25 avril 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : GR

Source : Annuaire de la noblesse de France 1866
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36594k/f393.item
Blason GRACHAUXGRACHAUX. Les seigneurs de Grachaux ont été considérés comme cadets de la maison de Cicon, dont ils portaient les armes. Ils ont été reçus quatre fois à Saint-George, de 1542 à 1654, et au XVe siècle Guillaume de Grachaux était écuyer du duc de Bourgogne. Alliances : de Grammont, Iselin, Seroz, Quingey, Baujeu, Toulongeon, Balay, etc. Armes : d'or, à la fasce de sable.

GRAMMONT. Ancienne maison qui remonte à un puiné des sires de Granges au XIIIe siècle. Elle compte parmi ses illustrations plusieurs généraux, deux archevêques de Besançon en 1662 et 1735, un évêque d'Aréthuse en 1717, deux évêques de Philadelphie, etc. Elle a été admise quarante-cinq fois à Saint-George et reçue dans tous les chapitres nobles de la province. Titres : lettres de chevalerie en 1618; baronnie de Châtillon en 1626 ; comté de Grammont en 1656 pour Claude François, chevalier d'honneur au parlement; marquisat de Grammont en 1718 pour Michel Dorothée de Grammont Granges, lieutenant général. Alliances : de Veset, de Ray, de la Roche, de Saint-Mauris, de Laubespin, de Damas, de la Palud, de Poitiers, de Champagne, de Montrichard, d'Iselin, etc. Armes : d'azur, à trois bustes de carnation, couronnés à l'antique. Souvent elle écartèle de gueules, au sautoir d'or, qui est de GRANGES. Devise DIEU AYDE AU GARDIEN DES ROYS. (Allusion à la garde de l'abbaye des Trois-Rois.)

GRAND (le). Famille d'Arbois, dont étaient Guillaume, écuyer, seigneur de Charchillat en 1449, et son frère Jean prieur de Seroz. Alliance : d'Arlay, Lardepet, de Chaffoy, Grenier, etc. Armes : de gueules, à la fasce de vair.

GRANDJEAN. Charles Grandjean, seigneur de Romain, fut envoyé à la cour de France à l'occasion du mariage de Philippe II d'Espagne avec Isabelle de Valois. Cette famille éteinte a donné deux conseillers au parlement en 1576 et 1580. Armes : d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois têtes de cerf affrontées.

Blason GRANGESGRANGES. L'ancienne baronnie de Granges, composée de trente-trois villages, appartenait à des seigneurs qui s'éteignirent au XIIIe siècle dans la maison de Montfaucon, à l'exception de la branche cadette du nom de Grammont. (Voyez plus haut.) Armes : de gueules, au sautoir d'or.

GRANSON. De cette maison, originaire de Granson, en Suisse, et éteinte dans celle de Vienne, était Jean de Granson, chevalier, sire de Pesme, mis à mort comme fauteur de troubles au comté de Bourogne. Alliances : Pesmes, Montfaucon, Vergy, Salins-Poupet, Pontaillié. Armes : pallé d'argent et d'azur de six pièces à la bande de gueules, chargée de trois coquilles d'or.

GRANT. Jean Grant, anobli en 1503, était l'auteur de cette famille éteinte dans celle d'Esternoz. Armes : de gueules, au chevron de sable, chargé de quatre tourteaux d'argent et surmonté d'un tourteau du même en chef.

GRANVAL ou GRANVAUX. Ancienne maison originaire des environs de Saint-Claude, et qui s'établit en Savoie, où elle s'éteignit.

GRANVILLARS. Famille éteinte, originaire de Ferrette et établie en Franche-Comté. Thiébaud de Granvillars était chevalier de Saint-George en 1500. Armes : d'azur, à trois écussons d'argent.

GRATTEDOZ. Les armes de cette maison éteinte sont le mêmes que celles de Chauvirey et de Mandres.

GRAY. Il a existé autrefois une maison qui possédait la ville de Gray, formant alors un comté. Garnier, comte de Gray, se croisa et partit pour la terre sainte en 1096. Armes : de sable, au chef d'argent.

GREGOIRE. Jacques Grégoire a reçu des lettres de noblesse en 1531. Sa descendance a possédé les fiefs de Villeferroux, Dampvallée et Borrey. Autre Jacques Grégoire, de Vesoul, était recteur de l'Université du comté en 1571. Armes : d'azur, à la bande d'or, accompagné de six croisettes recroisetées, au pied fiché d'argent, posées en orle; au chef d'or chargé d'une aigle de sable.

GREGUET. Cette famille, admise à la fin du siècle dernier dans les assemblées de la noblesse du bailliage de Dole, possédait les seigneuries de Champagnon et de Saint-Loup.

GRENIER. Jean Grenier, notaire à Besançon en 1336, est le premier auteur de cette famille éteinte, qui a donné un cogouverneur en 1417 et un échanson de l'archevêché de Besançon en 1435 dans Henri Grenier, écuyer. Armes : écartelé, aux 1 et 4 d'argent, à trois chapeaux de sable à l'antique ; aux 2 et 3 de gueules, à une balance d'or.

GRIGNET. Cette famille a possédé les seigneuries d'Eugny et de Saint-Loup. Alliances : Broda d'Hotelans, Marion, Hugon, Fauvelet de Carbonnières, etc.

GRISSELLES. Cette famille a possédé le fief d'Augerans, dont elle a pris son surnom. Armes : d'azur, à trois tours d'or.

GRIVEL. Son premier auteur connu est Perrenin Grivel, écuyer, capitaine du château de Montmorot, en 1343, dont la descendance a fourni un conseiller au parlement de Dole en 1654 et un maréchal des camps et armées du roi en 1784 dans Claude Joseph de Grivel de Perrigny, comte de Grivel. Elle a été admise dans les chapitres nobles et quatre fois à Saint-George. Elle avait reçu des lettres de chevalerie en 1640. Alliances : Fabrer, Tricornot, Malpas, Jacquot d'Andelarre, Chifflet, Segur, Chapuis, Marquis. Armes : de gueules, au chevron accompagné en chef de deux étoiles et, en pointe, d'un croissant surmonté de trois fuseaux d'or. Un branche, dite de Bart, ayant dérogé, fut réhabilitée en 1659. Ses armes fuient changées et sont depuis : d'azur, à trois taus ou potences d'or.

GROS. A cette famille, de Vesoul, éteinte, appartenaient Catalan Gros, qui servit sous Charles-Quint, et noble Claude Gros, jurisconsulte distingué. Alliances : Salives, Courtaillon, Carementrant, Mercier, Mesmay, Jannot, etc. Armes : d'azur, à la fasce d'argent, accompagnée de trois sautoirs raccourcis du même.

GROSJEAN. Originaire de Faucogney, la famille de ce nom a pour premier auteur connu Antoine Grosjean, écuyer, qui vivait en 1515. Alliances : Masson, Perdriset, Salivet, Lemercier, de Macon, Duc, Baulot, d'Aval, d'Hennezel, de Baynard, Terrier, Clerc, de Cramans, etc. Armes : d'azur, au chevron d'or, accompagné en chef à dextre d'un croissant d'or, à senestre d'une quintefeuille du même, et en pointe d'une croisette de gueules.

GROSON. Ancienne noblesse éteinte au XVe siècle. Elle avait donné, en 1337, un gruyer du comté de Bourgogne dans Perrenot de Groson. Alliances : Vaudrey, la Tour-Saint-Quentin, Chativirey, Scey, Oyselet, la Guerche, etc. Armes : d'azur, émanché d'or de deux pièces.

GROSPAIN. Gollut cite, Estienne de Grospain, écuyer, capitaine de chevau-légers, qui aida à désarmer François Ier à Pavie. Sa famille était originaire d'Ornans. Othenin Grospain, écuyer, seigneur de Palantine, fut nommé exécuteur testamentaire de Catherine d'Épenoy en 1513. Alliances : le Sorbier, d'Achey, de Saint-Mauris, d'Aigremont, de Granvelle, d'Orsans, de Poligny, de Malarmey, de Falletans. Armes : d'azur, à la fasce d'or, accompagnée de trois besants du même. Devise : FAUTE D'AUTRE, GROS PAIN.

GRUSSET. Famille de Champlitte, qui prit le surnom de Richardot par suite de l'alliance de Jacques Grusset avec Marguerite Richardot de Moret. Jean Grusset, leur petit-fils, devint président du conseil privé des Pays-Bas, obtint des lettres de noblesse pour son frère et de chevalerie pour lui avant 1610. Son fils aîné, Jean Grusset., dit Richardot, fut archevêque de Cambrai en 1609, et Guillaume, son autre fils, fut titré de comte de Gameraye en 1623. Sa postérité se fixa définitivement en Flandre. Armes : d'argent, à une écrevisse de gueules. On trouve Armes : d'azur, à deux palmes d'or, passées en sautoir et accompagnées de quatre étoiles du même.

GRUYERE. Guillaume de Gruyère prit part à la première croisade en 1096. Sa descendance, qui s'est alliée aux maisons de Very, de Salins, et qui s'est éteinte dans celle d'Orchamps de Besançon, n'était pas d'origine comtoise. Son nom s'écrit aussi Gruère : Armes : de gueules, à une grue d'argent becquetant son pied.

1 commentaire:

lucas a dit…

Cher Monsieur,
Pouvez-vous, s'il vous plaît, me dire quelles personnes étaient, chambellan, échanson et maître d'hôtel de l'archevêque de Besançon entre 1498 et 1502? Je crois avoir trouvé que le maréchal était Rodolphe d'Orsans, à cette époque.
Merci de votre aide
S. Lucas

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+