17 juin 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : PA

PAGE. Pierre Page, originaire de Chauvirey, fut anobli en 1615 par l'archiduc Albert. Sa famille était représentée en 1789 par un conseiller au parlement. Armes : d'azur, à trois oeillets d'or.

PAGUELLE. François Paguelle, recteur de l'université du comté en 1603, était originaire de Gray. Ses descendants, seigneurs de Larret, ont relevé le nom et les Armes de Dujard, et servi dans l'armée des princes pendant l'émigration. Alliances : Régis, Maudinet, de Bouttechoux, Balahu, de Montarlot, de Follenay, etc.

PALUD (LA). Ancienne noblesse de Bresse, qui a eu des alliances et des biens considérables en Comté, et a donné cinq chevaliers de Saint-George. Philibert Philippe de la Palud, comte de la Roche, était conseiller et chambellan du duc de Bourgogne en 1470. Jean de la Palud, comte de Varax, seigneur de Bouligneux, lieutenant général en Bresse, laissa tous ses biens à son cousin Jean de la Palud de la Roche, qui n'eut que des filles mortes sans enfants, et dont la veuve, Claudine de Rye, porta dans sa famille l'héritage des maisons de la Roche et de la Palud. La branche des comtes de Bouligneux subsistait encore, au siècle dernier dans Louis de la Palud, comte de Bouligneux, lieutenant général, tué en 1704. Armes : de gueules, à la croix d'hermine.

Blason PanierPANIER. Nithier Panier, bourgeois de Salins, fut anobli par Philippe II le 16 septembre 1598. Il était receveur des confiscations. Armes : d'hermine, au lion de sable.

PAPONET. Les seigneurs de Prepavin, dont était Milon Paponet, capitaine au service de l'Espagne, anobli en 1662, avaient pour armes : d'or, au sautoir de gueules et l'épée d'argent en pal, brochant sur le tout.

PAQUET. Cette famille a été convoquée en 1789 aux états de la noblesse de la province.

PARAFAN ou PARAFAY. Famille originaire d'Espagne et fixée dans la Comté, où elle possédait la seigneurie de Chenecey. Armes : de gueuler, à la colonne, soutenant une boule d'or et au lévrier rampant d'argent, accolé de gueules.

Blason PARDESSUSPARDESSUS. Cette ancienne noblesse éteinte, connue depuis l'an 1308, s'était alliée aux Balay, Beaujeu, etc. Armes d'or, au chevron de sable, accompagné de trois coquilles de gueules.

PARIS. Famille convoquée en la chambre de la noblesse de Dole en 1789.

PASQUIER. La seigneurie de ce nom, située entré Balerne et Salins, fut le berceau d'une famille éteinte, connue dès 1290. Les seigneurs du Pasquier la Villette, reçus cinq fois à Saint-George, sont peut-être une branche de la maison précédente, dont ils portent les armes, sauf que les croisettes sont au nombre de trois et ont le pied fiché. Antoine du Pasquier la Villette était grand prieur du chapitre de Baume en 1747. Armes : d'azur, à la bande engrêlée d'or, et à l'orle de croisettes recroisettées du même.

PATORNAY. Nithier Patornay, originaire de Salins, conseiller du duc de Bourgogne, devint maître des requêtes de l'hôtel de Louis XI en 1482. Philippe Patornay était évêque d'Andreville en 1625, et Bernard François Patornay, seigneur de Find, figura parmi les conseillers du parlement en 1650. Armes : d'azur, à une quintefeuille d'or, accompagnée de trois croissants d'argent.

Blason PAULTERETPAULTERET. Famille de Gray dont la noblesse, est douteuse. Jean Paulteret était conseiller en la chambre des comptes de Dole en 1604. Alliances : Gauthiot, Melcot de Fedry. Armes : d'azur, à trois étoiles d'or.

PAVANS DE CECCATY. Le roi d'Espagne anoblit en 1673 cette famille, qui a donné un recteur de l'Académie de Besançon, un brigadier des armées du roi, des officiers supérieurs. Son représentant actuel est président du tribunal de Saint Claude. Armes : d'azur, à un mont de trois coupeaux, surmonté d'une aigle éployée, couronnée d'or, et flanquée de deux lions affrontés du même.
Source : Annuaire de la noblesse de France 1867
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36595x/f375.item

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+