21 avril 2010

Ducauzé de Nazelle

DUCAUZÉ DE NAZELLE, famille noble, originaire de la province de Guienne ; un des chefs de la branche ainée de cette maison, ayant épousé une héritière de la maison de Besanne de Prouvay, s'est fixa dans la Champagne, où ses descendants résident de nos jours.

Les lettres-patentes délivrées par le roi Louis XV, à l'occasion de l'érection du vicomte de Neufchâtel, en marquisat, sous le nom de Ducauzé de Nazelle, s'expriment ainsi :
« Mettant d'ailleurs en considération l'ancienneté de la noblesse dudit exposant, dont la famille est une des plus illustres de notre province de Guienne, et les services considérables que lui et ses ancêtres nous ont rendus et à l'état, depuis plus de trois siècles, nous avons été informé que dès l'année 1480, noble Charles Ducauzé fut tué dans les guerres de Louis XI, contre Maximilien ; que François Ducauzé, son fils, qui servait sous François fut fait prisonnier en 1525, à la bataille de Pavie, en combattant sous les yeux du roi ; que Charles Ducauzé, un de ses enfants, capitaine d'une compagnie de chevau-légers, fut tué au siège de Montauban, et François, son autre fils, qui commandait une compagnie d'infanterie, donna, au même siège, de si grandes marques de valeur, que le roi Henri III le combla de bienfaits ; que Jean-François Ducauzé de Nazelle, fils dudit François, servit avec distinction sous les rois Henri IV et Louis XIII, lequel eut de son manage, avec Marie Melet de Saint-Thousaint, Jean-Charles-Ducauzé de Nazelle, aïeul de l'exposant, lequel après avoir servi, en qualité de lieutenant dans le régiment de Montaigu, et ensuite en qualité d'officier dans les gardes du corps du feu roi, notre très-honoré seigneur et bisaïeul, rendit à l'état un service des plus importants, ayant découvert, en 1674, la conspiration du chevalier de Rohan, pour récompense duquel service le feu roi lui accorda une pension héréditaire de mille livres ; il fut ensuite employé dans diverses négociations, etc. »
Il existe, de nos jours, quatre branches de cette famille.

Première branche.
  1. Louis-Charles-Victor DUCAUZÉ, l'aîné, marquis de Nazelle, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, ci-devant capitaine au régiment du roi, infanterie, a épousé en 1786, demoiselle Richarde-Angélique Dambly, fille de messire Jean-Claude, marquis Dambly, maréchal des camps et armées du roi, commandeur de l'ordre de Saint-Louis ; en 1807 est née de ce mariage Victorine de Nazelle, qui a épousé Charles-Louis Chamisso de Boncourt, ci-devant premier page du roi Louis XVI, et chevalier de Saint-Louis.

  2. François-Louis-Hérard-Victor DUCAUZÉ, vicomte de Prouvay, ci-devant capitaine au régiment du roi, infanterie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, a épousé, en 1793, demoiselle Mélanie de Paillot, fille de M. le comte de Paillot, et dame Lenoit duquel mariage sont provenues deux filles : Ernestine et Aglaé Ducauzé de Nazelle, de Prouvay.

  3. Louis-Hérard-Victor DUCAUZÉ, baron de Nazelle, seigneur de Guignicourt, ci-devant lieutenant-colonel au régiment des chasseurs de Languedoc, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis ; a épousé, en 1793, demoiselle Anne-Louise-Charlotte de Feret, fille de N. de Feret, seigneur de Brienne, capitaine au régiment d'Orléans, cavalerie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis et de demoiselle de Dampierre ; de ce mariage est né, en 1795, Hérard Ducauzé de Nazelle de Guignicourt, chevau-léger de la garde du roi.

  4. Philippe-Louis-Hérard-Victor Ducauzé de Nazelle, comte de Nazelle, ci-devant capitaine au régiment du roi, infanterie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis ; a épousé, en 1794, Emilie-Louise de Pinteville, fille de messire Pierre-Benoit de Pinteville, ci-devant capitaine de dragons, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, et de dame Marie-Blanche Leclerc, son épouse, duquel mariage est née Euphrosine Ducauzé de Nazelle.

Il existait aussi une sœur des sieurs DUCAUZÉ de NAZELLE ; elle se nommait Edmée-Catherine-Laurette Ducauzé de Nazelle, laquelle avait épousé, en 1777, messire Louis-Antoine-Eustache Leclerc, marquis de Lesseville, retiré capitaine en premier au corps royal d'artillerie, régiment de Grenoble, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, duquel mariage est provenu Eustache-Louis Leclerc de Lesseville, chevalier, ci-devant seigneur d'Aulnay-Lêtre, lequel a épousé, en 1810, mademoiselle de Linglois, fille de messire de Linglois, ci-devant capitaine au régiment des dragons,, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.

Armes : « D'or au lion de sinople, couronné de gueules, à une bande de sable, chargé de trois molettes d'or. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 117
BnF/Gallica :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+