25 avril 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : GU et GY

Source : Annuaire de la noblesse de France 1866
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36594k/f393.item
GUÉRILLOT. La noblesse le cette famille remonte au siècle dernier. Elle a été admise en 1789 aux assemblées de la noblesse des bailliages de Poligny et de Salins. Elle possédait les fiefs de Saint-Cyr, la Chaud, etc.

GUIBOURG. Antoine Guibourg, d'une famille de magistrature, de Lons-le-Saulnier, établie à Besançon, fut anobli en 1629. Armes : d'azur, à une fasce accompagnée de deux coquilles en chef et d'un soleil à douze rayons et à face humaine en pointe ; le tout d'or.

GUIENEL. Adrien Guienel fut rétabli en la noblesse de ses ancêtres par le duc de Parme en 1580.

GUIERCHE (la). La maison de la Guierche s'est éteinte dans la maison de Baujeu-Montot au XVIIe siècle. Alliances : Falletans, Scey, Groson, Andelot, Colombier, la Tour-Saint-Quentin, Grammont, etc. Armes : de gueules, à la fasce d'argent, accompagnée de trois cygnes nageant d'argent.

Blason GUIGNEGUIGNE. Famille du bailliage de Poligny ; elle possédait le fief de Maisot et fut convoquée aux assemblées électorale de la noblesse en 1789. Armes : d'argent, à trois maillets de gueules.

GUIGNET. De cette famille éteinte sont issus un châtelain de Moustier, un recteur de l'université de Franche-Comté. Elle s'est alliée aux de Poutier, de Saint-Mauris, Perrette, etc.

GUILLAUME. Jean Guillaume ; originaire de Poligny, contrôleur de la glande saulnerie à Salins, reçut des lettres de noblesse du roi d'Espagne le 23 avril 1598. Sa descendance s'est éteinte dans celle d'Udressier, à la fin du XVIIe siècle. Armes : tranché d'or et de gueules, à deux de l'un en l'autre.

GUILLAUME. Famille parlementaire de Dôle, dont se trouva Guillaume, sieur de Perrigney et de Peragamiens, mousquetaire, convoqué en la chambre de la noblesse de Besançon en 1789. Armes : d'azur, à trois quilles d'or.

GUILLEGARD Les seigneuries de Prantigny et d'Essertenne appartenaient au siècle dernier, à cette famille. Alliances : Gérard de Queutrey et Richard de Prantigny.

GUILLEMIN. Ancienne famille de Baume, qui a donné un conseiller du duc de Bourgogne en 1432. Une branche, qui possédait la seigneurie de Montilly, a relevé le nom de Bracon. Alliances : de Plaine, de Poutier, de Bracon, de Chassagne, de Sagey, Marchant.

GUILLET. Jean Guillet, conseiller au parlement de Dôle, écuyer, seigneur de Montbis, était de Clerval-sur-le-Doubs. Sa postérité est éteinte. Armes : d'azur, à trois quilles dressées d'or, à une couronne à trois fleurons du même posée entre les deux du chef.

GUILLOT. Il y a eu deux familles de ce nom : celle des seigneurs de Montmirey et de Chenecey, alliée aux maisons d'Arguel, d'Andelot, de Gevigney, de Dombasle, de Vautravers ; avait pour armes : d'argent, à la bande de sable côtoyée de deux bâtons du même. L'autre, issue de Pierre Guillot, professeur de médecine, anobli le 12 novembre 1667, avait reçu pour armoiries : d'azur, au chevron d'or, accompagné en chef de deux roses et en pointe d'une étoile du même, soutenue d'un croissant montant d'argent.

GUYOT. Un général de ce nom, né à Villevieux, fut créé baron du premier empire. Armes : de sinople, au cheval galopant d'argent, la tête élevée ; quartier de baron militaire.

GUYOT DE MAICHE. Famille qui posséda le gouvernement héréditaire du château de Maiche depuis 1460 et qui a été reçue cinq fois à Saint-George, de 1725 à 1764. Ferdinand François Guyot, baron de Malseigne, et son frère François Joseph étaient chambellans de l'empereur Charles VII. La branche des Guyot de Maiche était qualifiée, au siècle dernier, de marquis de Guyot, barons de Maiche. Alliances : de Charny, de Bouttechoux, Cointet, Lallernand, Grivel, Bichin, Santa-Coa, Grammont, etc. Armes : d'azur, au chevron d'or, accompagné de deux roses en chef et d'une étoile du même en pointe.

GUYOT DE VERCIA. Famille d'Ornans, dont un recteur de l'université en 1566. La noblesse de cette famille a été reconnue par arrêt de la cour des aides de Paris en 1763. Alliances : Bannelier, Couthenet, Roussel. Charles-Louis-Joseph Guyot de Vercia était garde du corps en 1815.

GUYOTEL. Famille convoquée en 1789 aux assemblées de la noblesse du bailliage d'Amont.

Blason GYGY. A cette ancienne noblesse chevaleresque éteinte dans Pierre de Gy, contrôleur inspecteur des bans et arrière-bans de la province en 1478, appartenaient Renaud et Jean de Gy, héritiers, en 1336, d'Aymé de Veset. Armes : d'azur, à la croix d'or.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+