; au chevron accompagné en chef de deux étoiles et en pointe d'un coeur; le tout d'or.

COURROY. Famille anoblie en 1463 par l'archiduc Maximilien.

COURTELERY. Famille éteinte. Armes : de gueules, à la bande d'argent, chargée de trois fers de piques renversés aussi de gueules.

COURTOT. Pierre Courtot, attaché au service de Charles-Quint, fut anobli en 1530 ; Armes : Coupé, de sable et d'or, à un lion de l'un en l'autre ; au chef du royaume des romains. On trouvé une famille du nom de Courtot de Cissey, originaire de Bourgogne et alliée à celle de Tricalet de Taxenne. Armes : de gueules, à la licorne d'argent.

COURTY. Famille noble, qui possédait au siècle dernier la seigneurie de Romanges.

COURVOISIER. Jean Courvoisier, de Lons-le-Saulnier, était conseiller au parlement de Dole en 1556. Alliances : Petrey, etc. Armes : d'azur, à trois coeurs d'or.

COUSIN. Cette famille a été anoblie par Charles-Quint. Elle était originaire de Noserby et s'était alliée aux Morand. Armes : d'azur, à la fasce d'argent ; chargée d'un serpent étendu de sinople, et accompagnée en chef d'un oiseau essorant d'argent, becqué et membré d'or.

COUTHAUD DE RAMBEY. Voyez l'Annuaire de 1864 page 154.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+