12 décembre 2009

La famille du Puy

DU PUY, famille noble d'extraction, originaire du Lyonnais, qui s'est divisée en deux branches, l'une établie en Languedoc et l'autre en Normandie.

Armes : « De sable au chevron d'or accosté de deux étoiles de même, un croissant d'or en pointe, au chef d'argent chargé de deux lions affrontés de gueules ; pour supports deux griffons. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 74
BnF/Gallica :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s

  1. Jean DU PUY quitta la ville de Lyon vers le commencement du quinzième siècle et vint s'établir à Paris, où il se maria. Il laissa de sa femme, dont on ignore le nom :
    1. Guillaume, qui suit ;
    2. Du Puy, duquel la postérité n'est pas connue.

  2. Guillaume DU Puy, eut pour fils :
    1. N*** du Puy, greffier en chef de la cour des aides de Paris ;
    2. Jérôme, dont l'article suit ;
    3. Deux garçons, dont la postérité n'est pas connue.

  3. Jérôme DU PUY, Ier du nom, épousa Claude de Commeaux. De ce mariage sont issus, entre autres enfants :
    1. Jérôme, dont l'article viendra ;
    2. N*** mariée à N*** de Mesmes ;
    3. N*** mariée à Guillaume l'Escalopier, conseiller à la chambre du trésor ;
    4. N*** mariée à N*** de Morenne ; elle fut mère de Claude de Morenne, un des plus savants hommes de son temps, qui contribua par ses entretiens éloquents et persuasifs, à la conversion de Henri IV. Ce prince, en récompense de son zèle, le nomma peu de temps après à l'évêché de Séez en Normandie, où il mourut en 1606.

  4. Jérôme DU PUY II, écuyer, seigneur de Choisy des Bergeries et des Ormeteaux, servit pendant plus de vingt ans en qualité d'archer, puis d'homme d'armes dans la compagnie de don Francisco d'Est, prince italien, au service de France. Il obtint sa retraite en 1576, et le roi en récompense de ses services, le nomma au gouvernement militaire de la ville de Muret, dans la province de Languedoc. Il se retira dans la ville de Castel-sarrasin, qui depuis a toujours été, jusqu'à ce jour, le domicile de la branche aînée de cette famille. Il y épousa, le 30 janvier 1581, Anne de Rochefort, de laquelle il laissa :
    1. Pierre, dont l'article viendra ;
    2. Jean, mort sans postérité mâle ;
    3. Gabrielle, mariée à N*** de Bouloc, seigneur de Dieupentale et de Pautagnac.

  5. Pierre DU PUY, appelé à Paris, par M. de Morenne, évêque de Séez, son oncle, s'y maria avec Marguerite de Bochetal. Il mourut à Castel-sarrasin, après y avoir longtemps exercé la charge de commissaire des guerres. Il laissa :
    1. Étienne, dont l'article suit ;
    2. Deux demoiselles religieuses, au couvent de Sainte-Ursule de Castelsarrasin.

  6. Étienne DU PUY, épousa ; le 28 janvier 1653, N*** de Verdier, fille de noble de Verdier, sieur de Cabasse et de Marie de Malgasc. De ce mariage sont issus :
    1. Jean-Étienne, dont l'article suit ;
    2. Jean du PUY, auteur de la branche établie en Normandie, rapporte ci-après.

  7. Jean-Etienne du PUY, épousa, le 23 février 1702, Louise de Molinier, de laquelle il laissa :

  8. Antoine Joseph du PUY, mousquetaire du roi dans la seconde compagnie, le 6 juin 1728, servit longtemps dans ce corps, où il fit deux campagnes en Allemagne et se trouva au siège de Philisbourg. Il obtint son congé de M. de Montboissier, et se maria avec Claire de Pages de Beaufort. Il eut de ce mariage :
    1. Alexis-Louis, dont l'article viendra ;
    2. Alexis-Joseph du PUY, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, capitaine en premier au Corps royal, artillerie, au régiment d'Auxonne commandant l'arsenal de Narbonne, émigra en Espagne en 1795, et périt à l'affaire de Pierres Stortes, en défendant une batterie ;
    3. Étienne du PUY, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, capitaine en premier au Corps royal, artillerie, au régiment de Metz. Il passa plusieurs années à la Martinique, avec un détachement de son corps qu'il y commandait, et fit la même traversée deux ans après sous les ordres de M. le comte d'Estaing. Il arbora, le premier, les armes de France sur les arsenaux des tours de la Grenade, et mourut peu de jours après des suites de ses blessures. Par égard pour sa mémoire, il fut inhumé sous une batterie qu'il avait établie, et qui portait son nom.

  9. Alexis-Louis du PUY DE GOYNE, né à Castel-sarrasin, a été convoqué à l'assemblée de la noblesse de la sénéchaussée de Toulouse au mois de mars 1789. Il a obtenu, le 26 septembre 1788, un arrêt du conseil d'état du roi, qui le maintient dans toutes ses prérogatives de noblesse.
Branche cadette prise au sixième degré.
  1. Jean DU PUY, second fils d'Étienne du Puy, et de N*** de Verdier, s'établit à Paris. Il se distingua dans plusieurs missions importantes, et fut nommé secrétaire d'ambassade au traité de paix de Riswick ; il y épousa, le 6 août 1691, sous le nom de noble du Puy la Chapelle, Jeanne de Carrüel, fille de Charles de Carrüel, écuyer. Il eut de ce mariage :
    1. Antoine, dont l'article suit ;
    2. Louise du PUY, mariée à N*** L'huillier de Precy, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.

  2. Antoine du PUY, lieutenant de cavalerie dans le régiment de Brissac, fut maintenu dans ses titres et privilèges de noblesse par arrêt de la cour des aides de Normandie, du 9 août 1766. Il avait épousé, le 13 février 1731 Anne de Crèvecœur, fille de Louis de Crèvecœur, écuyer, seigneur de Gerville, de laquelle il laissa :
    1. Jean-Étienne du Puy, écuyer seigneur de Gurard, de Bray, et autres lieux, ancien officier d'infanterie ;
    2. Louis du Puy, écuyer, seigneur de Gerville, qui a émigré en 1791, et a fait les campagnes de l'armée des princes ;
    3. Grégoire du Puy, qui a été pourvu, le 31 décembre 1775, de la charge de lieutenant des maréchaux de France au département de Vernon ;
    4. Jeanne du Puy, morte sans alliance.

2 commentaires:

LAYER a dit…

Bonjour

Auriez- connaissance de l'immigration d'une famille Du puy à waldbockelheim (bad kreuzenach) en allemagne.

période: alphons du puy ,capitaine ,mort en 1670 à waldbockelheim

Merci

Gilles a dit…

Pas particulièrement mais en tapant : waldbockelheim "du puy" dans Google on obtient un certain nombre de résultats qui montre qu'il y a eu une famille du Puy qui aurait émigré au 17e siècle. Pour l'instant, je n'ai ni noms ni dates précises.

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+